Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix de bagatelle (l) : miss liberty comme dans un reve

Autres informations / 26.07.2011

Prix de bagatelle (l) : miss liberty comme dans un reve

Pia

Brandt avait deux bonnes chances pour remporter ce Prix de Bagatelle (L) et

elle n’a pas manqué de briller. C’est Miss Liberty (Statue of Liberty) qui lui

a offert cette Listed au terme d’une course montée au millimètre par Maxime

Guyon, tandis que Cerveza (Medicean) s’est montrée trop brillante pour jouer

pleinement son rôle. « Cerveza était très tendue avant le départ et a beaucoup

tiré durant le parcours, analysait Pia Brandt à chaud. Je pensais que Miss

Liberty allait être allante, mais c’est le contraire qui s’est produit. Miss

Liberty a eu une course parfaite, Maxime Guyon a pu la décaler du sillage du

leader à deux cents mètres du but et elle a filé vers la victoire. » En effet,

son jockey lui a donné un parcours de choix. La course a été assez rythmée sous

l’impulsion de Limonar (Street Cry). Bien partie, Miss Liberty s’est aussitôt

installée dans son sillage, sans que son jockey ne la mette "dans le

rouge" pour la suivre. Il a accéléré progressivement et, lorsqu’il l’a

décalée, la cause était déjà entendue. Ses poursuivantes étaient trop loin pour

revenir et Miss Liberty prenait facilement la mesure de l’animatrice. Elle

s’est ensuite détachée irrésistiblement pour s’offrir la deuxième Listed de sa

carrière, une nouvelle fois sur la piste de Maisons-Laffitte. En effet, Miss

Liberty était la première 2ans à triompher à ce niveau l’année dernière ;  elle avait remporté le Prix La Flèche (L),

sur cette même ligne droite, mais sur une distance plus courte de six cents

mètres. Désormais, ce sont vers les épreuves de Groupe qu’elle devrait se

tourner et, selon son jockey, elle devrait avoir le niveau pour y briller. « On

a eu une super course, la pouliche était bien détendue et s’est imposée

sûrement. J’espère qu’elle peut franchir un nouveau palier, elle est toujours

très régulière et sa seule fausse note a eu lieu dans la Poule d’Essai des

Pouliches (Gr1). Il lui reste encore quelques étapes à franchir, mais elle doit

pouvoir remporter un Gr3. »

REALISATRICE

REVIENT SUR LE FIL

Lorsque

l’on se penche sur le résultat de ce Prix de Bagatelle et la physionomie de la

course, on se rend compte qu’il a été très difficile de revenir de

l’arrière-garde. Les trois premières durant le parcours ont fini aux trois

premières places. L’animatrice, Limonar, a toutefois été la grande perdante de

ce trio de tête puisqu’après avoir subi l’attaque de Miss Liberty, elle a été

coiffée sur le poteau par le retour de Réalisatrice (Numerous). La pouliche de

Robert Collet est à créditer d’une remarquable régularité et elle a su profiter

de sa stalle une à la corde pour filer les leaders. Ioritz Mendizabal a ensuite

parfaitement dosé l’effort de sa partenaire, alors qu’elle semblait prise de

vitesse au moment du démarrage.  Derrière

Réalisatrice et Limonar qui ont fini dans la même foulée, c’est Amandara (Aragorn)

qui a pris la quatrième place, en effectuant de très belle façon les derniers

deux cents mètres .

UN

PREMIER PRODUIT

Élevée

par l’Écurie D (comme Dubois), Miss Liberty est le premier produit de sa mère,

Miss America (Spinning World), qui défendait les couleurs de Jean-Pierre

Dubois. Elle avait gagné une "G" à Lyon-Parilly. Miss Cotta

(Dynaformer), deuxième mère de Miss Liberty, courait aussi sous les couleurs

"Dubois". Miss America est son seul produit vainqueur. Le croisement

entre Statue of Liberty (Storm Cat) et Spinning World (Nureyev) a donné deux

gagnants, dont Jennifer’s Dream, qui court en Scandinavie.