Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix rigoletto (l) : dragon mask s’offre son plus beau trophee

Autres informations / 28.06.2011

Prix rigoletto (l) : dragon mask s’offre son plus beau trophee

Le Prix

Rigoletto (L) offrait un beau plateau de chevaux et c’est finalement Dragon

Mask (Turgeon) qui s’en est le mieux sorti. Le protégé de Jean-Paul Gallorini a

longtemps été vu dans des courses à handicap, avant d’être contraint d’en

sortir compte tenu de sa valeur. Cinquième du Prix des Drags (Gr2), pour son

premier essai face à l’élite, il trouve finalement son jour dans cette Listed

aux airs de Groupe.  Pourtant, tout était

très mal parti pour lui puisque son entourage avait omis de déclarer les

oeillères, lui qui avait couru ses neuf dernières courses avec cet artifice. «

On avait oublié de déclarer les oeillères et, finalement, ça ne l’a pas trop

dérangé, nous a confié Jean-Paul Gallorini. Il a presque toujours couru avec

les oeillères, c’est un simple oubli qui impliquait une amende de 75 € si on

voulait persister à les lui mettre. Mais, au final, je crois que c’était un mal

pour un bien. Le cheval aurait probablement été un peu brillant, ce qui

n’aurait pas été un avantage sous cette chaleur. » Dragon Mask a attendu

sagement avant de se rapprocher progressivement à partir de la ligne d’en face.

Il est venu avec beaucoup de vitesse dans le sillage de l’animateur, Sucess

River (Robin des Champs), et ne lui a laissé aucune chance pour finir, une fois

la dernière haie franchie.

GUY

CHEREL COMPLETE LE PODIUM

Guy

Cherel était doublement représenté dans cette épreuve, par Sucess River et

Rushwell (Shaanmer). Le premier nommé a donné le ton de l’épreuve et n’est

"tombé" que sur la fin de course tranchante de Dragon Mask pour le

priver d’un premier titre cette année. « C’est très bien, ce qu’il fait, nous a

confié son mentor. Il découvrait le parcours extérieur et se canalise de plus

en plus avec l’âge et la multiplication des courses. Quand il n’aura plus de

petits pépins, il sera beaucoup mieux et pourra sans doute bien vieillir. Mais,

jusqu’ici, je n’ai jamais pu le courir trois fois de suite sans interruption.

Il n’a jamais eu de problèmes de jambes, mais a souvent eu des petits problèmes

sans gravité. » Quant à Rushwell, il a pris une remarquable troisième place,

traçant une superbe ligne droite finale. Il finit à distance du duo de tête,

mais a laissé ses autres poursuivants à deux longueurs et demie pour ce qui est

du quatrième. « Rushwell est un brave cheval, poursuit Guy Cherel. C’est un

super sauteur qui est un peu en dessous des meilleurs, mais il répond toujours

présent. C’est un bonheur d’avoir un tel cheval à la maison, on aimerait en

avoir beaucoup "des comme lui". »

LE FRERE

DE DEAR VILLEZ

Dragon

Mask est un fils de l’étalon tête de liste d’obstacle Turgeon. Distant Meteor

(Distant Relative), sa mère, ne s’est pas révélée comme une championne sur la

piste. Si l’on cherche des références dans le papier génétique de Dragon Mask,

il suffit de mettre le doigt sur son frère utérin, Dear Villez (Villez) : ce

poulain a d'abord été entraîné par Guillaume Macaire, débutant par une

troisième place dans le Prix Wild Monarch (L), avant d'être rapidement exporté

outre-Manche, brillant dans un gros handicap à Limerick et se plaçant plusieurs

fois au niveau Groupe.