A la croisee des hemispheres avec so you think

Autres informations / 04.07.2011

A la croisee des hemispheres avec so you think

Désormais

double gagnant de Gr1 en Europe après avoir triomphé à cinq reprises à ce

niveau dans l’hémisphère Sud, So you Think a confirmé sa classe en devançant le

champion Workforce dans les Eclipse Stakes (Gr1). Focus sur un pedigree

"tous azimuts"…

AU NORD,

IL Y A SADLER’S WELLS…

Présent

dans le pedigree de quatre des cinq partants de ces Eclipse Stakes (d’ailleurs

les quatre premiers à l’arrivée), Sadler’s Wells apparaît au "Nord"

du pedigree de So you Think, place qu’il occupe chez onze des vingt-quatre

premiers gagnants de Gr1 de la saison européenne 2011. Sa lignée mâle a déjà

engrangé quinze victoires à ce niveau cette année, via les produits de Galileo

(huit succès), Montjeu (trois), Refuse to Bend (deux) et High Chaparral (deux).

Ce dernier, père de So you Think, procède du croisement Sadler’s Wells x

Darshaan dont on ne cesse de parler actuellement : et pour cause, ces deux

seigneurs figurent en bonne place dans les pedigrees de cinq gagnants de Gr1

cette saison, dont les lauréats des Derbies anglais (Pour Moi), français

(Reliable Man) et irlandais (Treasure Beach) ! Le côté maternel du pedigree de

High chaparral n’est pas en reste, avec l’estampille "Aga Khan"

garante de classicisme…Sa mère, inédite, est une fille de la brave Kozana, une

soeur utérine du bon stayer Karkour (Prix du Cadran) qui s’avéra aussi

performante sur le mile (2e du Prix du Moulin de Longchamp de Rousillon) que

sur 2.400m (3e du Prix de l’Arc de Triomphe à distance du duo Rainbow Quest -

Sagace, mais devant son compagnon de couleurs Sumayr). Digne de ses origines,

High Chaparral remporta dix de ses treize sorties de 2 à 4ans, dont la

bagatelle de six Gr1 : le Racing Post Trophy à 2ans, le Derby, l’Irish Derby et

le Breeders’ Cup Turf à 3ans, et enfin les Irish Champion Stakes et une seconde

édition du Breeders’ Cup Turf (dead-heat avec Johar) à 4ans. On le vit

également prendre deux bonnes troisièmes places dans notre Prix de l’Arc de

Triomphe, seulement devancé par Marienbard et Sulamani à 3ans, puis par

Dalakhani et Mubtaker l’année suivante. HIGH CHAPARRAL EN ALTERNANCE NORD-SUD…

Fort de

ses origines et de ses performances classiques, on attendait logiquement

beaucoup de High chaparral au haras. Il faut avouer que ses débuts furent

quelque peu hésitants en Europe, sa première production n’enregistrant que cinq

gagnants de Stakes dont trois au niveau Gr3, mais il s’est bien rattrapé

depuis, pour totaliser au final vingt-huit gagnants de Stakes avec quatre

générations en âge de courir. La monte alternée qu’il a pratiquée entre les

deux hémisphères (Irlande – Nouvelle Zélande puis Irlande - Australie) a joué

en sa faveur et c’est d’abord le Sud qui l’a révélé, à l’image d’un certain

Danehill en son temps. Quatre gagnants de Gr1 émergèrent de sa première saison

australe : Descarado, Monaco Consul (maintenant étalon), Shoot Out et bien sur

So you Think. Mais il serait toutefois imprudent de croire que High chaparral

ne réussit qu‘aux antipodes, car vingt et un de ses vingt-huit gagnants de

Stakes ont triomphé dans le Nord !!! Citons pour exemple le gagnant des

Northern Dancer Turf Stakes (Gr1), Redwood, et pour le plaisir notre excellente

Joanna, quadruple gagnante de Groupe mais dont les places de deuxième dans le

Prix Maurice de Gheest et de troisième dans le Prix Marcel Boussac et la Poule

d’Essai des Pouliches (Grs1) en disent long sur sa valeur !

SO YOU

THINK, LE RETOUR SUD-NORD…

La venue

de So you Think sur les champs de course du Nord avait clairement pour but de

démontrer que ses cinq succès de Gr1 acquis dans le Sud ne devaient pas être

sous-estimés, pas plus que la qualité de la production de son père auquel ne

manquait qu’un sujet de premier plan en Europe : l’objectif a été atteint avec

brio !

