Le sud-ouest a l’honneur et sanagham sacre

Autres informations / 19.07.2011

Le sud-ouest a l’honneur et sanagham sacre

La

grande journée du pur-sang arabe sur l’hippodrome de Newbury a mis en évidence

le savoir-faire tricolore (mais fallait-il encore le prouver ?) avec deux

succès sur les quatre épreuves de Groupe au programme. Les professionnels du

Sud-Ouest, berceau historique de l’élevage et des courses de chevaux arabes en

France, se sont particulièrement illustrés. Sanagham (Al Sakbe) a fait siens

les Shadwell Farm Hatta International Stakes (Gr1 PA), une épreuve réservée aux

pouliches de 4ans et plus, disputée sur la distance de 2.000m. Robert Litt

revient sur la victoire de sa protégée : « C’est une pouliche qui progresse et

qui nous étonne à chaque fois. Elle avait battu un lot intéressant pour sa

victoire à Bordeaux-Le Bouscat en fin d’année dernière, tous ses adversaires

ayant bien couru depuis. Elle a été montée à l’économie et est venue gagner

tout à la fin, de manière très courageuse. Elle a un cœur énorme. C’est une

toute petite pouliche, elle faisait la moitié des autres ! (rires). Une affaire

de famille également puisqu’elle a été élevée par ma fille. La mère, Ennagham

(Talmoud), est malheureusement morte de coliques quand la pouliche avait deux

mois. Elle en a souffert et c’est pourquoi on lui a donné toutes les chances en

prenant notre temps avec elle. Sa mère avait déjà produit la championne Edelphy

(Tidjani), que j’avais entraînée ainsi qu’un très bon "anglo", Erreur

(Nombre Premier). »

USIMIR

DE MONTEGUT BRILLE DANS LES INTERNATIONAL STAKES

Dans les

Emirates Equestrian Federation International Stakes (Gr2 PA - 1.400m), Usimir

de Montegut (Tidjani)  a fait briller les

couleurs de Cheikh Hamdan bin Rashid al Maktoum et le savoir-faire de Thierry

Lemer, un entraîneur plus connu avec les pur-sang anglais : « Ce n’est pas une

découverte car j’ai monté beaucoup de pur-sang arabe dans les années 80 en tant

que jockey. Je n’ai donc pas perdu de temps. Cette race a beaucoup progressé

car, à mon époque, on mettait du temps pour arriver au poteau et puis cela

n’intéressait pas les professionnels. Ils sont aujourd’hui présents dans des

effectifs importants et cela permet d’avoir des chevaux classiques. On allie

plaisir et performance. Le cheval s’est fait emmener jusqu’au poteau des deux

cents mètres avant de prendre la tête et de résister aux attaques. Le premier,

le deuxième et le quatrième à l’arrivée sont français, le Sud-Ouest a fait

cocorico! J’avoue que j’ai été charmé par les courses anglaises et l’ambiance

qui y règne. Il y a le respect de toute la chaîne, personne n’est laissé pour

compte. Cheikh Hamdan m’a serré la main et je peux dire que j’ai passé une

bonne journée du début à la fin ! » Cette victoire est aussi celle d’un petit

élevage, celui de Montegut, situé à Lisle-sur-Tarn (81). Aux commandes, Éric

Bonal et son épouse, Christiane Lagasse. Tous les deux sont d’abord liés au

cheval arabe d’endurance : « C’est grâce à Jean-Paul et Gérard Larrieu qu’on a

tenté le plat cette année. Ils nous ont beaucoup aidés et c’est le premier

produit d’Indiana Del Sol (Djourman), une jument qu’on m’avait prêtée au

départ, à s’illustrer ainsi. Cela fait plaisir. Nous avons également un étalon

par Al Sakbe, un poulain qui s’est accidenté et que j’ai pu récupérer, un pur

tunisien de 28 ans ainsi que six poulinières. Nous sommes à la fois naisseurs

et éleveurs. De plus, le fait que le champion du monde d’endurance des 7ans

l’année dernière soit par Al Sakbe, a permis à notre étalon de travailler un

peu plus. Usimir de Montegut est un grand cheval, né un peu tard et on n’y

croyait pas trop au départ. On est donc super content. C’est une première pour

l’entraîneur également, un homme sérieux et puis gagner pour Cheikh Hamdan dans

une journée qu’il sponsorisait, imaginez ! Le téléphone n’a pas arrêté de

sonner dimanche ! »

Notons

que le pensionnaire de François Rohaut Aktar Lotois (Akbar), toujours pour les

couleurs de Cheikh Hamdan, a devancé facilement Mu’Azzaz GB (Amer), entraîné

par Jean-François Bernard dans les Private Banking From Emirates NBD

International Stakes. Le champion No Risk al Maury (Kesberoy), victorieux pour

sa rentrée à Newmarket le 8 juillet, n’a pu doubler la mise, battu par Asraa

Min Albarq GB (Amer) dans les Shadwell Dubai International Stakes (Gr1 PA).

Dommage !