Await the dawn ou l’éclair de classe signé o’brien

Autres informations / 19.06.2011

Await the dawn ou l’éclair de classe signé o’brien

Hardwicke Stakes (Gr2)

Aidan O’Brien a remporté les

deux premières épreuves de cette ultime journée de course à Royal Ascot. Après

avoir sellé victorieusement sa bonne 2ans, maybe (Galileo), c’est await The

dawn (Giant’s Causeway) qui lui a apporté son second titre. Await The Dawn a

même éclaboussé de toute sa classe le public d’Ascot et il se positionne comme

un bon successeur au champion harbinger (Dansili).

Await The Dawn a remporté la

cinquième de ses six tentatives Après avoir voyagé librement au sein du

peloton, il a été un peu cadencé par son jockey Ryan Moore dans le

dernier virage, avant de se

décaler en pleine piste pour fournir son effort. C’est à ce moment qu’il a dit

«au revoir» à ses adversaires pour s’imposer de trois longueurs devant harris

Tweed (Hernando), alors que 2,5 longueurs plus loin concluait drunken Sailor

(Tendulkar). « Je dois dire qu’il n’y a pas de question à se poser sur sa

capacité à aller dans le terrain souple, confie Aidan O’Brien. C’est toujours

la même réponse : il a gagné parce qu’il avait la classe pour le faire. » Await

The Dawn est un poulain au physique impressionnant et, lorsqu’il s’actionne, il

couvre énormément de terrain. « C’est un cheval qui a un moteur incroyable.

C’était un gros bébé, mais il avait déjà son moteur, il est exactement comme

son père. Nous espérions qu’il ait suffisamment de classe pour couvrir 2.400m,

c’est un cheval très sérieux. »

 

 

 

Le Breeders’ cup classic en

ligne de mire

Await The Dawn devient désormais

l’espoir de Breeders’ Cup Classic (Gr1) pour Aidan O’Brien, qui espère tenter

de devenir le troisième européen a remporter cette épreuve, après André Fabre

(Arcangues, 1993, ndlr) et John Gosden (Raven’s Pass, 2008, ndlr). « Il y a

beaucoup d’options pour ce cheval mais nous avons toujours pensé au Breeders’

Cup Classic avec lui, poursuit son mentor. Cette course est un rêve pour nous.

La route est encore longue mais le rêve est là... »

 

La faillite des représentants

Godolphin

Sur le papier strict de la

course, les principaux opposants à Await The Dawn étaient les représentant de

l’écurie Godolphin. Ils étaient au nombre de trois et, malheureusement, ils

n’ont jamais pu approcher le cheval irlandais. Le meilleur des trois,

campanologist (Kingmambo) n’a pris que la cinquième place, juste devant

calvados Blues (Lando) qui restait sur une troisième place dans le Dubaï Sheema

Classic (Gr1).