Deauville, prix yacowlef (l) : la victoire de l’audace pour hi molly

Autres informations / 30.06.2011

Deauville, prix yacowlef (l) : la victoire de l’audace pour hi molly

 « Je n’en reviens pas ! » Dans la tribune de

presse, Alain Morice est presque sonné. Son cheval, Hi Molly (Della Francesca),

vient de remporter le Prix Yacowlef (L). Tout de suite à la pointe du combat,

Hi Molly s’est montré “pro” et tout autant courageux. De chaque côté, il était

attaqué. À l’intérieur par la favorite Kortoba (Distorted Humour) et à

l’extérieur par Barbayam (Stormy River), soit par les deux gros “bruits”  sur l’hippodrome. Un instant battu, Hi Molly

a su trouver les ressources pour repartir, ce que confirmait son partenaire,

Thierry Jarnet : « Aux quatre cents mètres, la pouliche de Madame Head-Maarek

est venue à notre hauteur et elle nous a pris l’avantage cent mètres plus loin.

Mais Hi Molly a su réaccélerer. Sur d’aussi courtes distances, ce n’est pas

évident. Ce qu’il fait est très encourageant. Didier Guillemin m’avait dit que

ce poulain était très pro et qu’il avait beaucoup de maturité. Il m’avait dit

de le monter pour lui, en confiance et le cheval a montré aujourd’hui que son

entraîneur avait raison. » Propriétaire d’Hi Molly, Alain Morice ajoutait : «

J’étais étonné quand Didier Guillemin m’avait dit avoir engagé le cheval dans

le “Yacowlef”. Il a osé courir et le résultat lui donne raison. »

TROIS

CHEVAUX ET LES AUTRES

Très

rapidement durant le parcours, on a vu se dessiner l’arrivée de ce Prix

Yacowlef. Les trois chevaux de front avaient nettement la mesure des autres et

jamais leurs adversaires n’ont pu les accrocher. Dans les prochaines semaines,

on devrait, à l’évidence, entendre parler d’Hi Molly – qui en plus rendait un

kilo et demi –, Kortoba et Barbayam (Stormy River).

RENCONTRE

AVEC ALAIN MORICE, PROPRIETAIRE ET ELEVEUR D’HI MOLLY

Turfiste

passionné – dans le bon sens du terme, naturellement– Alain Morice est un

habitué des salles de presse. Jeudi, il était venu pour voir son cheval, dont

il espérait« une bonne prestation », sans trop de pression. Finalement, la

victoire a été au rendez-vous et Hi Molly, dont il est également l’éleveur, lui

permet de gagner en tant que propriétaire sa première Listed. « Je n’ai pas

beaucoup de chevaux, alors gagner une Listed, c’est un vrai événement pour moi,

nous a raconté Alain Morice. J’ai repris les couleurs de mon père, Pierre

Morice, qui était propriétaire dans les trois disciplines. Bubbly Molly, la

mère d’Hi Molly, était sous mes couleurs. Je l’ai achetée en 2003 sur les

conseils de David Smaga. À l’époque, elle n’était que mon deuxième cheval. Elle

a gagné trois courses pour moi et s’est placée dans des Tiercés. Elle était

d’une valeur 36 environ. »Bubbly Molly a quitté la compétition en 2006, à l’âge

de 5ans. Hi Molly est son deuxième produit, nous a expliqué Alain Morice : « Le

premier est une pouliche par High Yield. Elle était à l’entraînement chez David

Smaga, mais n’a pas couru. Elle était invalide des genoux et a été réformée.

Bubbly Molly a un troisième produit, par Creachadoir, qui est très beau. »

Avant de conclure, Alain Morice ne manquait pas de féliciter Didier Guillemin

et disait : « Avec Hi Molly, Didier Guillemin a fait un travail formidable. Il

l’a emmené à Pau, lui qui entraîne à Mont-de-Marsan, pour voir si le cheval

voyageait bien et restait calme. Grâce à lui, le cheval a déjà du métier. »

CHRISTIANE

HEAD-MAAREK ENCORE DEUXIEME !

Christiane

Head-Maarek connaît une belle réussite dans le Prix Yacowlef. D’ailleurs, avec

neuf succès, elle est l’entraîneur qui l’a remporté le plus souvent. Toutefois,

depuis 2005, année où le Prix Yacowlef a été déplacé début juillet, elle n’a

pas réussi à s’y imposer. En sept éditions, elle a pris cinq deuxièmes places

et une troisième place. Pourtant, ses partants dans le “Yacowlef “sont rarement

des étoiles filantes, comme le montre ce tableau :

 

Depuis

1982, Christiane Head-Maarek a remporté le Prix Yacowlef avec : Siagne (1982),

Breath Taking (1984), Goldneyev (1988), Pas de Réponse (1996), Mall Queen

(1999), Wooden Doll (2000), Loving Pride

(2002),

Roseanna (2003) & Spéciale (2004)

PREMIER

BLACK TYPE POUR STORMY RIVER

Actuellement

meilleur étalon de 2ans de première production, Stormy River a enregistré son

premier black type. C’est Barbayam, troisième, qui lui offre cette

reconnaissance. Neveu de Sendawar (Priolo), Barbayam a pour mère Senkaya

(Valanour), que les frères Wertheimer avaient achetée en vente. Elle a produit

pour eux Kayaba (Anabaa), gagnante du Prix La Sorellina (L) en 2008.

UN

PETIT-FILS DE SHINING MOLLY

Hi Molly

est un fils de Bubbly Molly (Wagon Master), qui a été élevée au Haras

d’Etreham. Celle-ci est une fille de Shining Molly (Shining Steel), très bonne

à 2ans sur les courtes distances. Elle a débuté en gagnant fin mars à Lyon

avant de monter les échelons, étant même achetée par Jean-Louis Bouchard. Pour

lui, elle a terminé deuxième du Prix Robert Papin (Gr2) et cinquième du Prix

Morny (Gr1). Outre Bubbly Molly, elle a également produit Saiga (Baryshnikov),

placée de Listed à 2ans sur 1.600m.