Le grand week end du haras de la reboursière et de montaigu

Autres informations / 04.06.2011

Le grand week end du haras de la reboursière et de montaigu

Récital

et Native Khan dans le Derby d’Epsom, Tin Horse dans le Prix du Jockey Club.

Trois candidats classiques élevés à la Reboursière.

LES

PREMIERS PARTANTS DU HARAS DANS LE "DERBY"

Déjà

présents, en mai, à Newmarket, pour encourager Native Khan (Azamour), les époux

Forien seront également de la partie, à Epsom, samedi. « Nous effectuons

l’aller-retour samedi, nous confie Aliette Forien. Récital et Native Khan font

partie des cinq favoris de la course. Ce sont les premiers partants du haras

dans le "Derby"... Nous croisons les doigts et nous espérons que tous

deux vont bien courir. » L’émotion est là : « C’est l’aboutissement de trente

ans de travail, résume Gilles Forien… Même si nous espérons encore avoir

d’autres partants dans cette course ! » Déjà lauréat du Critérium de

Saint-Cloud (Gr1) à 2ans, Récital (Montjeu) est le troisième favori du

"Derby" et certainement la meilleure chance de l’armada

"O’Brien. Après une rentrée moyenne - comme souvent avec les chevaux

d’Aidan O’Brien - il a remis les pendules à l’heure en remportant les

Derrinstown Stud Derby Trial Stakes (Gr2). Quant à Native Khan, il s’est placé

de classique en terminant troisième à Newmarket derrière l’intouchable Frankel

(Galileo) dans les 2.000 Guinées.

DIBENOISE,

DES AFFINITÉS AVEC MONTJEU

Au fil

des années, Dibenoise (Kendor) s’est fait un nom comme poulinière. Elle a

produit les gagnants de Gr1 Récital et Corre Caminos (Montjeu) - Prix Ganay

(Gr1) -ainsi que le gagnant de Gr2 désormais étalon Racinger (Spectrum).

Récital ne sera pas son premier partant de "Derby", car Glamstar

(Numerous) a pris part au Jockey Club 2009. « Glamstar avait montré des moyens

dans sa jeunesse, mais c’est dans sa tête que ça n’allait pas, nous explique

Aliette Forien. C’est dommage, car Jean-Claude Rouget en faisait un bon cheval.

»Installé au haras « R & M », Dibenoise avait été achetée yearling pour la

famille Geoffroy. « Elle était à l’entraînement chez Alain de Royer Dupré,

rappelle Aliette Forien. Mais, elle s’est accidentée à l’entraînement et n’a

pas couru, entrant au haras, à 3ans. Ses tous premiers produits n’ont pas

vraiment brillé. Puis est venu Corre Caminos, un fils de Montjeu. Nous avons

réutilisé Montjeu pour produire Récital, puisque cela avait bien fonctionné.

Dibenoise lui a été fidèle, car elle a également une pouliche yearling par

Montjeu. Cette année est né un mâle de Dibenoise par Montjeu. En revanche, elle

n’a pas de 2ans. »

VIVA

MARIA, D’UNE FAMILLE DE VITESSE

Élevé et

vendu par le haras de la Reboursière et de Montaigu, Native Khan a pour

deuxième mère Tambura (Kaldoun), une "grise" achetée à Newmarket par

les époux Forien. « Nous l’avions achetée car c’était une fille de Kaldoun et

elle avait été bonne à 2ans, se souvient Aliette Forien. C’était dans le but

d’avoir des produits précoces. Celle a bien fonctionné et elle a bien produit,

étant notamment la mère de Ximb, troisième du "Jean-Luc Lagardère"

(Gr1), de Welcome Millenium et de Verba. Toute cette précocité dans le pedigree

maternel de Native Khan m’inquiète un peu d’ailleurs... En effet, je me demande

s’il va pouvoir tenir les 2.400m d’Epsom… »Tambura a été croisée deux fois à

Kendor, donnant notamment Welcome Millenium et Viva Maria, la mère de Native

Khan. Native Khan est le quatrième et dernier produit de Viva Maria… « C’est

malheureux avec Viva Maria, mais elle n’a plus de produit depuis Native Khan,

regrette Aliette Forien. Soit elle avorte, soit elle est vide. Là, elle est

pleine, alors nous croisons les doigts…Nous avons également gardé l’une de ses

filles au haras. C’est Caipirinia, placée de Listed. Elle est pleine d’Azamour.

Nous avons reproduit le croisement qui a fonctionné avec Viva Maria. »

LA TENUE

: L’INTERROGATION

Récital,

Native Khan et Tin Horse (Sakhee) ont en commun de n’avoir jamais abordé la

distance de 2.400m. Rien n’indique à 100% qu’ils puissent tenir. La réponse

sera sur la piste. « Que ce soit pour Récital comme pour Native Khan, il n’est

pas certain qu’ils tiennent 2.400m, explique Gilles Forien. Par leurs gènes

maternels, Récital doit tenir 2.000m et Native Khan 1.600m à 2.000m. Il faut

donc compter sur leur père pour apporter la tenue nécessaire afin d'aller au

bout des 2.400 mètres. C’est un vrai point d’interrogation. Montjeu peut

permettre à Récital de faire la distance classique. Quant à Native Khan, il est

par Azamour et, bien qu’il ait gagné les "King George", je pense

plutôt que c’était un cheval de 2.000m. La façon dont la course va se dérouler

va jouer aussi. Car s’il y a beaucoup de train, cela va allonger la distance.

Nous en saurons plus samedi. » Tin Horse va, dimanche, dépasser la première

fois la distance de 1.600m. Son aptitude au-delà du mile n’est pas prouvée,

mais Gilles Forien pense qu’il devrait pouvoir tenir 2.100m : « Même si sa mère

était précoce, je pense que Tin Horse va tenir les 2.100m de Chantilly. Il est

par Sakhee, ce qui peut apporter des garanties de tenue. D’autant plus que le

parcours de Chantilly est assez coulant. C’est une Poule d’Essai bis. Tin Horse

a tiré le numéro 12 dans les stalles. Ce n’est pas "magnifique", mais

on verra. »

KENDOR,

ENCORE !

Dernier

auteur du doublé Grand Critérium - Poule d’Essai (Grs1), Kendor est devenu un

étalon influent en Europe. Désormais disparu, il a été stationné jusqu’en 2007

à la Reboursière. Il a laissé quelques uns de ses fils poursuivre son oeuvre au

haras (dont Literato) et il continue de faire parler de lui en tant que père de

mère. Tous trois élevés au haras, Tin Horse, Récital et Native Khan ont tous

comme père de mère Kendor. « Un père de mère remarquable, note Gilles Forien.

Nous avions toujours cru en lui en tant qu’étalon et aussi en tant que père de

mère. C’est exceptionnel de le voir représenter avec ces trois partants ce

week-end. Il nous prouve que nous avions raison de croire en lui.» Car, il faut

le souligner, les Forien ont l’immense mérite de systématiquement présenter

leurs meilleurs poulinières aux étalons stationnés chez eux. Voilà qui méritait

d’être récompensé, n’est-ce pas ?