Le pmu signe des accords en suisse, en belgique, au maroc et en pologne

Autres informations / 26.07.2011

Le pmu signe des accords en suisse, en belgique, au maroc et en pologne

En 2010,

les revenus des paris sur les courses françaises à l’étranger avaient progressé

de 22 %. Le PMU entend poursuivre cette croissance. Pour cela, il a signé

quatre nouveaux accords. Initié depuis de nombreuses années, le modèle de

coopération internationale du PMU, basé sur le soutien aux filières française

et locales connaît un développement croissant. Ces derniers mois, cette

stratégie a connu une accélération avec la signature de quatre accords, en

Europe et en Afrique. Le PMU a renouvelé son partenariat pour dix ans avec la

Loterie Romande, en Suisse. Ce partenariat historique a permis de démontrer la

stratégie gagnant-gagnant de ce type d’accord. En pariant sur les courses

françaises, les parieurs suisses contribuent au financement des filières

hippiques française et suisse. Un partenariat a également été signé en Belgique

en début d’année, renforcé récemment par l’obtention d’une licence permettant

au PMU un développement en direct et notamment par Internet. Au Maroc, l’accord

existant avec la Sorec (Société royale d’encouragement du cheval) a été étendu

afin d’englober l’apport, par le PMU, de savoir-faire et de technologie. Cet

enrichissement du partenariat permet également d’augmenter les contributions à

la filière hippique française. L’accord signé en Pologne prévoit la

commercialisation d’une partie de la gamme de paris PMU dans les réseaux de la

société E-toto et de ses partenaires, représentant au total plusieurs centaines

de points de vente.Au premier semestre 2011, les accords commerciaux sur les

courses françaises entre le PMU et ses partenaires étrangers poursuivent leur

développement avec une marge générée en croissance de 20 %. Le PMU souhaite

ainsi poursuivre son développement avec l’ambition de devenir le premier

opérateur de masses communes transfrontalières en Europe. D’autres partenariats

verront le jour d’ici la fin 2011 et, à l’horizon 2013, une vingtaine de

nouveaux accords pourraient être conclus.