Darley july cup (gr1) : star witness a la recherche d’un grand succes europeen

Autres informations / 08.07.2011

Darley july cup (gr1) : star witness a la recherche d’un grand succes europeen

L’australien

Star Witness (Starcraft) est resté en Europe pour le Darley July Cup (Gr1)

après le meeting de Royal Ascot comme le font souvent les sprinters venus de

l’hémisphère sud. Deuxième des King’s Stand Stakes et troisième des Golden

Jubilee Stakes (Grs1), à quatre jours d’intervalle, Star Witness possède

beaucoup de classe. Il en faut pour répéter deux excellentes performances au

niveau Gr1 en quelques jours. Double gagnant de Gr1 dans son pays, il détient

une première chance ce samedi. Face à lui, il devrait notamment retrouver

Delegator (Dansili), vainqueur des Blue Square Stakes (Gr2) à York. Devrait ?

En effet, le cheval de Godolphin participera au July Cup seulement si le

terrain n’est pas trop souple, suite aux récentes averses. Son mentor Saeed bin

Suroor a déclaré à la presse anglaise : « Delegator a bien gagné à York, il est

très bien rentré de cette course. Il a travaillé, il y a cinq jours à

Newmarket, où il a effectué un travail très impressionnant. Il m’a vraiment

séduit, notamment lorsqu’il a doublé son leader. Il a réalisé son dernier

travail mardi dernier. Il n’a pas été vu à Royal Ascot car le terrain était

trop souple. Si le terrain est bon, samedi, ce sera idéal. 1.200 mètres est

probablement sa meilleure distance. Il a conclu deuxième des 2.000 Guinées

(Gr1) mais, en le travaillant le matin, nous nous sommes rendus compte qu’il

possédait beaucoup de vitesse. Ce ne sera pas facile de gagner une course de

Gr1, mais il est vraiment très bien. Je souhaite qu’il y ait beaucoup de rythme

afin qu’il puisse placer son changement de vitesse. »

DREAM

AHEAD REVIENT SUR LE SPRINT

Champion,

à 2ans, quand il a remporté le Prix Morny (Gr1) en écrasant l’opposition, Dream

Ahead (Diktat) n’a effectué sa rentrée que le 14 juin, dans les St James’s

Palace Stakes (Gr1), terminant cinquième. C’était sa première course sur le

mile. Samedi, il revient sur 1.200m, distance qui doit mieux lui convenir. La

pluie tombée ces derniers jours sur la piste de Newmarket July va l’aider. Seul

petit changement pour lui, il sera confié à Hayley Turner, la deuxième femme à

prendre part à ce July Cup dans l’histoire de la course. Son jockey habituel,

William Buick, est en effet retenu à York pour son patron John Gosden.

ELZAAM

APRES ASCOT

Quatrième

des Golden Jubilee Stakes à Ascot, Elzaam n’a que 3ans mais il s’annonce comme

un sprinter de premier plan. D’autant qu’il est déjà confirmé dans les Groupes.

Son entraîneur Roger Varian a confié: «Il est vraiment en très bonne condition,

étant bien rentré d’Ascot. Nous sommes impatients de courir. C’est un cheval

qui progresse. Certes, il a 3ans, mais cette promotion a réalisé de bonnes

performances face aux aînés donc nous ne sommes pas inquiets. » Parmi les

autres anglais à suivre, il faut citer Monsieur Chevalier (Chevalier), deuxième

des  “Golden Jubilee”, beaucoup plus à

son affaire sur 1.200m, Bated Breath (Dansili), cinquième du Gr1 d’Ascot, Regal

Parade (Pivotal), vainqueur du Prix Maurice de Gheest (Gr1) qui a fait

l’impasse sur le meeting royal et Libranno (Librettist) un bon poulain qui

arrive par un chemin de traverse sur ce Gr1.

LA

REPRESENTATION FRANÇAISE

Un seul

cheval entraîné en France sera en lice dans ce July Cup, Amico Fritz

(Fasliyev), sixième malheureux des Golden Jubilee Stakes. Ce pensionnaire

d’Henri-Alex Pantall fait partie de l’élite des sprinters français depuis 2010.

Vainqueur de trois Groupes, en Allemagne, Amico Fritz a montré qu’il avait le

niveau pour les Grs1 anglais. Son entraîneur a déclaré dans l’émission Le

“passeport du vendredi” sur Equidia : « Il est en bonne forme et est arrivé ce

vendredi matin à 4h à Newmarket. Sa candidature présente pas mal de points

positifs. On espère qu’il aura une bonne course. » Olivier Peslier sera de la

partie également, associé à War Artist (Orpen), l’ex-protégé de Rodolphe

Collet, gagnant de Groupes en France, en Allemagne et à Meydan. Bon cinquième

des King’s Stand Stakes sur 1.000m, il appréciera le rallongement de la

distance. Élevé en France par son ex-propriétaire, Son Altesse Aga Khan,

Dalghar (Anabaa) est désormais entraîné par Andrew Balding en Angleterre.

Certes, il a déçu, à Ascot, mais il vaut mieux le juger sur son honorable

sixième place derrière Delegator à York.