St james’s palace stakes (gr1) : revoila la superstar frankel

Autres informations / 13.06.2011

St james’s palace stakes (gr1) : revoila la superstar frankel

Henry

Cecil avait annoncé qu’on reverrait son champion Frankel (Galileo) au départ

des St James’s Palace Stakes (Gr1). Les observateurs de ce premier jour du

meeting de Royal Ascot ont la chance de voir à l’oeuvre les meilleurs milers de

la planète. Moins d’une heure et demie après le duel annoncé entre Goldikova

(Anabaa) et Canford Cliffs (Tagula), ce sera au tour de la superstar Frankel de

faire une nouvelle démonstration. Sans mépriser ses adversaires, il semble

impossible de l’imaginer battu à la régulière. Comme lors de son sacre à

Newmarket dans les 2.000 Guinées (Gr1), il s’engage en compagnie de son leader,

Rerouted (Stormy Atlantic). Mais la présence de ce dernier n’avait pas eu une

grande incidence à Newmarket, puisqu’il n’avait pas été capable de prendre

l’avantage durant le parcours. Frankel avait assommé l’opposition dès le

départ. Tom Queally, le jockey de Frankel, n’avait pas cherché à contrarier sa

monture et l’avait laissée galoper librement. On se souvient que ses dernières

foulées n’étaient pas les meilleures il y a quelques semaines, ce qui a

contraint son entourage à le maintenir sur le mile. Désormais, il semble difficile

de l’imaginer au départ d’une course sur une distance supérieure et court

désormais vers une septième victoire consécutive ainsi qu'un un troisième Gr1.

Frankel connait déjà Ascot pour y avoir brillé dans les Royal Lodge Stakes

(Gr2) à 2ans. Ce jour-là, il s’était imposé de dix longueurs et s’annonçait

"seulement" comme un grand champion.

EXCELEBRATION,

LE SEUL A AVOIR FAIT GALOPER FRANKEL

Présenté

par Marco Botti, Excelebration (Exceed and Excel) est le dernier cheval qui a

réussi à faire galoper Frankel. C’était en début d’année, lors des Greenham

Stakes (Gr3), une épreuve préparatoire aux "Guinées". Les deux

chevaux avaient lutté un temps, avant que Frankel ne se détache

irrésistiblement dans les derniers mètres. Excelebration avait fini à quatre longueurs,

mais avait laissé une remarquable impression. Depuis, il s’est imposé de sept

longueurs dans les 2.000 Guinées allemandes 

(Gr2) et va tenter de mettre à profit cette nouvelle expérience.

DREAM

AHEAD REVIENT AUX AFFAIRES

Vainqueur

du Darley Prix Morny (Gr1) pour sa deuxième sortie publique, puis des Middle

Park Stakes (Gr1) par neuf longueurs d’avance, Dream Ahead (Diktat) avait

ensuite tenté sa chance face à Frankel dans les Dewhurst Stakes (Gr1). Dream

Ahead courait trop rapproché et n’a pu défendre pleinement ses chances; il

avait alors fini au cinquième rang, mais le challenge sportif de son entourage

était à saluer. Pas revu depuis cette tentative, Dream Ahead réapparaît dans la

peau d’un gros outsider, mais quand on se souvient de la classe avec laquelle

il a remporté ses deux Grs1, on espère seulement qu’il retrouve ce niveau qui

était le sien. En pleine possession de ses moyens, il apparaît comme l’un des

seuls candidats capables de lutter avec le champion. Verdict mardi à 16h45

(heure française).

DUBAWI

GOLD NE SERA PAS TOUJOURS DEUXIEME

Deuxième

de Frankel dans les 2.000 Guinées, puis de Roderic O’Connor (Galileo) dans les

2.000 Guinées irlandaises (Gr1), Dubawi Gold (Dubawi) ne sera pas éternellement

deuxième dans ses tentatives au niveau Gr1. Le poulain de Richard Hannon a de

la classe, mais pas assez pour rivaliser avec des chevaux de la trempe de

Frankel. Il court alors pour une deuxième place, mais les courses ne peuvent

pas être faites avant l’heure et peu de champions sont restés invaincus dans

leur carrière.