Bubble chic a fait connaissance avec ioritz mendizabal

Autres informations / 01.06.2011

Bubble chic a fait connaissance avec ioritz mendizabal

Bubble

Chic (Chichicastenango) va défendre ses chances dimanche dans le Prix du Jockey

Club (Gr1). Il a travaillé ce matin [lire mardi matin, ndlr] sur l’hippodrome

de Chantilly, en compagnie de son leader. « Il n’a pas fait grand-chose, mais

il était bien détendu, nous a expliqué Alessandro Botti. C’était surtout la

bonne occasion pour qu’il fasse connaissance avec Ioritz Mendizabal, avec qui

il sera associé dimanche. Il a travaillé avec son leader habituel et l’a

dépassé à quatre cents mètres du poteau. C’est un cheval qui n’est pas très

démonstratif le matin, il ne fait que le minimum. » Bubble Chic va tenter

d’être le deuxième fils de Chichicastenango à inscrire son nom au palmarès du

Prix du Jockey Club après le sacre de Vision d’État en 2008.

 

TIN

HORSE ARRIVERA A CHANTILLY VENDREDI

Invité

sur le plateau d’Equidia mardi lors de la semi-nocturne toulousaine, Didier

Guillemin a donné des nouvelles de Tin Horse (Sakhee) : « Le cheval a travaillé

mardi matin. Il a effectué un canter sur le gazon sur la main. Nous gardons la

même préparation que pour la Poule d’Essai. Nous n’allons rien inventer. Le

cheval va partir de Mont-de-Marsan vendredi. Nous avons peur qu’il y ait des

bouchons et nous préférons prendre les devants et faire partir le cheval plus

tôt. » Après la Poule d’Essai, deux options étaient envisageables pour Tin

Horse. Soit les St James’s Palace Stakes à Royal Ascot, soit le "Jockey

Club". La deuxième option a été choisie et Didier Guillemin a expliqué : «

À Ascot, l’ambiance n’est pas la même. Le cheval n’y est pas habitué. Il n’a

que 3ans et il a encore le temps pour voyager. Je pense qu’il devrait tenir les

2.100m de Chantilly. Par le passé, on a pu voir que ce tracé ne dérangeait pas

les chevaux qui venaient de 1.600m. »

 

ELIE

LELLOUCHE DOUBLEMENT REPRESENTE DANS LE "JOCKEY CLUB"

Élie

Lellouche a encore deux engagés dans le "Jockey Club", Prairie Star

(Peintre Célèbre), représentant de la casaque "Wildenstein", et Saint

Désir (Barathea), qui porte la casaque de Gérard Augustin-Normand. A priori,

les deux devraient courir, comme nous l’a indiqué l’entraîneur : « Prairie Star

a travaillé lundi matin. C’est un cheval auquel on ne peut rien reprocher. En

sept sorties, il n’a jamais terminé au-delà de la troisième place. Il a gagné

quatre fois, dont deux Groupes et toutes ses "lignes" sont bonnes. Il

a travaillé avec Planteur, dont la prochaine sortie sera les Prince of Wales’s

Stakes à Royal Ascot. Quant à Saint Désir, 

il faut effacer sa performance du Prix Greffulhe. Il vaut mieux que cela

et il a sa place au départ dimanche. »

 

OLIVIER

PESLIER RETENU SUR NOBEL WINNER

Deuxième

du Prix de Guiche (Gr3), Nobel Winner (Grand Slam) est encore parmi les

dix-neuf engagés du "Jockey Club". Il devrait bien être présent

dimanche, comme nous l’a annoncé Paul Nataf, qui gère les intérêts hippiques de

Salah Mosbah el Mabruk, propriétaire de Nobel Winner : « Oliver Peslier a

travaillé le cheval mardi matin et il devrait le monter dimanche. Le cheval a

parfaitement travaillé, il est très bien et tout ce que l’on espère pour lui

c’est que le terrain reste bon jusqu’à la course. Olivier connaît bien Nobel

Winner, qui a été gêné par le terrain très souple lors de sa rentrée dans le

Prix François Mathet. »