Prix des lilas (l) : sandy’s charm et miss liberty offrent un double a l’elevage dubois

Autres informations / 08.06.2011

Prix des lilas (l) : sandy’s charm et miss liberty offrent un double a l’elevage dubois

 « Même si je suis battue, je suis contente car

les deux premières ont été élevées par la famille Dubois », note Pia Brandt,

deuxième du Prix des Lilas (L) avec sa protégée Miss Liberty (Statue of

Liberty), élevée et appartenant à l’Écurie D Primes, qui est représentée par

Jean-Pierre Dubois et ses petits-enfants. La lauréate, Sandy’s Charm

(Footstepsinthesand), porte également le sceau "Dubois". Mais elle a

été élevée par Jean-Philippe, fils de Jean-Pierre. Non, nous ne sommes pas à

Vincennes, mais la famille Dubois n’a également plus rien à prouver dans les autres

disciplines des courses. Jean-Pierre a notamment élevé Stacelita (Monsun),

gagnante du Prix de Diane (Gr1) 2009. Jean-Philippe a, lui, été le propriétaire

de la championne Maia Eria (Volochine), lauréate des Prix Renaud du Vivier et

Cambacérès (Grs1). Et ce mardi, c’est son élevage qui s’est distingué. Gagnante

d’une course "E", Sandy’s Charm a affiché des progrès pour

l’emporter. Certes, elle avait laissé une belle impression à Saint-Cloud, mais

elle montait plusieurs marches, même si cette Listed n’avait pas réuni un lot

très relevé. « Avec son entourage, on avait décidé de ne pas trop s’embarrasser

de tactique et de galoper tout près de la tête, a expliqué François-Xavier

Bertras. Elle a mis du temps à prendre l’avantage à Miss Liberty, mais elle

manquait d’un peu de condition. Dans le parcours, elle a été bien décontractée.

On a fait les quatre cents derniers mètres très vite. C’est une pouliche qui ne

fait que progresser. Elle est prometteuse. » Après avoir galopé aux côtés de

l’animatrice, Miss Liberty, Sandy’s Charm a lutté tout au long de la ligne

droite avec sa compagne de route, avant de la dominer d’une courte tête sur le

poteau.

LES DEUX

LISTEDS DE L’APRES-MIDI POUR LA CASAQUE BRYANT

Quelques

minutes avant la victoire de la pouliche de Magalen Bryant, Sandy’s Charm, dans

le Prix des Lilas, c’est Oekaki (Martillo) qui a fait briller la casaque bleu

clair et gros bleu dans une course principale. En effet, la protégée de Yann

Barberot s’est imposée dans le Prix Urban Sea, la deuxième Listed de

l’après-midi, au Lion-d’Angers.

MISS

LIBERTY REALISE UNE BELLE VALEUR SUR LE MILE

Plus

connue sur le sprint jusqu’à maintenant, Miss Liberty (Statue of Liberty) avait

couru la Poule d’Essai des Pouliches (Gr1) sans expérience sur le mile. Dixième

dans le classique, elle avait alors suscité des doutes sur sa capacité à tenir

1.600m. Ce mardi, elle les a levés. Après avoir dirigé les débats, puisque

personne ne voulait aller devant, elle a opposé une vive résistance pour se

faire battre à la photo. « Bien évidemment, on est un peu déçu car on y a cru

jusqu’à la photo, nous a dit Pia Brandt. Elle était bien décontractée durant le

parcours. Elle peut faire 1.600m. Elle n’a pas eu le choix et a dû assumer le

poids de la course et produit une superbe accélération. Le terrain n’était pas

en sa faveur. Pour la suite, nous n’avons pas décidé mais elle devrait courir

sur le mile. »

AUX

ORIGINES D’ANABAA’S CREATION ET LEO’S STARLET

Sandy’s

Charm appartient à une belle famille, celle d’Anabaa’s Creation (Anabaa),

quatrième du Prix de Diane (Gr1), troisième du Prix Saint-Alary (Gr1) et

deuxième d’un Gr1 à Del Mar, et de Leo’s Starlet  (Galileo), lauréate du Prix Cléopâtre (Gr3).

En effet, Allwaki (Miswaki), troisième mère de Sandy’s Charm, est la génitrice

de Première Création (Green Tune), mère d’Anabaa Creation et Leo’s Starlet.

Première Création a pris trois places de Groupes. Mère de Sandy’s Charm, First

Charm (Anabaa) s’est placée de Listeds à deux reprises. Sandy’s Charm est son

premier produit et d’emblée, elle gagne une course principale. Deuxième mère de

Sandy’s Charm, First Choice (Exit to Nowhere) a gagné quatre de ses sept

courses.