Prix de royaumont (gr3) : la ligne du prix cleopatre doit apporter des reponses

Autres informations / 05.06.2011

Prix de royaumont (gr3) : la ligne du prix cleopatre doit apporter des reponses

Rares

sont les éditions du Prix de Royaumont (Gr3) qui recensent plus de dix

participantes. Cette année encore ce nombre est atteint mais pas dépassé. Autre

constatation : aucune des participantes ne s’est, pour l'instant, réellement

illustrée à ce niveau. Les deux filles de Montjeu, Jehannedarc et Bernières,

s’y sont déjà essayées, s'emparant respectivement de la quatrième et de la

cinquième place du Prix Cléopâtre (Gr3), à Saint-Cloud. Les trois pouliches qui

les ont devancées devraient être revues soit dans le Prix de Diane (Gr1), soit

dans des Groupes sur 2.000m. En attendant, elles laissent la voie libre...

Cette ligne du Prix Cléopâtre semble très solide. En effet, la lauréate

Galikova (Galileo) s’annonce comme la principale favorite du Prix de Diane et

Wavering (Refuse to Bend), qui avait pris ce jour-là la troisième place, a

ensuite remporté le Prix Saint-Alary (Gr1). Toutefois, ni Jehannedarc, ni

Bernières n’évoluaient dans la même cour et elles vont devoir afficher des progrès

pour espérer s’imposer.

SIX

POULICHES N’ONT PAS COURU PLUS DE TROIS FOIS

Parmi

les dix partantes, six pouliches n’ont pas couru plus de trois fois et quatre

d’entre-elles n’ont été vues qu’à deux reprises. Chegei Has (Kahyasi),

Avongrove (Tiger Hill), Campanillas (Montjeu) et Mourasana (Shirocco) sont les

moins expérimentées de l’épreuve et vont tenter de prouver qu’elles ont leur

place dans cette épreuve. Chegei Has est la seule qui ne s'est encore jamais

imposée. Elle a conclu à deux reprises au deuxième rang, à Longchamp, alors

qu'elle devait initialement faire carrière en obstacle. Mais la pensionnaire de

Jean-Paul Gallorini a dévoilé suffisamment de qualité pour tenter sa chance

dans ce Gr3, qui ne recense que très rarement les meilleurs 3ans de cette

promotion. À l’instar du Prix Cléopâtre, le Prix de la Seine (L) se positionne

comme la seconde bonne ligne en vue du Prix de Royaumont. Les quatre premières

au classement se retrouvent. C’est Ozeta (Martaline) qui avait triomphé à

l'occasion de sa troisième sortie publique. Elle devançait alors Avongrove

assez sûrement, qui était elle-même nettement devant Testostérone (Dansili) et

Campanillas.

L’HISTOIRE

DE LA COURSE

Royaumont

: abbaye fondée par Saint Louis, située à 15km de Chantilly.

Temps

record du Prix de Royaumont à Chantilly (2.400m – P.J.C.) : 2003 : 2’29”50

Temps

record de la piste (2.400 m. P.J.C.) : Bering en 1986 (Prix du Jockey Club) :

2’24”10