Maisons-laffitte – prix amandine (l) : izalia double la mise et s’ouvre des portes

Autres informations / 11.07.2011

Maisons-laffitte – prix amandine (l) : izalia double la mise et s’ouvre des portes

En

triomphant dans le Prix Amandine (L), Izalia (Iron Mask) a fait sensation. La

pouliche de Frédéric Rossi s’est imposée de bout en bout sans que personne ne

soit capable de venir l’inquiéter. Bien détendue et montée à sa main par Franck

Blondel, elle a laissé libre cours à sa vitesse naturelle. À quatre cents

mètres du but, son jockey lui a demandé d’accélérer le rythme et la pouliche a

aussitôt répondu en laissant une remarquable impression de vitesse. Aucune de

ses adversaires n’a pu refaire un centimètre de terrain et elle a finalement

passé le poteau avec une longueur et demie d’avance. « Izalia a énormément de

vitesse,  nous a confié son entraîneur.

On la connaît beaucoup mieux maintenant et on sait qu’il ne faut pas se battre

avec elle mais au contraire la laisser faire et alors, elle est facile à

monter. En dernier lieu, elle a fait un temps "canon" à Chantilly et

aujourd’hui, c’était une Listed aux airs de Groupe. Elle a pris beaucoup de

maturité et semble très bien sur 1.400m. J’ai encore des doutes pour la

rallonger sur le mile. Elle rendait deux kilos à la plupart de ses adversaires

et a dû les assumer en allant devant. » Izalia venait de triompher dans le Prix

Sigy (L) sur les 1.200m de Chantilly et s’offre donc une deuxième Listed

consécutive. À 2ans, Izalia avait remporté le Prix Miesque (Gr3) sur ce même

parcours en ligne droite de 1.400m. Ce jour-là, elle avait attendu en se

battant quelque peu avec son jockey, mais avait tout de même pu placer une

accélération dévastatrice à trois cents mètres du poteau.

FINDING

NEVERLAND MONTRE SA VRAIE VALEUR

Décevante

dans le Prix des Lilas (L), Finding Neverland (Green Desert) n’avait pas son

terrain ce jour-là.  Aujourd’hui, la

piste était rapide et la pouliche de Nicolas Clément a pu s’exprimer

pleinement. Attentiste au coeur du peloton, elle a fourni un bon effort final

pour se débarrasser de Mixed Intention (Elusive City). « C’est une pouliche

qu’on a toujours beaucoup estimée, nous a dit son entraîneur, Nicolas Clément.

Aujourd’hui, c’était une Listed qui ressemblait à un Gr3. Elle avait son

terrain, qu’elle aime rapide et a pu faire sa valeur. Je crois que c’est une

pouliche qui ferait très bien les pistes américaines. »

MIXED

INTENTION EST TOUJOURS LA

Favorite

de l’épreuve suite à sa deuxième place dans le Prix de Sandringham (Gr2), Mixed

Intention était très attendue. Malheureusement, elle a été contrainte de

voyager nez au vent sur une deuxième ligne et n’a pas eu toutes ses aises. « La

pouliche n'a pas eu un parcours de rêve, confirme Fabrice Vermeulen. D'une

part, la course n'a pas avancé assez pour elle, d'autre part, elle a

constamment galopé nez au vent. Elle est battue par des pouliches qui savent

sprinter. La nôtre est plus performante sur le mile et nous allons la remettre

sur cette distance. Elle devrait courir le Prix Lieurey (Gr3), le 12 août à

Deauville. Néanmoins,  aujourd'hui, elle

ne démérite pas. Elle est plus surprise que battue... » Mixed Intention conclut

toutefois à une bonne troisième place en devançant Espirita (Iffraaj)– qui a

montré beaucoup plus de talent que lors de sa dernière tentative – et Nova Step

(Dubawi), qui sont respectivement gagnantes de Gr3 et de Listed. TOUTE LA

VITESSE D'IRON MASK

Élevée

au Haras du Cadran pour Jean-Claude Séroul, Izalia est une fille de Tarabela

(Johann Quatz) qui est actuellement suitée d'un mâle par Slickly et qui a un

2ans par Stormy River. Tarabela a été une jument très "utile" avec un

peu de tenue. En trente et une courses chez Fabrice Chappet puis Louis Boulard,

elle est arrivée "dans l'argent" la moitié du temps. Placée cinq fois

de Listed, elle méritait sa victoire à ce niveau mais n'a pu l'atteindre.

Actuellement, Izalia est son meilleur produit. Tarabela est aussi une soeur de

Zirconi (Zieten), un cheval "très vite" et précoce, placé des Prix du

Bois, de Cabourg (Grs3) et de la Salamandre (Gr1).