La consécration pour tidara angel

Autres informations / 19.06.2011

La consécration pour tidara angel

AUTEIL, Samedi

Dimanche 19 juin 2011 / 5

 

 

Achetée «à réclamer», à Amiens,

le 11 novembre 2010, Tidara angel (Oratorio) a remporté, sept mois plus tard,

le Prix Alain du Breil (Gr1), la Course de Haies d’Été des 4ans. Entre temps,

elle a enlevé un gros handicap et le Prix Amadou (Gr2). Que de chemin parcouru

pour la protégée de David Windrif ! Pour elle, comme pour son entraîneur, c’est

l’heure de la consécration, l’heure de la première victoire de Gr1. « Je pense

qu’elle est vraiment très bonne et je n’ai qu’un seul regret, c’est de ne pas

avoir pu rencontrer ceasar’s Palace. Je pense en effet qu’il y aurait pu avoir

match. Mais les absents ont toujours tort... Tidara Angel est une pouliche qui

a toujours progressé depuis Cagnes. Elle a beaucoup mûri et ce n’est plus la

même que lorsqu’elle était dominée dans le «André Masséna» par Ceasar’s Palace.

Nous avions volontairement fait l’impasse

sur le Prix de Longchamp

(Gr3) pour arriver avec de la fraîcheur. » Comme à son habitude, Tidara Angel a

patienté parmi les derniers et son jockey, David Cottin, l’a accompagnée en

face afin qu’elle entame son effort. Dans la ligne droite, elle a su placer un

vrai changement de vitesse pour aller chercher la victoire. « David [Windrif,

ndlr] ne m’avait pas donné d’ordre. Simplement: «tu la montes pour elle.» En

partant, cela n’avançait pas. Au fur et à mesure du parcours, elle a été beaucoup

plus franche dans ses sauts. Avant le dernier tournant, elle a été un peu prise

de vitesse mais elle a encore mis un gros coup de reins. Pourtant, à l’entrée

de la ligne droite, je pensais que nous allions finir 4/5e. Elle a tout : le

courage et la classe. » Il faut souligner également la réussite des propriétaires

Georges Mollier et Didier Dubois qui ont insisté pour réclamer la pouliche.

 

Un Gr1 à auteuil, comme son

frère

Il y a des lignées qui

brillent régulièrement à Auteuil. Celle des «K« de l’élevage Montesson ou

encore celle de Tchela d’où ma Royale (Garde Royale), Saint du chenet

(Poliglote) et Tanaïs du chenet ? (Poliglote) notamment. Il faut désormais

ajouter à ces lignées «sauteuses» celle de Tidara Angel. En effet, cette

dernière est le deuxième produit de sa mère, Tidal Reach (Kris S), à remporter

un Gr1 à Auteuil après Tidal Fury (Night Shift), vainqueur du Prix Cambacérès

(Gr1).

 

Les pouliches ont fait la loi

Comme on pouvait le prévoir,

avec l’absence de Ceasar’s Palace, ce sont les pouliches qui ont dominé ce

championnat des 4ans en s’emparant des deux premières places. Depuis 1990,

Tidara Angel devient la cinquième pouliche à remporter le Prix Alain du Breil.

Et c’est Katkovana ? (Westerner) qui a pris le premier accessit

derrière la petite championne de David Windrif, faisant afficher le même jumelé

que dans le Prix Amadou (Gr2).

Le premier poulain a été

monpilou ? (Saint des Saints), troisième. Selon Jacques

Ricou, son pilote, il s’est retrouvé un peu «perdu» devant, isolé, en pleine

piste. Il a néanmoins fourni une très bonne performance, n’étant pas contrarié

par le faux départ.

 

Prix Alain du Breil-Course de

Haies d’Été des 4ans (Gr1)

Vivement le match ceasar’s

Palace vs Tidara angel

Le lauréat des Prix de

Pépinvast et de Longchamp (Grs3), Ceasar’s Palace, ne pouvait prendre part à

une course dont il aurait été le grand favori. Cependant, après l’épreuve,

nombre d’observateurs pensait qu’il aurait pu l’emporter. D’autant qu’il avait

dominé nettement Tidara Angel – qui a certes évolué depuis -, à Cagnes, ainsi

que sa compagne d’entraînement Katkovana, lesquelles ont pris les deux premières

places de ce Gr1. Au regard des lignes et des précédentes démonstrations de

Ceasar’s Palace, on peut le penser. Même si un cheval qui n’a jamais lutté,

comme lui, peut parfois être surpris lorsqu’il faut le faire.

 

Une bonne «perf» pour Taikun

Tino avant enghien

Plus connu à Enghien où il

avait enlevé le Prix Général de Saint-Didier (Gr3), Taikun Tino (Lost World)

revenait à Auteuil, piste sur laquelle il n’avait pas couru depuis l’automne

2010. Le pensionnaire de Yannick Fouin s’est remarquablement défendu faisant

illusion entre les deux dernières haies, avant de rester là. Son mentor nous a

appris

: « J’étais déçu après la

préparatoire [il finissait 6e, ndlr].

Aujourd’hui, on avait décidé

de le monter plus près. Il a prononcé son effort dans la ligne droite puis il

est resté là. On est quand même content puisqu’en changeant de tactique il

termine quatrième. À l’automne, il retournera sur le steeple d’Enghien. Il a

couru ici car il n’avait plus aucun engagement à sa disposition. »

 

née pour l’obstacle… du côté

maternel

Tidara Angel est donc la sœur

du fougueux Tidal Fury, qui aimait animer les courses auxquelles il prenait

part. Jamais aussi bon que quand il courait en France, ce pensionnaire de

Jonathan Jay a remporté les Prix Cambacérès (Gr1) et Georges de Talhouët-Roy

(Gr2), étant élu meilleur hurdler de 3ans. À 4ans, il n’a pas réussi les mêmes

performances, un âge auquel sa sœur vient de se révéler pleinement. Tidara

Angel est aussi la sœur d’innit (Distinctly North), lauréate de Gr3 à Milan.

Du côté paternel, Tidara

Angel n’est pas vraiment faite pour courir à Auteuil. Elle est en effet la

fille d’Oratorio (Danehill), vainqueur du Prix Jean-Luc Lagardère (Gr1). Elle

est la première fille de cet étalon à gagner à Auteuil et la première à

s’imposer dans un Gr1, en obstacle, dans l’Hexagone.