Criterium des pouliches (gr2 pa) : l'invaincue kiss de ghazal poursuit sa route

Autres informations / 07.07.2011

Criterium des pouliches (gr2 pa) : l'invaincue kiss de ghazal poursuit sa route

Jean-François

Bernard a le chic pour nous dénicher de bonnes pouliches chaque année. Après la

défunte Hayat Al Khalidiah KSA (Tiwaiq) en 2009, qui s'annonçait comme un petit

phénomène avant son tragique accident, puis les toutes bonnes Rayat et Rawdat

Al Khalidiah KSA (Tiwaiq) la saison dernière, voilà Kiss

de

Ghazal (Dormane) cette année ! Quelle impression cette pouliche élevée par M.

Jean Cambon a encore laissé mardi soir sur la piste de La teste. Tout

simplement exceptionnelle, de la classe à l'état pur !

Lauréate

du Qatar French Arabian Breeders' Challenge pour pouliches de 3ans (Gr1 PA) en

2010, Kiss de Ghazal reste sur trois victoires de Gr2 PA cette année par un

score cumulé de plus de quatorze longueurs et reste invaincue en six sorties !

" Le ciel semble être la limite", comme disent les Anglo-saxons.  On attendait pourtant un match entre la représentante

de Jean-François Bernard et celle d'Arnaud Chaillé-Chaillé, Al Sarwa (Akbar),

qui venait d'ouvrir son palmarès sur cette piste le 8 juin dernier de manière

convaincante devant certaines des candidates du jour, à savoir Chamade de

Ghazal (Dormane), Mhaya (Njewman) et Myss de Piboul (Al Sakbe). C'était aussi

l'occasion d'une revanche puisque Kiss de Ghazal avait devancé le 16 mai Al

Sarwa ainsi qu'une autre prétendante du jour, Kahina de Monlau (Tidjani) dans

le Prix Nefta à Toulouse. Patientant à l'arrière-garde, la protégée de

Jean-François Bernard suivait le petit peloton emmené par Al Sarwa, suivie

comme son ombre par Chamade de Ghazal. Déboîtée dans le tournant final, Kiss de

Ghazal n'avait besoin que d'une accélération pour faire la différence tandis

qu'Al Sarwa s'éteignait subitement, causant une vive déception. C'est Mhaya qui

venait prendre un bel accessit tandis que Chamade de Ghazal réussissait à

conserver une place sur le podium. Comme nous l'a rapporté le speaker de

l'hippodrome, le "pilote" de la lauréate, Jean-Bernard Eyquem, était

aux anges et a déclaré : « C'est comme à la Playstation. Vous n'avez qu'à

appuyer sur le bouton et elle s'envole. Elle était très décontractée à

l'arrière-garde, ce qui n'était pas le cas lors de ses sorties précédentes ;

elle est venue très facilement dans le tournant final et je n'ai eu qu'à la

solliciter une fois pour qu'elle fasse la différence immédiatement. »

Jean-François Bernard était évidemment très satisfait ce matin au téléphone : «

Le programme est respecté. C'était un dernier travail avant le rendez-vous du

23 juillet à Ascot, The President of the UAE Cup - UK Arabian Derby (Gr1 PA).

On ne voulait pas une course dure et j'avais dit à son jockey de ne la faire

travailler que dans les cent derniers mètres. elle va monter en condition sur

cette sortie et est restée extra. Le programme se passe donc à merveille sans

qu'elle ait pris un coup de cravache ! Le propriétaire est ravi et je l'estime

meilleure que ne l'était Hayat, voire Jalnar Al Khalidiah, car moins fragile.»

tous les rêves sont donc permis !