TRAJET

NORD-SUD POUR TIGHTS…

So you

Think a pour père de mère un fils de Nijinsky du nom de Tights. Solide

performer aux USA où il remporta neuf victoires en trente et une sorties dont

le Silver Screen Hp (Gr2), le Volante Hp et le La Jolla Mile Hp (Grs3), le tout

pour près de 500.000 $ de gains, Tights avait pour lui un pedigree somptueux :

sa mère, Dancealot, était une lauréate des Selima Stakes (Gr1) aux USA, et sa

deuxième mère était une soeur utérine de deux gagnantes de Gr1 :Long Look (Oaks

Stakes en GB) et Meritus (Spinaway Stakes aux USA). Tights est le type même

d’étalon qui fut exporté aux antipodes à une époque où le principe de la monte

alternée n’en était qu’à ses balbutiements. Trop juste pour contenter les

éleveurs américains (car dénué de mention de Gr1) mais possédant un pedigree

d’étalon, Tights fit le bonheur des éleveurs néo-zélandais avant de disparaître

à l’âge de 14ans. Il s’illustra surtout via ses femelles, dont les classiques

Fayreform (trois Grs1), lycra (deux Grs1), et la championne Tartan Tights

(doublé 1000 Guineas et Oaks néo-zélandais). Pour en revenir au croisement à

l’origine de So you Think, on notera que le nick Sadler’s Wells x Nijinsky n’a

de références classiques que via les filles de Caerleon (Nijinsky), auxquelles

on doit la gagnante du Prix Marcel Boussac Proportional (Beat Hollow) et la

lauréate du Prix Royal-Oak Allegretto (Galileo). Point commun entre Caerleon et

Tights : tous deux sont par Nijinsky et une fille de Round Table ! High

chaparral n’a honoré que très peu de descendantes directes de Nijinsky (moins

de 5 % de sa jumenterie), mais on peut porter à son crédit la gagnante de Gr3

Unsung Heroine, dont la mère est par Tenby, un fils de Caerleon. Unsung Heroine

fut adjugée 950.000 Guinées après sa deuxième place dans le St Leger (Gr1) de

conduit, et a été exportée en … Australie !

RETOUR

AU NORD APRES CENT CINQUANTE ANS AU SUD…

Elle a

en cela suivi, cent cinquante ans plus tard, le même trajet que Juliet (1860 -

Touchstone), la quatorzième mère de So you Think… Son exportation fut d’emblée

couronnée de succès, puisqu’elle donne le jour en 1864 à la classique Sylvia

(Fisherman), gagnante des VRC Oaks Stakes (Gr1) et treizième mère de notre

sujet ! La famille maternelle de So you Think n’a pas quitté la Nouvelle

Zélande depuis cette époque, hormis quelques détours ponctuels par l’Australie.

De nombreux succès classiques locaux ont certes enrichi cette souche, mais le

sommeil commençait à la gagner depuis quelque temps... On rencontre certes le

classique local Turf Ruler (VATC Oakleigh Plate) sous la cinquième mère de So

you Think et plusieurs gagnants de Gr1 sous la précédente, mais rien de bien

saisissant depuis.

REVEIL

PAR L’OUEST…

Le

réveil s’est amorcé en progression avec les quatre premières mères de So you

Think : Philipolo (4e mère) : fille du français Marco Polo II qui fut assez

modeste en course (trois victoires) mais doté d’un pedigree royal puisque frère

utérin de My Babu (2000 Guineas) et de Sayani (Prix Jacques Le Marois) par le

champion le Pacha ("Jockey Club", "Arc de Triomphe", etc.),

et qui se classa étalon tête de liste des pères de gagnants en Nouvelle-Zélande

(père de deux gagnants de la Melbourne Cup) ; Pak Bun Bay : une bonne provinciale

dans l’Ouest de l’Australie où elle n’était pas loin de valoir les meilleures

de sa promotion ; Astral Row : quatre fois placée de Listed ; Triassic :

gagnante d’un Gr2 et de deux Listeds entre 1.400m et 2.000m en

Nouvelle-Zélande. Une montée en puissance qui a abouti à So you Think, lui même

précédé par six gagnants pour autant de foals (mais aucun black type) dans le

production de sa mère. Triassic fut croisée à last Tycoon (Try my Best),

Carnegie (Sadler’s Wells), Tale of the Cat (Storm Cat), Galileo (Sadler’s Wells),

Universal Prince (Scenic) et Nuclear Freeze (Danzig), avant de donner le jour à

un 2ans par le pensionnaire du Haras d’Etreham, Elusive City (Elusive Quality),

et à un mâle foal par … High Chaparral !

UNE

BOUSSOLE QUI S’AFFOLE…

Un père

irlandais, un père de mère américain, une vieille souche néo-zélandaise et des

mentions canadiennes, italiennes, argentines et même françaises dans les quatre

premières générations de son pedigree, So you Think affole les boussoles par

son sang international comme il affole les aiguilles du chronomètre lorsqu’il

enclenche la "surmultipliée", sur les pistes du Sud comme du Nord !

Deux hémisphères appelés à l’accueillir bientôt comme reproducteur…

Thierry

Grandsir (DNA Pedigree)