Taruma ?? : les genes et le talent

Autres informations / 28.05.2011

Taruma ?? : les genes et le talent

En s’imposant dans le Prix

Wild Monarch (L), Taruma ?? (Martaline), fils de la bonne Vie de Reine

(Mansonnien), a prouvé, qu’en obstacle, la génétique avait également son

importance. Un poulain né pour sauter, un entraîneur, Jean-Paul Gallorini, qui

a remporté les cinq dernières éditions de cette listed pour débutants : c’est

l’équation gagnante dont est issue ce Taruma, qui va chercher à confirmer dans

le Prix Stanley la belle impression laissée pour ses premiers pas. Il devançait

ce jour-là Quart de Tune (Green Tune), un poulain estimé par Yannick Fouin qui

sera également au départ de ce Prix Stanley.

 

 

Trois atouts pour Guillaume

macaire

Mais le poulain de Gérard

AugustinNormand va cette fois affronter des adversaires plus expérimentés que

lui. Dans cette catégorie, on peut classer les trois pensionnaires de Guillaume

Macaire. À commencer par Esmondo (Sholokhov). Battu le 29 avril par

Paradizio (Enrique), qu’il va

retrouver, Esmondo s’était pratiquement "mis à genou" à la réception

de la dernière haie... Sa deuxième place n’en est donc que plus méritoire. Il

s'était imposé pour ses débuts, dans le Prix Rush, en devançant notamment

Hammersly lake (Kapgarde) qui a ensuite pris sa revanche dans le Prix

Champaubert. Le pensionnaire de Thomas Trapenard a montré d’évidents moyens ce

qui lui confère une excellente chance dimanche. little Roger (Ballingarry) a

appris son métier, à Enghien, y remportant deux succès en trois sorties, et

obtenant une deuxième place derrière Osso bello (Corri Piano). michto (Balko),

le troisième atout "Macaire", a fait ses classes en province avant de

s’imposer pour ses débuts sur la butte Mortemart, devant Carlain (Le Fou), issu

des réclamers.

Exotic Flower après des

débuts concluants

Exotic Flower (Poliglote)

présente un profil similaire à celui de Taruma. Frère de l’excellent St Nicolas

d’acy (Laveron), le poulain de Robert Collet s’est imposé d’emblée dans le Prix

Grandak. Christophe Pieux, qui lui était associé après l’avoir travaillé à

plusieurs reprises le matin, avait alors souligné le potentiel du cheval. On

peut avoir confiance dans le jugement du crack-jockey…

Enfin, on suivra avec intérêt

les débuts à Auteuil de Golden Chop (Muhaymin), frère du bon Gwanako (Sin

Kiang). Il a ouvert son palmarès, à Enghien, après des débuts convaincants

effectués à Bordeaux qui s'étaient soldés par une deuxième place en dominant

nettement Michto.