Reliable man : un pedigree de classique

Autres informations / 10.06.2011

Reliable man : un pedigree de classique

Très

beau vainqueur d’un Prix du Jockey Club (Gr1) d’excellente tenue, Reliable a

réalisé l’exploit de demeurer invaincu, à l’image de son père Dalakhani jusqu'à

sa victoire à Chantilly. Préparé à la perfection, il a toutes les chances de

nous étonner encore... La même remarque s’applique également à Baraan,

troisième de l’épreuve et lui aussi fils du crack Dalakhani !

DALAKHANI,

LA TRES GRANDE CLASSE…

Nous

nous souvenons tous de l’exceptionnel performer qu’était Dalakhani, de sa tenue

classique, de sa pointe dévastatrice, de sa puissance et de son équilibre.

Gagnant du Critérium International (Gr1) sur 1.600m à 2ans avant d’enchaîner

les succès dans le Prix Greffulhe (Gr2), le Prix Lupin, le Prix du Jockey Club

(Grs1), le Prix Niel (Gr2) et le Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1), il aurait pu

demeurer invaincu s’il n’avait été surpris par son compagnon de couleur

Alamshar à l’arrivée de l’Irish Derby (Gr1). Bref, un palmarès quasi-parfait,

pour un véritable champion d’exception, signé "Aga Khan". Très bien

né puisque frère utérin de l’excellent Daylami (gagnant de sept courses de Gr1

de 1.600m à 2.400m dont la Poule d’Essai des Poulains, les Eclipse Stakes, les

"King George" et le Breeders’ Cup Turf), il possédait le calme des

forts, la solidité, et la détermination qui sont l’apanage des meilleurs. Avec

de telles qualités, les débuts de reproducteur de Dalakhani étaient attendus

avec impatience et il n’a pas déçu : Reliable Man, conçu lors de sa quatrième

saison de monte, est son quatrième gagnant de Gr1 après Chineese White,

gagnante des Pretty Polly Stakes, Conduit, lauréat du St Leger, des King George

VI & Queen Elizabeth II Stakes et de deux éditions du Breeders’ Cup Turf,

et Moonstone, gagnante des Irish Oaks…Dalakhani n’en restera certainement pas

là, car il transmet volontiers sa tenue, et surtout sa très grande classe ! Il

est intéressant de remarquer que trois de ses quatre gagnants de Gr1 présentent

un pedigree outcross à cinq générations libres, 

seul Conduit étant inbred en 5x5 sur Never Bend et sur Native Dancer.

Rappelons que seulement deux des seize gagnants de Gr1 européens 2011 sont

exempts d’inbreeding, l’autre étant Blue Bunting (1000 Guineas), et que le taux

de gagnants de Gr1 outcross de la dernière décennie n’excède pas 15 %. On

rencontre en fait assez peu d’étalons capables d’afficher des scores élevés de

pedigrees outcross au sein de l’élite de leur production, tel par exemple

Sunday Silence. On peut attribuer cet état de fait au haut niveau de

transmissibilité de leurs gènes, caractéristique propre aux vrais étalons

améliorateurs, ou simplement souligner que Dalakhani, comme Sunday Silence,

sont exempts du sang de Northern Dancer. En effet, nombre de pedigrees inbred

sont souvent plus subis que vraiment recherchés en raison de l’omniprésence du

sang de cet immense chef de race. D’ailleurs, Northern Dancer figure dans le

papier maternel des quatre gagnants de Gr1 produits par Dalakhani, tout comme

dans celui de Baraan, lequel véhicule également trois courants du sang de Mr

Prospector. Mais n’anticipons pas, car quelque chose nous dit que nous aurons

sans doute à nous intéresser au pedigree de ce Baraan avant la fin de la

saison…

LE

REVEIL DE LA LIGNEE MALE DE NEVER BEND…

Au sein

du millésime 2011 en France, on notera que les deux premiers poulains

classiques, Tin Horse (Poule d’Essai) et Reliable Man ("Jockey

Club"), descendent de Never Bend en lignée mâle directe, l’un via Riverman

et l’autre via Mill Reef. De solides espoirs de pérennisation pour cette

excellente souche, souvent utilisée (à juste titre) au sein de l’élevage Aga

Khan ! Pour information, trois fils de Dalakhani sont déjà entrés au haras :

Centennial, gagnant des Great Voltigeur Stakes (Gr2) et stationné au Haras de

la Hêtraie, Zorro Canoso, un fils de la bonne Star of Akar demeuré inédit

(accidenté à l’entraînement) et maintenant étalon au Haras du Petit Prince, et

le multiple gagnant de Gr1 Conduit, exporté au Japon. Dalakhani s’établit

clairement comme le meilleur espoir de continuation de la lignée mâle de son

père Darshaan, lequel a plus souvent brillé par ses filles que par ses fils

malgré le bon Mark of Esteem. Ce dernier, père de quatre gagnants de Gr1 dont

les classiques Ameerat (1.000 Guineas) et Sir Percy (Derby), est relayé chez

nous par son fils Redback, une excellente recrue du Haras de Victot !

DARSHAAN

X SADLER’S WELLS COMME SADLER’S WELLS X DARSHAAN ?

