Le haras d’ulzama cesse son activite

Autres informations / 24.07.2011

Le haras d’ulzama cesse son activite

La crise

économique qui affecte l’Espagne n’épargne pas le monde des courses et de

l’élevage ibérique. Ainsi, le Haras d’Ulzama cesse son activité comme l’ont

révélé nos confrères d’A Galopar. L’aventure de ce grand haras espagnol avait

recommencé en 2001. C’est sur ses terres de Navarre qu’ont été élevés Persian

Ruler, unique cheval élevé en Espagne vainqueur de Gr3 en France, ou encore la

généreuse poulinière Robertiya (Don Roberto), championne en Espagne et mère de

Volvoreta (Suave Dancer),  lauréate du

Prix Vermeille (Gr1). L’étalon Dyhim Diamond, père notamment de Turtle Bowl,

vainqueur du Prix Jean Prat (Gr1) et de Bannaby, lauréat du Prix du Cadran

(Gr1), ainsi que quarante chevaux, dont des poulinières, ont été transférés à

Dehesa de Milagro, l’autre grand haras espagnol, voisin d’Ulzama.