Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix hampton (l) : spectacle du mars, futur sprinter d’elite

Autres informations / 24.06.2011

Prix hampton (l) : spectacle du mars, futur sprinter d’elite

Pour son

deuxième essai au niveau Listed, Spectacle du Mars (Martillo) a fait mouche...

avec la manière. Vite placé derrière les animateurs, il a suivi le rythme

rapide imposé par Lisselan Diva (Barathea) et, lorsqu’il est passé à l’attaque,

il y a eu lui et les autres. À l’arrivée, l’écart affiché est de deux longueurs,

ce qui est conséquent sur 1.000m au niveau Listed. Désormais, la porte des

Groupes s’ouvre pour Spectacle du Mars, qui pourrait prendre part au Prix de

Ris-Orangis (Gr3) disputé à Maisons-Laffitte, le mois prochain, sur 1.200m. «

1.000m ou 1.200m, cela n’a pas trop d’importance pour lui, nous a expliqué

Xavier Nakkachdji, son entraîneur. Aujourd’hui, il gagne avec facilité. Il a

montré qu’il avait assez de vitesse pour suivre le rythme imposé. Il a pris ses

marques dans cet exercice qu’est le sprint, ce qui n’est jamais évident. »

Passé par les «réclamers» Spectacle du Mars défend la casaque de l’Ecurie La

Boétie, celle de Testostérone (Dansili), candidate dimanche à l’Abu Dhabi Prix

de Malleret (Gr2). Également, Spectacle du Mars était monté par Gregory Benoist

qui remporté sa deuxième Listed en deux jours après le Prix la Sorellina (L),

jeudi, à la Teste, sous la selle de Cerveza (Medicean).

UN FUTUR

GRAND CHEZ LES SPRINTERS

Le style

de sa victoire ainsi que la carrière de Spectacle du Mars portent à croire

qu’il va devenir un «grand» chez les sprinters. A terme, il peut même devenir

le meilleur sprinter de France. Physiquement, il change et il s’est bien

«éclaté» au niveau de l’avant-main. « Il a été au pré cet hiver et je le trouve

changé, raconte Xavier Nakkachdji. Il a grandi et s’est bien éclaté de l’avant.

Toutefois, il ne possède pas non plus un physique de pur sprinter traditionnel.

Il n’est pas vraiment ramassé et est plutôt grand même. Il possède de la

vitesse dans ses gênes, qui sont d’une famille «de Moussac« côté maternel. Sa

troisième mère est Spectacular Joke, qui avait gagné le Prix Maurice de Gheest

[sous l’entraînement de JohnCunnington Jr, ndlr]. Dans sa jeunesse, Spectacle

du Mars s’est imposé de bout en bout sur 1.300m et 1.500m, sur le sable, à

Deauville. Les chevaux qui réussissent cela ont souvent beaucoup de vitesse.

Plus il travaille, mieux il est. Et je le trouve bien mieux que lors de sa

victoire dans le Prix Aly Khan. Il n’en est qu’à sa septième course chez les

sprinters. Il commence à prendre le rythme et il n’a pas fini de progresser. »

L’école des gros handicaps était la bonne Spectacle du Mars venait de courir un

Quinté + (4e à Chantilly après avoir emmené le peloton extérieur).

Il en a gagné un à l’âge de 3ans et il est passé par cette école avant

d’attaquer les Listeds. Il faut d’ailleurs signaler que lorsque le nouvel

entourage de Spectacle du Mars l’a «réclamé», il possédait une très haute

valeur : 40,5. Pour en revenir au Prix Hampton, le deuxième, Prinzde Glas (Verglas)

a lui aussi fait ses armes dans les gros handicaps. Parti de la valeur 32, en

seconde épreuve, il a ensuite gagné son Quinté en 36 de valeur avant d’attaquer

cette Listed. Entre temps, il était passé par une course à conditions,

terminant seulement cinquième, mais sur 1.200m. Cette fois, il a mieux couru,

tout en devant fournir son effort seul, en dehors, puisqu’aucun cheval ne l’a

emmené assez loin. « Il a été un peu pris de vitesse en partant, nous

expliquait son propriétaire, Olivier Carli. Le rythme n’est pas le même que

dans les gros handicaps. Il court très bien et va se faire peu à peu. C’est

juste un peu dommage qu’il ait penché et n’ait trouvé personne pour l’emmener

assez loin. »

LISSELAN

DIVA DECLASSEE !

Animatrice

de l’épreuve, Lisselan Diva a commencé à trouver le temps long à 200m du but.

Peu à peu, elle s’est rapprochée de la corde, sans gêner d’adversaire. Ensuite,

alors que Williams Saraiva la sollicitait du côté gauche, elle a continué à

pencher non sans gêner Sabratah (Oasis Dream). En visionnant le film, il est

difficile d’attribuer un comportement réellement fautif à Williams Saraiva, qui

a tapé du bon côté. On peut juger le déclassement - elle est DI - de Lisselan

Diva très sévère.

UN

DESCENDANT DE SPECTACULAR JOKE

Spectacle

du Mars est un fils de Spectacular Groove (Trempolino), qui a gagné en débutant

sous l’entraînement de Pascal Bary, à Clairefontaine. Après un intermède sur

les obstacles, elle est revenue en plat, gagnant deux handicaps en Italie. La

deuxième mère de Spectacle du Mars, Spectatrice (Nijinsky) n’a rien produit de

notable. Elle-même n’a gagné qu’une petite course, à La Teste, sous

l’entraînement d’Henri-Alex Pantall après avoir débuté sous celui d’André

Fabre. En revanche, elle a pour elle d’être bien née. C’est une fille de

Spectacular Joke (Spectacular Bid), gagnante du Prix Maurice de Gheest (Gr2 à

l’époque) à l’âge de 3ans. Spectacular Joke avait débuté un an auparavant à

Deauville dans le Prix des Marettes, terminant dernière. La lauréate, cette

année-là, se nommait Triptych et la deuxième était Silvermine.