Special jockey club : alain de royer dupre commente ses engages de dimanche

Autres informations / 01.06.2011

Special jockey club : alain de royer dupre commente ses engages de dimanche

Dimanche,

Chantilly accueille sa plus belle journée de l’année. Alain de Royer Dupré y

sera plusieurs fois représenté. Il a accepté de commenter, pour JDG, ses

principaux engagés.

JOUR DE

GALOP. – SANDAGIYR SERA-T-IL AU DEPART DU PRIX DU JOCKEY CLUB, DIMANCHE ?

Alain de

Royer Dupré. – La décision n’est pas encore prise. Pour l’instant, je le

maintiens dans la liste des engagés. Il y a un choix à faire, mais c’est un

choix de management d’écurie [car Son Altesse Aga Khan a aussi Baraan dans la

course, ndlr]. Il n’y a donc pas de lien avec les aptitudes ou la condition du

cheval.

SI

SANDAGIYR NE DISPUTE PAS LE “JOCKEY CLUB”, QUEL SERA SON PROCHAIN OBJECTIF ?

Il peut

disputer le Prix Paul de Moussac le 12 juin (Gr3, 3ans, 1.600m), avant de

courir le Prix Jean Prat le 3 juillet (Gr1, 3ans, 1.600m). Voire même aller

directement sur le  “Jean Prat”.

EN

REVANCHE, VOUS SEREZ REPRESENTE PAR RELIABLE MAN, QUI DEFEND LES COULEURS DU

PRIDE RACING CLUB…

Oui,

depuis qu’il a débuté, j’ai toujours eu cet objectif en tête pour lui. J’ai

toujours pensé que Reliable Man sortait de l’ordinaire. Il est aujourd’hui

justifié de viser le Prix du Jockey Club.

POURQUOI

N’A-T-IL PAS DEBUTE A 2ANS ?

Quand il

était prêt à débuter, il a toussé. Puis, un peu plus tard, j’aurais pu courir.

Il était engagé dans une course sur le gazon, mais celle-ci a été permutée sur

la P.S.F., à cause du gel je crois. Or je ne voulais pas qu’il débute sur la  “fibrée”…

SAMEDI,

VADAMAR VA DISPUTER LE DERBY D’EPSOM. SA TROISIEME PLACE DANS LE PRIX GREFFULHE

NE VOUS A DONC PAS REFROIDI ?

Non,

parce qu’il est évident que Vadamar s’est fait mal dans la ligne droite, au

moment de son écart sur la gauche. Car, après la course, il a eu pendant trois

jours un hématome sensible sur un membre. Nous ne considérons donc pas sa

troisième place du Prix Greffulhe comme exacte. C’est pourquoi nous avons

conservé son objectif initial, qui est le Derby d’Epsom.

RECHERCHEZ-VOUS

PARTICULIEREMENT LES PARCOURS CORDE A GAUCHE AVEC LUI ?

Non.

Corde à gauche ou corde à droite, cela n’a pas d’importance car c’est un cheval

parfaitement symétrique. En revanche, nous sommes très contents de courir 2.400

mètres.

POUR EN

REVENIR A LA JOURNEE DE DIMANCHE A CHANTILLY, VOUS ENTRAINEZ AUSSI JEHANNEDARC,

QUI VA PARTICIPER AU PRIX DE ROYAUMONT. C’EST UNE PREMIERE SUR 2.400M : SA

VRAIE DISTANCE ?

Oui, la

distance de 2.400 mètres est un vrai avantage pour elle. En fille de Montjeu,

c’est une vraie jument pour faire la distance classique. Je pense aussi qu’elle

sera meilleure en terrain très souple. Après la course de dimanche, nous allons

probablement la laisser tranquille, pour viser les bonnes courses de la fin de

saison, comme le Prix de Royallieu. Elle me rappelle Maria Royal [fille de

Montjeu, dotée de caractère, et lauréate du “Royallieu”, ndlr].

DANS LE

PRIX DE SANDRINGHAM, PEINTURE ABSTRAITE PEUT-ELLE MANQUER D’EXPERIENCE ?

Les

chevaux entraînés à Chantilly n’ont pas de problèmesde cet ordre, car ils

connaissent la piste, ils savent “où” 

cela se passe… C’est l’avantage d’être entraîné sur place. Peinture

Abstraite a bien retravaillé, mais il n’est pas encore certain qu’elle soit au

départ du “Sandringham”. Elle est aussi engagée dans le Prix des Lilas (Listed)

à Longchamp mardi, toujours sur 1.600 mètres. À l’avenir, elle pourra peut-être

être rallongée.

ENFIN,

IVORY LAND SE PREPARE A DISPUTER LE GRAND PRIX DE CHANTILLY. IL AVANCE A PAS DE

GEANT !

Oui, il

a fait des progrès étonnants entre 3 et 4ans. Je crois que nous avons

simplement trouvé le bon dosage de travail. Ivory Land est actuellement au

mieux physiquement. Dimanche, il y a trois ou quatre concurrents sérieux au

départ du Grand Prix de Chantilly, mais il est amusant de voir ce qu’il va

faire face à eux. Évidemment, je regrette qu’il ne puisse avoir son jockey

habituel [Christopher Soumillon, qui est à pied dimanche, ndlr].

VOUS

AVIEZ EVOQUE, A SON SUJET, DES PROJETS A L’ETRANGER. EST-CE TOUJOURS

D’ACTUALITE ?

Il était

engagé à Ascot mais, pour le moment, nous préférons rester en France. En fin

d’année, cependant, il pourra par exemple aller à Hongkong.