Maisons-laffitte, prix messidor (gr3) : le demenageur vagabond shoes lance la carriere française de yan durepaire

Autres informations / 17.07.2011

Maisons-laffitte, prix messidor (gr3) : le demenageur vagabond shoes lance la carriere française de yan durepaire

 « Je tiens à remercier son entraîneur. Je suis

content pour lui car il vient tout juste de s’installer en France.» Christophe

Soumillon vient de remporter le Prix Messidor (Gr3) associé au puissant

Vagabond Shoes (Beat Hollow), entraîné par Yan Durepaire. Ce dernier qui a

quitté Madrid et l’hippodrome de la Zarzuela pour le centre d’entraînement de

La Teste au début du mois de juillet, signe sa deuxième victoire de Groupe dans

l’hexagone, deux ans après le succès de Synergy (Victory Note) dans le Prix

Fille de l’Air (Gr3). Mais Vagabond Shoes lui apporte surtout un premier Groupe

depuis qu’il est installé en France. Un succès qui arrive donc au bon moment,

comme nous l’a confié Yan Durepaire : « C’est vrai que ce succès me fait une

bonne publicité et tombe parfaitement. J’avais remarqué qu’il n’y avait pas

beaucoup de vitesse dans la course et parfois lorsqu’il est derrière un autre,

il se tend. Là il a été devant, il était bien détendu, il regardait la piste et

il a besoin de ça. Je n’avais pas peur du parcours en ligne droite car c’est un

cheval qui a beaucoup de fond. Christophe l’a très bien monté. Il est aussi en

progrès. Il est souvent en sueur avant la course mais c’est propre à lui. Nous

allons voir ce que ferons avec lui. Quand il sera plus calme, on pourra le

rallonger. On est ravi. » Désormais vainqueur de Groupe après avoir fait partie

des bons milers espagnols et gagné une course à conditions en France, quel

pourrait être l’avenir de Vagabond Shoes ? Son entraîneur nous a expliqué : «

On pensait avant la course à la Turquie, mais après une victoire dans le

“Messidor”, on va réviser notre position. C’est un cheval qui pourra faire plus

long à l’avenir. On peut penser pour lui à des courses comme le Prix Dollar. »

Rappelons que Vagabond Shoes porte les couleurs de Javier Martinez Salmean,

également propriétaire du champion Doctor Dino (Muhtathir).

UN

SUCCES DE BOUT EN BOUT, LA BONNE TACTIQUE POUR VAGABOND SHOES

Lorsqu’il

avait été battu cette année, notamment à Longchamp dans le Prix de Montretout

(L), Vagabond Shoes avait attendu. Il est visiblement bien meilleur en allant

devant. Samedi, il s’est porté rapidement en tête. A hauteur de la « girafe »,

Christophe Soumillon l’a laissé se caler le long du rail rail et Vagabond Shoes

a répondu à toutes les attaques pour l’emporter avec autorité. « J’étais un peu

déçu la seule fois où je l’ai monté car il n’avait pas fourni sa valeur, a déclaré

Christophe Soumillon. Son entraîneur m’avait dit que je pouvais aller devant

pour faire une course tactique. Ainsi, il a été très détendu sans aller vite.

Et pour finir, il a répondu parfaitement aux attaques. »

SORTIE

HONORABLE DE POLYTECHNICIEN

Attentiste

comme à son habitude, Polytechnicien (Royal Academy) a eu un beau passage comme

pour l’emporter. Mais il est resté un peu en suspension dans les tout derniers

mètres de course. Et il a dû se contenter de la troisième place derrière

Biondetti (Benardini) à créditer d’une bonne rentrée. Pierre-Yves Bureau,

manager de l’écurie Wertheimer & Frère, propriétaire de Polytechnicien nous

a déclaré : « Il court bien mais il portait du poids. Il fait un bel effort

pour finir. Il a un programme large car c’est un cheval qui peut faire 1.600,

1.800m et même 2.000m comme il l’a prouvé en gagnant le Prix Exbury. » On

attendait mieux de la part de Sandagiyr (Dr Fong) qui avait gagné brillamment

une Listed cantilienne. Samedi, il n’a pu se montrer dangereux.

CITYSCAPE

FORFAIT

Comme on

le craignait, Cityscape (Selkirk) a été déclaré forfait en raison d’une piste

trop légère. Les averses matinales n’ont pas convaincu son entourage de le

laisser engagé dans la course.

LE NEVEU

DE PRIENA

Élevé

par Almagro de Actividades Comerci, Vagabond Shoes est le neveu de Priena

(Priolo), quatre fois placée de Listeds et mère du très bon cheval espagnol

Entre Copas (Sakhee), brillant lauréat du Gran Premio de Madrid (A) 2011 et

deux fois placé de cette même épreuve et troisième du Gran Premio Memorial

Duque de Toledo (A) 2009. Mère de Vagabond Shoes, Atiza (Singspiel) a gagné son

maiden à Cholet et s’est placée dans un gros handicap. Vagabond Shoes est son

premier produit. Irish Isle (Realm), troisième mère de Vagabond Shoes, a donné

Irish Memory (Don’t Forget Me), gagnant de Gr3 au Curragh.