Chantilly, prix jean prat (gr1) : mutual trust construit son œuvre

Autres informations / 04.07.2011

Chantilly, prix jean prat (gr1) : mutual trust construit son œuvre

On

s’attendait à un beau Prix Jean Prat (Gr1), et nous n’avons pas été déçus.

Certes, la course n’a pas été très rythmée, mais, paradoxalement, ce sont les

trois meilleurs poulains de la course qui ont pris les trois premières places.

Après avoir débuté victorieusement en mai dernier, Mutual Trust (Cacique) n’a

cessé de franchir allègrement les paliers jusqu’à sa brillante victoire dans ce

Prix Jean Prat. Son palmarès est sans tâche, vierge d’échec. Et ses limites

sont inconnues. Sa victoire ce dimanche n’est peut-être que le premier chapitre

de son histoire au plus haut niveau. D’autant qu’il domine Zoffany (Dansili),

deuxième des St James’s Palace Stakes (Gr1), et Strong Suit (Rahy), lauréat des

Jersey Stakes (Gr3). Jockey du vainqueur, Maxime Guyon a expliqué : « Nous ne

sommes pas allés vite du tout et avons fini sur un sprint [fait confirmé par le

temps des derniers deux cents mètres : 11’’02, ndlr]. Ce fut une belle lutte

dans la ligne droite. Strong Suit m’a pris l’avantage, mais, quand Zoffany est

venu à mon extérieur, cela a poussé le mien et je pense que c’est grâce à cela

que nous gagnons. C’est un cheval qui a un super comportement. Il est très

facile à monter. Il part vite, mais ne tire jamais, il est vraiment très

maniable. » Au regard de son comportement, Mutual Trust possède encore une

marge de progression. Il a prouvé, à l’instar de Reliable Man (Dalakhani),

vainqueur du Prix du Jockey Club (Gr1), que l’on pouvait débuter à 3ans et

gagner un Gr1. À lui de confirmer dans le futur, face aux chevaux d’âge. Vite

installé en tête, à l’extérieur, aux côtés de Strong Suit qui menait le long de

la corde, le pensionnaire d’André Fabre était parfaitement détendu. À la Mère

Marie, Mutual Trust a pris une tête d’avance à Strong Suit, lequel a longuement

attendu avant d’accélérer. Pour finir, le poulain du prince Khalid Abdullah,

qui semblait plafonner, a refait son léger retard pour l’emporter d’une tête.

Lord Grimthorpe : « Les Prix Jacques Le Marois et du Moulin du Longchamp sont

des options possibles »Lord Grimthorpe, manager du prince Khalid Abdullah, a

expliqué dans la presse anglaise : « C’est un poulain très prometteur. Il a

montré beaucoup de ténacité aujourd’hui. 

Nous sommes très heureux avec lui, ainsi que de la façon dont il

continue de progresser. Il a passé tous les paliers, c’est un poulain de grande

classe. Le programme futur est assez évident. Les Prix Jacques Le Marois et du

Moulin de Longchamp sont des options possibles où nous pourrions rencontrer

Goldikova. »

DOMINATION

DES ETALONS DU PRINCE KHALID ABDULLAH

Les

étalons du prince Khalid Abdullah ont réussi un joli doublé. Mutual Trust a

apporté un premier Gr1 à son père, Cacique (Danehill), après lui avoir offert

un premier Groupe dans le Prix Paul de Moussac (Gr3). Fils d’un autre étalon du

prince Khalid Abdullah, Dansili (Danehill), Zoffany prend le premier accessit.

Fait amusant, Cacique et Dansili sont deux propres frères. Il faut également

souligner que Juddmonte Farms est à l’origine de deux des meilleurs milers

européens âgés de 3ans, Frankel (Galileo) et, plusieurs tons en dessous, Mutual

Trust.

LES

STATISTIQUES AFFOLANTES D’ANDRE FABRE A CHANTILLY

Depuis

son grand dimanche du Prix de Diane-Longines (Gr1) et avant la réunion de

dimanche, André Fabre avait présenté neuf vainqueurs pour douze partants sur

l’hippodrome de Chantilly. L’entraîneur soigne ses statistiques sur la piste

cantilienne et il y a donc gagné deux des trois Grs1 organisés à Chantilly en

comptant le "Diane" de Golden Lilac (Galileo). Il faut associer à sa

réussite ses jockeys et en particulier Maxime Guyon, qui n’a pas commis

d’erreurs, le propre des grands pilotes.

ZOFFANY,

MOINS PERCUTANT QU’A ASCOT

Étincelant

à Ascot, Zoffany n’a pas été aussi incisif dans la ligne droite cantilienne.

Pourtant, bien placé dans le dos de Mutual Trust, le protégé d’Aidan O’Brien a

paru avoir quelques difficultés à "digérer" la montée de

l’hippodrome. En effet, une fois celle-ci passée, il a terminé vite en dehors,

poussant le poulain du prince Khalid Abdullah au poteau et prenant un nez à

Strong Suit pour l’obtention du premier accessit. Aidan O’Brien nous a dit : «

Il court très bien et nous sommes satisfaits de lui. Il a beaucoup de courses à

sa disposition sur le mile et nous allons voir ce qu’il va courir. » Vite en

tête, Strong Suit a temporisé dans la ligne droite, sans doute un peu trop,

notamment lorsque Mutual Trust lui a pris l’avantage. Peut-être qu’il aurait pu

conserver la mesure du protégé d’André Fabre en démarrant plus tôt. Mais il

confirme qu’il est très bon.

GLORIOUS

SIGHT PRISE DE VITESSE

Après un

bon parcours au centre du peloton, Glorious Sight a tenté de suivre

l’accélération des trois premiers à quatre cents mètres du poteau, mais elle

s’est fait prendre de vitesse. Rappelons néanmoins qu’elle revenait du Prix de

Diane-Longines disputé sur 2.100m. Elle termine honnête quatrième devant

Venomous (Red Ransom), pour lequel il était délicat de revenir de derrière dans

les circonstances que l’on connaît. Son entraîneur, Tony Clout, nous a déclaré

: « Le cheval fait sa valeur. Il avait son terrain ainsi qu'une belle action.

Mais je pense qu’il n’aime pas cette piste car il n’était pas à l’aise dans la

descente. Je pense qu’il est plus à l’aise sur une piste plate. On devrait le

revoir à Deauville, dans le Prix Quincey, en ligne droite. C’est un parcours

qui devrait lui plaire… »

LE FILS

DE POSTERITAS

Mutual

Trust est le fils de Posteritas (Lear Fan), gagnante de Listed à Yarmouth. Il

est le frère de Pure Joy  (Zamindar),

deuxième du Prix Yacowlef (L). Mutual Trust est issu d’un croisement 100 %

Abdullah puisque son père est Cacique (Danehill), vainqueur de Grs1 aux

Etats-Unis pour les couleurs vert et rose. En France, Mutual Trust est

seulement le troisième gagnant de son père. Il est devenu dimanche son meilleur

représentant, devant Katerini, deuxième du "Yacowlef" et cinquième du

Prix de Cabourg (Gr3).