Abu dhabi prix de malleret (gr2) : danedream face a la ligne du “royaumont”

Autres informations / 25.06.2011

Abu dhabi prix de malleret (gr2) : danedream face a la ligne du “royaumont”

L’Abu

Dhabi Prix de Malleret (Gr2) est la suite logique dans le programme après le

Prix de Royaumont (Gr3) disputé à Chantilly. Ces deux épreuves permettent de

faire ressortir des pouliches de distance classique qui affronteront l’élite

dans le Qatar Prix Vermeille (Gr1), à l’automne. La ligne du “Royaumont” sera

d’ailleurs bien représentée puisque les quatre premières seront en lice. Elles

devront néanmoins dominer l’allemande Danedream (Lomitas), seule étrangère du

lot. Cette dernière, présentée par Peter Schiergen, a pour objectif le Grand

Prix de Berlin (Gr1, 24/07) et sa préparation passe par ce Gr2. Elle est en

grande forme et encaisse parfaitement les efforts répétés. Pour sa dernière

sortie, elle a écrasé l’opposition dans les Oaks d’Italie (Gr2) après avoir

terminé troisième du Derby italien (Gr2) derrière Crackerjack King (Shamardal),

qui vaut mieux que son échec enregistré dans le Prix du Jockey Club (Gr1). Bien

connue, en France, où elle a enlevé le Critérium du Fonds Européen de l’Elevage

(L) avant d’être rétrogradée pour avoir gêné un adversaire, elle devrait lutter

activement pour la victoire.

TESTOSTERONE

ET SES RIVALES CANTILIENNES

Testostérone

(Dansili) a causé une excellente impression dans une “D”, à Longchamp, avant de

décevoir dans le Prix de la Seine (L) concluant troisième tout en étant prise

de vitesse. Dans le Prix de Royaumont, son jockey, Stéphane Pasquier, a eu la

bonne inspiration de prendre la tête pour passer devant les Grandes Écuries. En

effet, il était très difficile de revenir de l’arrière-garde ce jour-là et les

rivales de Testostérone, qui ont conclu derrière elle, Chegei Has (Kahyasi),

Campanillas (Montjeu) et Avongrove (Tiger Hill), et qui seront également en

piste dimanche, peuvent espérer prendre leur revanche, à Saint-Cloud. Il est en

effet plus facile de revenir sur le site clodoaldien que sur celui de Chantilly.

Toutefois,  Testostérone possède

certainement encore une marge de progression et elle s’annonce comme la

française à battre.

ADVENTURE

SEEKER AVEC L’ATOUT FRAICHEUR

Deuxième

derrière Galikova (Galileo), dans le Prix Cléopâtre (Gr3), Adventure Seeker (Bering)

aurait eu le droit de s’engager dans le Prix de Diane-Longines (Gr1) où il

aurait toutefois fallu la supplémenter, voire dans le Prix de Royaumont. Mais

son entraîneur, Alain de Royer Dupré, a préféré faire l’impasse sur ces

épreuves et Adventure Seeker arrivera fraîche sur ce Gr2. Une piste souple

l’avantagerait même si elle aura pour elle l’avantage de la distance qu’elle

devrait apprécier. Pagera (Gentlewave), récente deuxième du Prix Mélisande (L),

à Lyon, est également plus performante sur des terrains très souples et l’état

de la piste pourrait la contrarier.

L’INCONNUE

SHANKARDEH

Invaincue

en deux sorties, Shankardeh (Azamour) est l’inconnue de cette épreuve. Après

des débuts victorieux dans une “G” à Lyon-Parilly, elle s’est imposée nettement

dans une “D” à Saint-Cloud et saute aujourd’hui le pas en disputant directement

un Groupe. Cette soeur de Shalanaya (Lomitas), lauréate du Qatar Prix de

l’Opéra (Gr1), est certainement perfectible à l’image de sa soeur qui n’avait

fait que progresser au cours de son année de 3ans.