Coronation stakes

Autres informations / 17.06.2011

Coronation stakes

 

Immortal Verse a placé une

phénoménale pointe de vitesse

et Nova Hawk a dominé

courageusement le reste de ses rivales. Chapeau basaux

«Collet», père et fils, de

nous avoir offert un doublé historique, une victoire familiale qui, sans aucun

doute, restera à jamais gravé dans leur mémoire mais également dans les nôtres.

 

Où l’on reparle de Sadler’s

wells

Immortal Verse et Nova Hawk

ont un point commun, celui d’être nées de filles du chef de race Sadler’s

wells. C’est donc aussi un doublé pour l’étalon que tous les éleveurs au monde

regrettent déjà. Elles étaient les deux seules pouliches ayant pour grand-père

maternel Sadler’s Wells et cela a forcément eu une incidence sur leur

classement ici à Ascot.

 

Barefoot Lady complète le

podium

Si Barefoot Lady

(Footstepsinthesand) a pris la troisième place de cette épreuve à la cote de

16/1 c’est tout sauf une surprise. La pouliche de Richard Fahey s’est montrée

très lutteuse et a fini seulement à une demi-longueur de Nova Hawk. Barefoot

Lady représentait d’ailleurs la ligne de Nova Hawk puisqu’elle avait fini à une

tête de cette dernière dans les 1.000 Guinées (Gr1). « Elle est très courageuse,

a dit son entraîneur, elle était la première battue dans la ligne droite, mais

elle n’a jamais rien lâché pour finir. » Elle devance finalement à la lutte I

Love Me (Cape Cross) et Together (Galileo), la grande favorite de l’épreuve.

 

Un pari trop difficile pour

More Than Real

More Than Real (More Than Ready) était l’une des

attractions des Coronation Stakes. La

pouliche américaine entraînée par Todd Pletcher, effectuait une rentrée après

son sacre à 2ans dans le Breeders’ Cup Juvenile Fillies Turf (Gr1) et elle

découvrait l’Europe. Elle n’a pas apprécié le parcoursniveléd’Ascot,nileterrain

devenu très souple et n’a pu

jouer aucun rôle pour finir. Très sportivement, son entraîneur a expliqué les

raisons de cet échec. « Quand la course est partie tout allait pour le mieux et

il se passait exactement ce qu’on espérait, mais quand la course a accéléré,

elle n’a pas pu changer de vitesse dans ce terrain. On va la ramener à la

maison et lui trouver des courses qui lui conviennent à Saratoga. » La pouliche

américaine était montée par Olivier Peslier, qui a confirmé les propos de Todd

Pletcher : « Elle est bien partie et on a eu un bon parcours, mais elle a

pioché dans ce terrain quand la course s’est véritablement lancée. »