Prix du chemin de fer du nord (gr3) : byword se retrouve et offre le coup de quatre à andré fabre

Autres informations / 13.06.2011

Prix du chemin de fer du nord (gr3) : byword se retrouve et offre le coup de quatre à andré fabre

 « C’était la journée de M. Fabre aujourd’hui.

Donc être deuxième derrière lui, c’est comme une victoire ! » s’exclame Yan

Durepaire après le Prix du Chemin de Fer du Nord. André Fabre a en effet conclu

sa journée comme il l’avait commencée, par un succès, après avoir remporté les

Prix de Diane, Paul de Moussac et du Lys. Au "papier" pur, Byword

(Peintre Célèbre) était presque déclassé dans ce Gr3, lui qui avait gagné les

Prince of Wales’s Stakes (Gr1). Mais on pouvait s’interroger après sa

performance du Prix d’Ispahan (Gr1), dont il avait pris la cinquième place. Le

cheval avait livré une course particulièrement difficile dans les Juddmonte

International Stakes (Gr1), en août dernier. On pouvait craindre qu’il y ait

laissé une partie de son coeur. Mais, dans ce lot à sa portée, Byword, qui a

pourtant voyagé en troisième épaisseur, a dominé sûrement Vagabond Shoes (Beat

Hollow), un peu brillant dans le sillage des leaders mais qui s’est très bien

défendu jusqu’à la fin. Derrière eux, Beacon Lodge (Clodovil), qui avait gagné

cette course en 2009, a donné du fil à retordre à Gérald Mossé. Après avoir

filé Byword, il a en effet eu du mal à déboîter son cheval, et avait tout sur

la rêne gauche. Malgré tout, le cheval britannique prend une proche troisième

place. Unnefer (Danehill Dancer), bon finisseur, est venu coiffer sur le poteau

Blue Panis (Panis), qui n’a pu mener comme il l’aime le faire.

LA SUPER

PERFORMANCE DE VAGABOND SHOES

Vagabond

Shoes réalise une performance de choix en prenant la deuxième place. Le

pensionnaire de Yan Durepaire doit encore apprendre à se gérer, mais il est en

bonne voie. Il affiche en tous cas de net progrès sur sa dernière sortie, dans

le Prix de Montretout (L), dont il avait pris la cinquième place. Il a cette

fois devancé tous les concurrents qui l’avaient battu à Longchamp. Son

entraîneur commente: « Mon idée en venant courir cette course, c’était que le

lot se montrait similaire à celui du Prix de Montretout, excepté Byword, et que

Vagabond Shoes progressait. J’ai préféré le courir ici, plutôt qu’à Madrid.

D’autant plus que mon avenir se situe en France désormais. Vagabond Shoes

commence à venir. C’est une famille qui vient seulement à 4ans. Pour l’avenir

du cheval, nous allons y réfléchir. Sur ce qu’il montre le matin, je pense

qu’il a un peu de fond et pourrait aller sur 2.000m. Il faut simplement qu’il

apprenne à se gérer. »

LE FRÈRE

DE PROVISO

Très

signé par son père, Peintre Ce´lèbre, Byword est issu de Binche (Woodman),

reste´e ine´dite. Elle est par

Woodman,

un bon père de mères (celui de Caesarine, Frozen Fire, Passager, Byron...).

Trois produits de Binche sont re´fe´rence´s, dont Proviso (Dansili), laure´ate

en France des Prix du Pin en 2009 et du Calvados (Grs3) en 2007, puis lauréate

de quatre Grs1 aux États-Unis. Byword est aussi le neveu du bon Binary file

(Nureyev), vainqueur de Gr3 et deuxième du Prix Dollar (Gr2).