Wavering : encore l’influence de sadler’s wells et darshaan par thierry grandsir (dna pedigree)

Autres informations / 24.05.2011

Wavering : encore l’influence de sadler’s wells et darshaan par thierry grandsir (dna pedigree)

Belle

pouliche, très élégante et féminine, Wavering a enlevé de peu un Montjeu

Coolmore Prix Saint-Alary (Gr1) très serré. Bonne finisseuse et susceptible de

progrès, elle met à l’honneur la lignée mâle de sadler’s wells, le croisement à

l’origine de la championne Sarafina, victorieuse lundi du Prix Corrida (Gr2),

et une famille maternelle classique plus vivante qu’il n’y paraît !

REFUSE

TO BEND, EN HOMMAGE A SADLER’S WELLS…

En cette

année marquée par la triste disparition du vétéran Sadler’s Wells, il

semblerait que sa descendance se soit mise d’accord pour lui rendre un hommage

posthume et mérité. Jugez-en plutôt : 12 épreuves de Gr1 se sont disputées en

Europe depuis le début de la saison, honorant 12 vainqueurs différents dont 6

sont par des fils du chef de race de Coolmore : les classiques Frankel, Golden

Lilac, Roderic O’Connor et Misty for Me (tous quatre par Galileo), le lauréat

du Tattersalls Gold Cup, So You think (par High chaparral), et enfin Wavering

(fille de Refuse to Bend). On peut même ajouter à la liste le gagnant de la

Poule d’Essai des Poulains (Gr1), Tin Horse, dont le père, Sakhee, est issu

d’une fille de Sadler’s Wells. Un score qui n’en restera assurément pas

là…Cheval puissant et compact sans manquer de distinction, Refuse to Bend entra

au haras avec un bagage des plus sérieux : invaincu à 2ans après son succès

dans les National Stakes (Gr1) en Irlande puis lauréat des 2.000 Guineas (Gr1)

à 3ans devant Zafeen (étalon au Haras du Petit Tellier), il confirma à 4ans en

s’adjugeant les Queen Anne Stakes (Gr1) sur le mile d’Ascot avant de devancer

la quintuple gagnante de Gr1 Soviet Song dans les Eclipse Stakes (Gr1), sur les

2.000m de Sandown. Une régularité propre aux très bons chevaux ! Très bien né

puisque frère de Media Puzzle (Theatrical), héros de l’édition 2002 du

Melbourne Cup (Gr1) sur 3.200m, Refuse to Bend est un petit-fils de la

quintuple gagnante de Groupes Grenzen, un point commun qu’il partage avec le

gagnant des Belmont Stakes (Gr1) Go and Go, un fils de Be my Guest. Or, pour

information, Be my Guest émane de la famille maternelle proche de Wavering ! Au

haras, de gros espoirs reposèrent sur les trois fils de Sadler’s Wells ayant

remporté les 2.000 Guineas, en appel à la réussite du talentueux miler

Barathea, lauréat de la version irlandaise de cette épreuve et lui aussi doté

de plus de vitesse que la plupart des fils de son illustre père. Ils se nomment

entrepreneur, King of Kings et Refuse to Bend, mais si tous trois ont démontré

leur aptitude à produire des gagnants de Gr1, aucun n’a su convaincre un

"marché" devenu de plus en plus impatient… Entrepreneur, lauréat de

l’édition 1997 des 2.000 Guinées, a produit Vintage Tipple (Irish Oaks) et le

champion néo-zélandais Rags to Riches lors de sa deuxième saison de monte, puis

la lauréate des Phoenix Stakes (Gr1), Damson, deux ans plus tard. Il officie

depuis 2005 en Russie… Pour la petite histoire, Rags to Riches fut conçu à

partir d’une saillie gratuite gagnée lors d’un tirage au sort, et d’une jument

achetée 350 $ pour l’occasion. Ses gains approchèrent le demi-million de

dollars australiens…King of Kings, gagnant pour sa part de l’édition 1998 des

2.000 Guinées, s’est affirmé en Australie et en Nouvelle Zélande grâce aux

gagnants de Gr1 Ike’s Dream, King’s Chapel et Reigning to Win, faute d’avoir

produit des sujets de premier plan en Europe. Il a été transféré en Suisse.

