Statistique : peut-on reussir en effectuant sa rentree dans la poule d’essai ?

Autres informations / 11.05.2011

Statistique : peut-on reussir en effectuant sa rentree dans la poule d’essai ?

Parmi

les chevaux restant engagés dans les Poules d’Essai (Grs1), quatre n’ont pas

encore couru cette année : deux pouliches, Kendorova (Kendor) – qui n’a couru

qu’une fois et est encore maiden – et l’invaincue Zoowraa (Azamour), et deux

poulains, Dream Ahead (Diktat) et Wootton Basset (Iffraaj). Ces deux derniers

feront d’ailleurs partie des favoris de la Poule d’Essai des Poulains. Même

s’il est peu courant en France de voir des 3ans effectuer une rentrée dans les

"Poules", cela s’est déjà produit précédemment. Nous avons répertorié

tous les rentrants dans ces deux classiques depuis 1993 et force est de

constater que leur réussite n’est pas vraiment énorme, même si ce pari n’a rien

d’impossible non plus. Depuis 1993, seul un gagnant de la Poule d’Essai effectuait

sa rentrée. Il s’agit de Vettori, en 1995. Il faut noter que Vettori défendait

la casaque Godolphin, qui est l’écurie qui fournit le plus de rentrants dans

les Poules d’Essai. La plupart des chevaux de l'écurie Godolphin passent

l’hiver à Dubaï. A contrario, seulement quatre français ont effectué une

rentrée dans la Poule d’Essai. Question de culture. Il est plus dans la culture

anglaise d'effectuer une rentrée directement dans les "Guinées"

(Gr1). Depuis 1993, douze des dix-neuf gagnants des 2.000 Guinées de Newmarket

effectuaient une rentrée. C’était le cas également pour dix des dix-neuf

gagnantes des 1.000 Guinées.