Tribune libre par david powell

Autres informations / 10.06.2011

Tribune libre par david powell

L'an

dernier, j'avais réfuté une lapalissade, affirmant que fait que Shamardal soit

le père de Lope de Vega, "démontrait" que le raccourcissement de la

distance du "Jockey Club" était une bonne idée, ou j'observais

simplement que toute course de sélection, qu'elle soit courue sur 1.000 ou

4.000 mètres, prédisposait ses vainqueurs à produire des chevaux ayant une

aptitude pour la même distance, hippodrome, époque de l'année, etc. Cela

constaté, en fait il n'y a pas de "courses d'étalons" –quel que soit

le classique ou Gr1, les vainqueurs qui n'ont gagné que ce Gr1, n'ont pas mieux

réussi au haras que bien d'autres... En revanche, lorsque l'on prend les

chevaux qui ont gagné plusieurs Grs1, on trouve un lot d'élite avec une

réussite significative au haras : en gros, plus un cheval a gagné de Grs1, plus

il a de chances de devenir un bon étalon. Écrit comme cela, cela peut paraître

une évidence,  sinon que pour certains,

cela paraît trop simple. La prépondérance des étalons ayant gagné sur 2.400

mètres démontre encore que c'est la distance dite classique qui sélectionne des

athlètes complets. J'applaudis, des deux mains, comme les professionnels, le

très bel article de Pierre Champion, avec son analyse des résultats du

"Jockey Club" et du Derby : à son énumération des "2.400

mètres", je voudrais juste rajouter que Treasure Beach est en outre

arrière-petit-fils de Bering (record du "Jockey Club" sur 2.400...),

et que trois des quatre arrières-grands-pères de Carlton House sont Troy,

Bustino et Mill Reef... Les commentaires de Pierre Champion sur la

transformation du "Jockey Club" en "handicap quinté" pour

reprendre l'expression d'Alain de Royer Dupré dans Paris Turf,

"d'euro-Lupin" , ou de "Prix de Diane pour mâles"  (si ouvert qu'il faudrait prévoir vingt-cinq

partants ...) sont aussi justifiés. Cela entraîne un sabordage de la filière

classique du printemps, dont les préparatoires n'ont plus d'objectif. On passe

par les "B" car les "Poules" (pour reprendre l'ancienne

expression) ne sont que des objectifs en soi... Notre programme, qui était un

modèle du genre, n'est plus qu'un "programme bis" européen, bien doté

certes, mais ayant perdu son prestige, ce qui paraît un tour de force compte

tenu de l'énorme avantage que nous avons avec nos allocations et nos primes. Le

tout premier article que j'ai écrit, en 1967 ou 1968, encouragé à l'époque par

Jean Romanet, a paru dans le Blood Horse, et ce fut un éloge du programme

classique français, un modèle du genre. Sa destruction me chagrine, mais comme

Pierre Champion, j'espère à nouveau qu'un jour notre "Derby" en

redeviendra un ...