Prix paul de moussac (gr3) : venomous face aux poulains sur la montante

Autres informations / 12.06.2011

Prix paul de moussac (gr3) : venomous face aux poulains sur la montante

Troisième

de la Poule d’Essai des Poulains (Gr1) au prix d’une fin de course dont il a le

secret, Venomous (Red Ransom) redescend de catégorie pour prendre part au Prix

Paul de Moussac (Gr3). Sa performance, à Longchamp, lui aurait même permis de

s’engager à Royal Ascot mais son entourage préfère viser le Prix Jean Prat

(Gr1), optant donc pour ce Gr3, où il devra découvrir le tracé cantilien. Même

s’il est meilleur sur un terrain bon à léger, le protégé de Tony Clout avait

gagné sur une piste très assouplie pour ses débuts. De plus, il sera aidé d’un

leader, Invincible Viking (Invincible Spirit), confié à Dominique Boeuf. Ce

dernier partira à ses côtés dans les stalles et Venomous devrait donc pouvoir

bénéficier d’un parcours limpide.  Parmi

les rivaux les plus dangereux de Venomous, on relèvera les noms de trois

poulains en pleine progression : Mutual Trust (Cacique), Zelimir (Grand Slam)

et Woodstock City (Sagacity). Les deux premiers défendent l’entraînement

d’André Fabre, tout comme Modern History (Shamardal), également au départ.

Mutual Trust est invaincu en deux courses. A chacune de ses sorties, il s’est

imposé facilement et il passe un test dimanche, sur une piste très souple,

contraire à ses origines. Zelimir vient, pour sa part, d’enlever coup sur coup

un gros handicap et une Listed. Il peut encore gravir une marche. Quant au

pensionnaire de Richard Chotard, Woodstock City, il a causé forte impression, à

Longchamp, en pulvérisant l’opposition. Acheté depuis par Ricky Ma Ching Fat,

il sera associé à Bernard Fayd’Herbe, un pilote sud-africain rarement vu en

France.

LES

BATTUS DE LA “POULE”

Régulièrement,

ce Gr3 couronne un poulain qui vient de la “Poule”. Outre Venomous, ce

classique délègue trois autres chevaux assez nettement dominés le 15 mai :

Barocci (Deep Impact) qui a couru honorablement, en finissant non loin des

premiers, Maiguri (Panis), décevant cette année et Modern History. Des trois,

c’est sans aucun doute ce dernier qui peut espérer jouer un premier rôle. Dans

la Poule d’Essai, il a été contraint de produire un gros effort, en partant,

afin de se placer, alors qu’il était à l’extérieur dans les stalles. Il a

ensuite payé sa débauche d’énergie à mi-ligne droite, concluant douzième. Il

doit se racheter dimanche.

CH’TIO

BILOTE, UN SPECIALISTE DE CHANTILLY

Deuxième

de Sandagiyr (Dr Fong) dans une “B” cantilienne, Ch’tio Bilote (Ultimately

Lucky) a aussi conclu troisième du Prix de Guiche (Gr3), toujours à Chantilly.

Surprenant pour les observateurs depuis le début de l’année, le pensionnaire de

Jean-Paul Gallorini doit avoir encore une petite marge de progression.  Il conviendra également de suivre Slow Pace

(Distorted Humor), invaincu en deux courses, dont le Prix de Suresnes (L).

Hongre, il n’a pas beaucoup d’engagements à portée de sabots. Il devrait

galoper aux avant postes et sa dureté peut lui permettre de lutter pour la

victoire.