Newmarket july - darley july cup (gr1) : l’exploit de dream ahead et d’hayley turner

Autres informations / 09.07.2011

Newmarket july - darley july cup (gr1) : l’exploit de dream ahead et d’hayley turner

Hayley

Turner est la deuxième femme à avoir pris le départ du Darley July Cup (Gr1) et

la première à s’y imposer. Elle rentre désormais dans l’histoire des courses et

s’offre le plus beau succès de sa carrière, sa première victoire au niveau Gr1.

C’est en selle sur le 3ans Dream Ahead (Diktat) que la femme jockey est allée

chercher son sacre. « Elle n’avait jamais monté le cheval auparavant, a confié

l’entraîneur David Simcock, alors je n’étais pas très confiant. » Dream Ahead a

été raccourci depuis son échec pour sa première tentative sur le mile, au mois

de juin, dans les St James’s Palace Stakes (Gr1). Dream Ahead est taillé pour

les distances de vitesse pure et il est encore invaincu sur 1.200 mètres alors

qu’il ne s’est jamais mis en évidence sur 1.400 mètres ou plus. Remarquablement

monté, il a bénéficié d’un bon parcours dans le dos de Libranno (Librettist),

qui l’a emmené très loin, jusqu’à ce qu’Haley Turner ne décide de le sortir du

sillage de son adversaire. Dream Ahead s’est alors frayé un chemin et, comme à

son habitude, il a beaucoup penché en produisant son effort, passant d’un côté

à l’autre de la piste, mais sans jamais gêner personne. Il a ensuite fait

parler sa vitesse naturelle, celle qu’il avait montré à 2ans en remportant le

Darley Prix Morny (Gr1) et les Middle Park Stakes (Gr1). C’est donc son

troisième succès au niveau Gr1, à chaque fois, en ligne droite et sur la

distance de 1.200mètres.

LA

DEUXIEME GAGNANTE DE GR1

Hayley

Turner entre dans l’histoire des courses comme la première femme à remporter le

July Cup, mais aussi comme la deuxième lauréate de Gr1 de l’histoire des

courses anglaises. Elle rejoint Alex Greaves, qui avait remporté les Nunthorpe

Stakes (Gr1), en 1997, avec son cheval Ya Malak (Fairy King), dead-heat avec

Coastal Bluff (Standaan). Hayley Turner était le troisième choix de jockey de

David Simcock. Le premier jockey du champion de Khalifa Dasmal est le jeune et

doué William Buick, mais il était retenu sur l’hippodrome de York. Le deuxième

choix était Jamie Spencer mais, lui, était engagé de l’autre côté de

l’Atlantique, aux États-Unis. Turner s’est donc vu propulsée sur l’élève de

Darley. « Avec Hayley Turner j’ai toujours eu beaucoup de réussite, a confié

David Simcock. Elle s’impose régulièrement pour moi et avait déjà gagné avec

les couleurs de Khalifa Dasmal. »

UN 3ANS

D’EXCEPTION

De

nombreux chevaux de 3ans ont inscrit leur nom au palmarès du July Cup (Gr1)

avant Dream Ahead. Le dernier en date était Sakhee’s Secret (Sakhee), en 2007,

mais on peut également relever le nom de quelques champions tel que Oasis Dream

(Green Desert), Royal Academy (Nijinsky) ou encore Green Desert (Danzig). Dream

Ahead s’affirme désormais comme un exceptionnel sprinter et il devrait prendre

le chemin du Prix Maurice de Gheest (Gr1).

BATED

BREATH CONFIRME

Cinquième

des Golden Jubilee (Gr1) pour sa première tentative au niveau Gr1, Bated Breath

(Dansili) a confirmé cette performance en se classant deuxième du July Cup. Le

4ans de Roger Charlton a offert une belle réplique à Dream Ahead et il

s’affirme désormais comme un cheval à craindre dans cette discipline. Il devance

finalement Hitchens (Acclamation), qui avait déçu à Ascot. Libranno, qui a

longtemps été vu aux avant-postes a conservé courageusement la quatrième place

devant le grand favori Delegator (Dansili).

AMICO

FRITZ EN A TROP FAIT

Un

français était au départ de cette épreuve. Il s’agit d’Amico Fritz (Fasliyev),

le protégé d’Henri-Alex Pantall. Malheureux sixième du Golden Jubilee, à Royal

Ascot, il tentait de prendre sa revanche. Mais Amico Fritz est presque trop

bien parti et il s’est rapidement retrouvé en tête du peloton, contraint par la

“meute“ à avancer... Dès lors, il s’est trop dépensé, en première ligne et,

lorsque Maxime Guyon l’a empoigné, il n’a pas été capable de changer de rythme,

ne cessant de reculer.