4 ans, 4 champions

Autres informations / 29.07.2011

4 ans, 4 champions

JDG fête

aujourd’hui ses quatre ans. À la fin de ce numéro 1421, vous trouverez, en

annexe, le numéro 1 de Jour de Galop, daté du lundi 30 juillet 2007. Un

collector… qui, lorsqu’on le compare aux éditions plus récentes, illustre bien le

développement de JDG depuis quatre ans, avec votre aide. Nous espérons qu’au

cours de ces quatre années, vous avez été heureux de recevoir Jour de Galop,

chaque soir, dans votre boîte aux lettres électroniques. Pour nous, c’est une

joie de participer à cette belle aventure quotidienne à vos côtés. Ces quatre

années ont été marquées par quatre champions : Zarkava (2007-2008), Sea the

Stars (2008-2009), Frankel (2010-2011)… et Goldikova, qui court dimanche.

Zarkava est sans doute la meilleure femelle de ces dix ou vingt dernières

années. Sea The Stars, issu de la plus grande famille maternelle européenne,

celle d’Urban Sea, a lui aussi sa place au Hall of Fame. Et il suscite de

grands espoirs au haras.  Quant à Frankel

(lire notre édition d’hier), beaucoup voient en lui un des meilleurs milers de

toute l’Histoire des courses, comparable à un Nureyev, il y a plus de trente

ans. Goldikova est un cas un peu différent : par son palmarès (treize Gr1),

elle a gagné sa place au Panthéon des courses. Certes, elle n’a pas été

classique à 3ans (Ah, ses duels avec Zarkava !). Mais elle compense largement

par deux qualités : la longévité, rare au galop, et la popularité– conséquence

de sa longévité mais aussi d’un entourage qui joue le jeu du grand public et de

la médiatisation. C’est d’ailleurs un point commun qu’elle partage avec

Zarkava, Sea The Stars et Frankel, dont les propriétaires, entraîneurs et

jockeys ont eu le grand mérite de se montrer accessibles, malgré l’énorme

pression ambiante.Tant que les chevaux ne parleront pas, leur aura sera

totalement entre les mains de leurs mentors. Pour le meilleur et pour le pire

car, dans le monde moderne, un cheval ne peut plus devenir une légende si son

entourage n’offre pas des mots à graver sur sa stèle, de son vivant.

Ces quatre

champions ont trois caractéristiques :

• Ils

sont (ou ont été) les meilleurs dans leur discipline,

• Ils

ont été façonnés par des équipes passionnées et soudées,

• Ils

entretiennent (ou ont entretenu) notre passion des courses.

Ces

trois caractéristiques ressemblent aux trois ambitions que nous avions choisies

à la création de JDG : être numéro 1 avec un contenu 100% pro, 100% galop et de

qualité ; travailler dans un bon état d’esprit et à l’écoute du monde

socioprofessionnel ; et faire vivre la passion des courses chez tous nos

lecteurs. Nous espérons avoir atteint ces trois objectifs… et continuer à

progresser pendant de longues années encore.

Merci à

tous car, sans votre fidélité, rien ne serait possible.

Mayeul

CAIRE