Prix pawneese (b) : de plus en plus haut pour bay shore

Autres informations / 04.06.2011

Prix pawneese (b) : de plus en plus haut pour bay shore

Réclamée

pour la somme de 28.000€ par Jean-Claude Rouget, après sa troisième place

acquise dans la première course pour 2ans, en région parisienne, le Prix de la

Marche, Bay Shore (Kheleyf) n’en fini plus de gravir les échelons. Après une

"G" puis une "F", à Bordeaux, elle a franchi un nouveau

palier en remportant une "B" en région parisienne. Par la même

occasion, elle reste invaincue en trois sorties pour l’entraîneur palois et

nous rappelle une autre pouliche talentueuse qui avait commencé sa carrière

dans les "réclamers" : Poltava (Victory Note). Cette dernière avait

remporté le Prix d’Aumale (Gr3) avant de conclure quatrième du Prix Marcel

Boussac (Gr1) à l’automne. Bay Shore en est encore loin mais elle ne cesse de

repousser les limites. Son mentor ne peut que se féliciter de son judicieux

achat : « Nous sommes très contents, c’est un achat un peu "miracle"…J’achète

rarement des chevaux "à réclamer" mais là, je me trouvais devant la

télévision et j’ai vu sa course. Son modèle et son origine me plaisaient. Cela

aurait pu mal se passer. Elle possède une belle accélération comme elle l’a

démontré aujourd’hui. » Bay Shore a attendu son heure en troisième position

avant de prendre la mesure de l’animatrice Zingwella (Half Ours), à la Girafe,

pour dominer facilement ses rivales. Elle permet au tandem

"Trèves-Rouget" d’enlever les deux courses "B" pour 2ans.

LAURA MOON

SEDUIT POUR SON PREMIER ESSAI EN FRANCE… EN DEPIT DE SES MALHEURS

Proposée

à 11/1, l’espagnole Laura Moon (Russian Blue) a prouvé qu’elle avait sa place

dans les bonnes épreuves à conditions pour 2ans. Et ce, malgré quelques

problèmes avant et pendant la course. Avant, car la pensionnaire d’Antonio

Sanchez Casasola a fait des difficultés pour rentrer dans sa stalle. Et,

pendant, comme nous l’a expliqué son jockey Ioritz Mendizabal : « La selle a

glissé et j’étais donc mal embarqué. Elle a également pris un coup par la

gagnante. Malgré tout cela, elle a très bien couru et réussit son test à Paris.

Elle pourra revenir sans problème pour courir à ce niveau. A mi-parcours, elle

a pu bien s’oxygéner avant de conclure plaisamment. » Pouliche légère, Laure

Moon devrait encore progresser. Sa performance confirme que le lot du Premio

Primer Paso (C) à Madrid est plutôt bon puisqu’une des concurrentes de cette

épreuve, a gagné dans la capitale espagnole. Reste à savoir si Laura Moon

pourra imiter le lauréat 2010 du "Primer Paso", Irish Field (Dubawi),

vainqueur du Prix Robert Papin (Gr2). Son entourage pourrait revenir avec elle

en France, même si se dispute en Espagne l’important Premio Martorell (B,  26/06), enlevé justement par… Irish Field

l’an passé. Une épreuve qui tend les bras à Laura Moon. Quant à l’américaine

Zingwella, elle n’a pu imiter ses quatre compagnons d’entraînements tous

lauréat de leur épreuve respective, en France. Après avoir animé l’épreuve,

elle a nettement plafonné pour finir, terminant quatrième.

DU BLACK

TYPE COTE MATERNEL

On

retrouve un peu de black type du côté maternel de Bay Shore. Sa deuxième mère,

Firesteed (Common Grounds) a gagné sa "B" avant de se classer

troisième du Prix de Bagatelle (L). Troisième mère de Bay Shore, Power Take Off

(Aragon) s’est placée cinq fois de courses principales et deux fois de Groupes.

Marillen (Daylami), mère de Bay Shore, a gagné deux courses, l’une en plat sur

2.000m, l’autre en obstacle, sur les haies. C’est donc son père Kheleyf (Green

Desert), géniteur de la véloce Percolator, lauréate du Prix du Bois (Gr3), qui

lui a apporté vitesse et précocité.