Jersey stakes (gr3) : strong suit effectue un retour remarque

Autres informations / 16.06.2011

Jersey stakes (gr3) : strong suit effectue un retour remarque

Opéré

des bronches après sa décevante sixième place dans les Greenham Stakes (Gr3) de

Frankel (Galileo), Strong Suit (Rahy) a effectué un retour en fanfare dans les

Jersey Stakes (Gr3). Le protégé de Richard Hannon a longtemps attendu avant de

fournir son effort au centre du peloton. « On ne l’entendait pas respirer quand

il nous passait devant, mais Richard [Hughes, ndlr] m’a dit plusieurs fois

qu’il tirait beaucoup, explique Richard Hannon. Je ne comprenais pas sa

performance à Newbury donc on a inséré une camera dans ses naseaux, qu’on a

fait descendre dans ses bronches. On a constaté ce qui n’allait pas et on a pu

le soigner. » Strong Suit avait fini sixième sur six dans les Greenham Stakes,

une performance trop mauvaise pour être exacte. Mercredi, il a rectifié le tir,

sans "transpercer" ses adversaires, mais en s’imposant plaisamment.

Il est venu au milieu des chevaux pour s’imposer. « Nous l’avons emmené à

Kempton il y a quelques jours avec Canford Cliffs, pour effectuer un petit

travail et il a été très convaincant, poursuit l’entraîneur. Je ne pouvais

toujours pas croire ce que j’avais vu à Newbury. Aujourd’hui, il a couru avec

cinq livres de pénalités et a fait du bon travail contre des bons chevaux. Je

crois que le mile ne devrait pas lui poser de problèmes. Nous avons toujours

beaucoup aimé ce cheval et, après sa victoire dans les Coventry Stakes l’année

dernière, nous pensions que c’était un cheval de "Guinées". Je crois

qu’il a dû commencer à souffrir après les Middle Park Stakes, où il s’était

arrêté ce jour-là. » Strong Suit a finalement devancé Codemaster (Choisir)

d’une demi-longueur et Western Aristocrat (Mr Greeley), qui a fini une encolure

plus loin. « Il a fait ce qu’il pouvait, je suis ravi de sa performance, confie

Henry Candy. Le cheval de Richard Hannon est un bon cheval, l’opération lui a

certainement été bénéfique. Codemaster manque un peu de modèle, mais quand vous

le voyez en action, il paraît beaucoup plus important. Je pense qu’il peut être

rallongé sur le mile, mais nous n’avons pas pris de décision pour l’instant. »

HAVANE

SMOKER DANS UN MAUVAIS JOUR

Havane

Smoker (Dubawi) n’a jamais pu changer de rythme dans la phase finale. Le

protégé de Jean-Claude Rouget n’a pas montré son vrai visage. Pas habitué au

rythme des courses anglaises, Havane Smoker a couru à l’arrière-garde, mais,

lorsque Christophe Soumillon l’a déboîté, il est resté là, sans montrer son

changement de vitesse. « Le cheval n’a jamais eu d’action, du début à la fin »,

a expliqué son jockey à son retour aux balances. Havane Smoker a fini à son

rythme, sans jamais vraiment défendre ses chances, et a conclu à une

anecdotique huitième place.Présent à Ascot, son entourage nous a raconté : «

Nous sommes forcément très déçus. La seule explication à chaud que nous avons

est que le cheval n’avait peut-être pas récupéré de la Poule d’Essai. Il n’a

jamais pu accélérer. Le gagnant est un très bon cheval en tout cas. » On a pu

remarquer qu’Havane Smoker portait les couleurs de Daniel Trèves, alors qu’il

portait celles de Gérard Augustin-Normand à Longchamp. L’explication est simple

: « Quand Gérard Augustin-Normand a acheté la moitié du cheval à Daniel Trèves,

ils ont passé un gentleman agreement et le cheval doit porter six mois les

couleurs de l’un, puis six mois les couleurs de l’autre. Gérard

Augustin-Normand ne pouvait être présent à Ascot, alors, pour ce mois de juin,

Havane Smoker porte les couleurs de Daniel Trèves. »