Enfin, Refuse to Bend, qui a pourtant signé les lauréates des deux dernières

éditions du Prix Saint-Alary, Sarafina et Wavering, conçues respectivement lors

de ses deuxième et troisième saisons de monte, a quitté la cour d’honneur de

Darley suite à son acquisition par Whistbury Manor Stud, qui le propose cette

année à 4.500 £ la saillie (poulain vivant) alors qu’il était tarifé à 20.000 €

lors de sa saison initiale. Pourtant, Wavering porte désormais les actifs de

son père à cinq gagnants de Groupe…

QUATRIEME

GAGNANTE DE STAKES PAR REFUSE TO BEND ET UNE FILLE DE DARSHAAN…

Mais

elle est surtout est la quatrième gagnante de Stakes issue du croisement entre

refuse to Bend et des filles de Darshaan (sur un peu plus d’une trentaine de

foals), après Sarafina, la superbe lauréate du dernier Prix de Diane (Gr1) dont

on se réjouit du succès dans le Prix Corrida (Gr2) lundi, Grace O’Malley,

gagnante des Noblesse Stakes (Gr3) en Irlande, et la gagnante de Listed

Alaiyma. Un taux de réussite bien supérieur à la moyenne ! Croiser Sadler’s

Wells avec des filles de Darshaan fut une recette à l’origine de neuf gagnants

de Gr1 dont le gagnant de Derby High Chaparral, père d’un So you Think qui

s’annonce d’ailleurs comme un très sérieux prétendant à notre prochain Prix de

l’Arc de Triomphe. Fort logiquement, les fils de Sadler’s Wells ont eux aussi

honoré de nombreuses filles de Darshaan, d’où la précoce Damson (fille

d’Entrepreneur, déjà citée) et l’excellent stayer Alandi (Galileo). Sur le plan

du pedigree, Sadler’s

Sells et

Darshaan ont en commun les sangs de Nasrullah et de Lalun, cette dernière étant

dupliquée dans le pedigree de nombreux gagnants de Gr1 dont Misty for Me,

héroïne des 1.000 Guinées d’Irlande dimanche et petite-fille de Sadler’s

Wells…Cette affinité particulière nous renvoie bien sûr au Prix du Jockey Club

1984, qui voyait Darshaan l’emporter devant Sadler’s Wells, Rainbow Quest

concluant troisième de l’épreuve. D’ailleurs, il nous est souvent donné de

constater qu’un croisement entre deux chevaux ayant bataillé dans les mêmes

courses était susceptible d’offrir de bons résultats, grâce sans doute à la

juxtaposition d’aptitudes similaires (croisement type sur type). Cette

efficacité s’exprime souvent chez les sprinters, à l’image par exemple d’une

certaine Kistena : par Miswaki et une fille de Prince Mab, son pedigree faisait

écho à la saison 1980 où le 2ans Miswaki devançait Prince Mab dans le Prix

Morny (2e et 3e) comme dans le Prix de la Salamandre (1er et 2e)… Kistena

remporta le Prix de l’Abbaye de Longchamp (Gr1) devant un certain Anabaa, que

nous aurons le plaisir d’évoquer dans notre prochaine parution à propos de la

star Goldikova !

TENUE ET

CLASSICISME…

Mais

revenons-en à Wavering pour évoquer le classicisme propre à sa famille

maternelle (8-c). Sa mère, Summertime Legacy, remporta le Prix des Réservoirs

(Gr3) à 2ans avant de se placer troisième du Prix Saint Alary (Gr1) la saison

suivante, derrière Marotta et Bright Sky, et d’échouer dans le Prix de Diane.

Wavering est son cinquième foal. Bien que ses parents n’aient pas dépassé la

distance de 2.000m, le style et le pedigree de Wavering laissent à penser

qu’elle pourrait aborder la distance classique avec un certain bonheur. Son

frère, Mister Green, est un des rares produits de Green Desert à avoir pris du

caractère gras sur 2.000m, et son autre frère, Atlantic Tiger (Tiger Hill)

s’est affirmé dans des handicaps pour stayers. Sa souche maternelle est celle

du classique Golden Fleece, un surdoué invaincu en quatre sorties dont le Derby

d’Epsom (Gr1) sur les 2.400m d’Epsom, mais qui disparut prématurément après une

seule saison de monte en Irlande. C’est aussi, un peu plus loin, celle du

classique américain Jaipur, gagnant des Belmont Stakes (Gr1) sur cette même

distance de 2.400m. La présence conjuguée de Sadler’s Wells, Darshaan ou encore

Vaguely Noble confère aux dosages du pedigree de Wavering une tenue clairement

supérieure à sa vitesse (DP = 4 – 0 – 12 – 5 –3), ce qui ferait d’elle une

concurrente en vue pour les Oaks, ou pour un Prix Vermeille…Pour être complet,

notons que les 9 premières mères de Wavering ont toutes produit du black type,

preuve d’une vivacité assez rare dans sa constance, et qu’elle est inbred sur

Northern Dancer comme 11 des 12 gagnants de Gr1 de ce début de saison en Europe

(en 3x4, comme 7 d’entre eux) !!!

UN ACHAT

AVISE…

Zarnit,

jeune pouliche de 2ans présentée aux dernières ventes breeze-up d’Arqana par

The Channel Consignment (lot 135), fut adjugée 110.000 € à François Doumen.

Partageant avec Wavering la même deuxième mère, nul doute que son nouvel

entourage sera enchanté de cet update de Gr1, porteur d’espoir pour cette très

belle fille de Invincible Spirit : peut-être la prochaine star de la famille ?