Le fait

que Reliable Man soit par Dalakhani et une fille de Sadler’s Wells comme

Chinese White et Conduit n’est pas anecdotique, tout comme la présence de ses

deux grands-pères en mode inversé dans le pedigree de notre gagnant de

"Derby" Pour Moi (Montjeu x Darshaan) et dans celui de la gagnante du

Montjeu Coolmore Prix Saint-Alary Wavering (Refuse to Bend x Darshaan)…

Occasion pour nous de comparer les croisements entre Darshaan et Sadler’s

Wells, dans les deux sens : Sadler’s Wells x Darshaan : Sadler’s Wells et ses

descendants ont produit à ce jour 156 gagnants de Gr1, dont 13 avec des

descendantes de Darshaan (8 %) ; De leur côté, les descendantes de Darshaan ont

produit 31 gagnants de Gr1 : 26 avec la lignée mâle de Northern Dancer (84 %),

dont 13 avec Sadler’s Wells ou ses fils (42 %). Darshaan x Sadler’s Wells :

Darshaan et ses fils ont produit 21 gagnants de Gr1 dont 4 avec des

descendantes de Sadler’s Wells (19 %) ; De leur côté, les descendantes de

Sadler’s Wells ont produit 53 gagnants de Gr1, dont 4 avec la lignée mâle de

Darshaan (7,5 %) ; En résumé, il semble que Darshaan ait plus besoin de

Sadler’s Wells que l’inverse… Mais ces statistiques peuvent être trompeuses,

car elles ne prennent pas en compte l’intégralité des croisements réalisés.

Alors, pour en revenir à Dalakhani, on notera qu’il compte aujourd’hui : 393

foals en âge de courir, dont 70 issus de filles de Sadler’s Wells (17,8 %) ;  20 gagnants de Stakes, dont 5 issus de filles

de Sadler’s Wells (25 %) ; 15 gagnants de Groupes, dont 5 issus de filles de

Sadler’s Wells (33 %) ; 4 gagnants de Gr1, dont 3 issus de filles de Sadler’s

Wells (75 %)…En conclusion, Dalakhani est capable de produire des gagnants de

Stakes avec des juments d’origines très diverses, mais avec peut-être un peu

plus de chances d’atteindre le classicisme si elles sont issues de Sadler’s

Wells !

RELIABLE

MAN, PETIT-FILS D’UNE TRIPLE GAGNANTE D’OAKS…

Reliable

Man est le neuvième foal d'On Fair Stage, une gagnante de Listed sur 1.600m à

4ans en Irlande. Une vitesse assez atypique pour une fille de Sadler’s Wells et

de la triple gagnante d’Oaks Fair Salinia, et pourtant cette dernière a aussi

produit le miler semi-classique Perfect Vintage (Prix Quincey) avec le gagnant

de Derby Shirley Heights, grand-père de …Dalakhani ! Fair Salinia était une

fille de l’excellent Petingo, gagnant des Middle Park Stakes (Gr1) à 2ans puis

lauréat des St James’s Palace Stakes (Gr2 à l’époque) et des Sussex Stakes

(Gr1) sur le mile, mais il faut aussi préciser qu’elle eut assez de précocité

et de vitesse pour se placer deuxième des Cheveley Park Stakes (Gr1) de Sookera

à l’âge de 2ans, sur les 1.200m de Newmarket ! Après un accessit d’honneur dans

les 1.000 Guineas (Gr1) d'Enstone Spark sur 1.600m, Fair Salinia aligna les

victoires sur 2.400m à 3ans, s’adjugeant les Oaks (Gr1) de très peu devant la

classique "Wertheimer" Dancing Maid, les Irish Oaks (Gr1) sur

rétrogradation de la gagnante, Sorbus, et enfin les Yorkshire Oaks (Gr1), avant

d’échouer au cinquième rang de notre Prix Vermeille (Gr1), loin derrière

Dancing Maid. C’était en 1978, et seules les excellentes User Friendly, Ramruma

et Alexandrova furent en mesure de remporter la "triple couronne" des

Oaks depuis. Fair Salinia nous a quittés à l’âge vénérable de 29ans, alors

pensionnée au Haras du Vieux Pont. Avant Reliable Man, sa fille On Fair Stage

s’était signalée en produisant Gale Force (Sinndar), gagnant de la Coupe des 3

Ans (L) à Lyon-Parilly sous l’entraînement d’Alain de Royer Dupré, et le hongre

French Opera (Bering), triple gagnant de Gr2 sur le steeple anglais. Elle

échoua toutefois à engendrer un vainqueur avec ses deux foals de Darshaan, bien

que ce dernier ait produit le placé du Grand Prix de Paris Shaanmer et la

gagnante de Gr3 Sueboog (mère de Best of the Best) avec sa famille maternelle

proche (16-c). Heureusement que l’idée d’utiliser le sang de ce gagnant de

"Jockey Club" ne fut pas abandonnée, et même reconduite puisque on Fair

Stage a été annoncée pleine de Sir Percy, gagnant du "Derby" et

petit-fils de Darshaan !

DERBY

PUISSANCE 5…

Reliable

Man est le cinquième maillon d’une chaîne de gagnants de "Jockey

Club" (bien que le sien ait été amputé de trois cents mètres…) ou de

"Derby", après Dalakhani ("Jockey Club" 2003), Darshaan

("Jockey Club" 1984), Shirley Heights (Derby) et Mill Reef (Derby)…

Une série historique, pour un cheval qui ne demande qu’à le devenir !!!

Thierry

Grandsir (DNA Pedigree)