Tribune libre : supprimez les ratings internationaux !

Autres informations / 15.06.2011

Tribune libre : supprimez les ratings internationaux !

Par

David Powell

Je suis

la polémique concernant l'absence de Goldikova dans les ratings internationaux.

Cela fait des années que je dis, et que je me redis à chaque nouvelle

publication, qu'il s'agit d'un exercice inutile et couteux, qui prend du temps

et consomme de l'argent qui serait mieux utilisé ailleurs... Tout cela, pour

"additionner des pommes et des oranges" comme on dit en anglais,

c'est à dire qu'on essaye de comparer ce qui n'est pas comparable. Il est de

toute manière impossible de comparer des chevaux n'ayant ni couru ensemble, ni

sur les mêmes pistes, dans les mêmes conditions ou sous les mêmes cieux.

"Un chameau, c'est un cheval qui a été dessiné par un comité" et cet

exercice, qui amuse peut-être les participants (et encore ...) mais personne

d'autre, nous rappelle un peu les inventions de la commission européenne, aux

conséquences funestes bien connues. Je ne suis pas certain que ce soit vraiment

une occupation digne d'adultes. D'autre part, il est bien connu que ces

classements ne sont établis qu'à coups de marchandage entre les représentants

de chaque pays négociant au mieux les intérêts de ses ressortissants. À

l'origine, les handicaps de ratings paraissaient en fin d'année de 2ans : le

Free Handicap anglais, le Handicap Optional français, ou l'Experimental

Handicap aux États-Unis... et le handicap se courait en mars à 3ans ! Cela

change tout : si un cheval était sous-évalué, il y avait une sanction, il

gagnait facilement, et le handicapeur était montré du doigt. En ce qui concerne

Timeform ou les autres marchands de ratings privés, on est dans le même cas :

si leur évaluation n'est pas bonne, leurs abonnés joueurs ne touchent pas de

gagnants, et ils perdent leur clientèle. Or, les erreurs dans les international

ratings sont commises en toute irresponsabilité, il n'y aucune sanction, en

cela aussi, cela rappelle la Commission européenne…La citation de Tesio la

mieux connue, c'est que c'est le poteau d'arrivée du Derby d'Epsom qui a forgé

la race, et c'est ce qui fait la beauté de notre sport, et qui lui donne sa

vérité fondamentale: ce sont des courses, avec un verdict sans appel, et ni des

concours d'évaluation, ni des élections. Le subjectif et le politique devraient

en être exclus.