Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix de psyche (gr3) : la roue tourne du bon cote pour dalarua

Autres informations / 30.07.2011

Prix de psyche (gr3) : la roue tourne du bon cote pour dalarua

L’écart

est minime - un nez - mais la victoire est au bout. Ouf, l’entourage de Dalarua

(King’s Best) peut respirer. La pouliche tient son Groupe. Il a fallu batailler

et, dans ce Prix de Psyché 2011, on aurait pu se croire dans un handicap tant

les pouliches se sont tenues de près. Soulagé, son entraîneur, Stéphane Wattel,

l’était réellement : « Cela fait vraiment plaisir de gagner ici, à Deauville.

Nous avions pris des risques pour la supplémenter dans le Prix de Saint-Alary,

mais elle était malade. Ensuite, elle n’a pour ainsi dire pas couru dans le

Prix Chloé, où elle a été très malheureuse. Aujourd’hui, Dalarua prouve qu’elle

est une pouliche de Groupe. Nous avons tenter le pari de la montrer un peu plus

près quitte à ce qu’elle soit un peu brillante. Mais, en début de meeting, la

corde est un avantage à Deauville. C’était un lot homogène et beaucoup de

pouliches se tenaient de près, comme l’a prouvé l’arrivée. »C’est rare qu’une

gagnante du Prix de Psyché ait seulement débuté à 3ans. C’est pourtant le cas

avec Dalarua qui avait crevé l’écran dès ses débuts en terminant deuxième du

Prix de Chaillot (F). Elle avait ensuite logiquement et brillamment gagné une

“B” à Maisons-Laffitte, y obtenant son étoile. Elle avait été supplémentée dans

le Montjeu Coolmore Prix Saint-Alary (Gr1), dans lequel elle était même l’une

des favorites. « Elle y était malade, nous a appris Ju¨rgen Winter,

propriétaire du Haras de la Perelle. On l’y avait supplémentée, car Christophe

Soumillon voyait en elle une pouliche de Groupe après avoir gagné avec elle à

Maisons-Laffitte. Ensuite, dans le Prix Chloé, on a vu ce qu’il s’est passé.

Cela a été une fausse course et elle y a été enfermée… » Dalarua a rempli sa

mission en remportant son Gr3. Désormais, elle peut tenter de remonter de

catégorie, mais « rien n’est décidé, concluait Stéphane Wattel. On va déjà

savourer cette victoire. Pour la suite, on verra... »

LE

DERNIER PRODUIT DE DJENANNE

La mère

de Dalarua, Djenanne (Danzero) est morte lorsqu’elle a donné naissance à

Dalarua, qui est donc son dernier produit. Djenanne a été élevée au Haras

d’Ellon pour le docteur Flechner. L’autre produit de Djennane, un mâle par

linamix, avait été acheté 180.000€ aux ventes de décembre 2008 par des

investisseurs mongols.

UNE

COURTE DEFAITE POUR DREAM PEACE

Achetée

par le Haras d’Etreham aux ventes de “l’Arc” 2010, Dream Peace (Dansili) a

apporté une nouvelle satisfaction à son entourage en prenant la deuxième place.

Avec plus de réussite, elle aurait pu s’imposer, mais c’était le jour de

Dalarua. « Nous sommes battus du minimum, nous disait Nicolas de Chambure.

Depuis qu’on l’a achetée, elle a gagné une Listed. Elle a rempli son contrat.

Pour la suite de son programme, rien n’est décidé. Ce sera certainement une

autre course de Groupe. »

LA

COUSINE DE SHAKA

L’élève

du haras de la Perelle est née de l’étalon du Haras du Logis King’s Best - père

de Workforce - et de

Djenanne

(Danzero), dont elle est le deuxième produit. Djenanne a évolué sous les ordres

de Stéphane Wattel et de Jean de Roualle et elle s’est placée plusieurs fois

dans des courses B. Djenanne a pour soeur de nombreux placés de Listed dont

Serafica (No Pass No Sale), qui est devenue la mère du champion Shaka (Exit to

Nowhere), vainqueur du Critérium de Saint-Cloud (Gr1) et du Prix Hocquart

(Gr2), avant de finir sixième du Prix du Jockey Club et troisième du Grand Prix

de Paris (Grs1) derrière l’intouchable Peintre Célèbre (Nureyev). On retrouve

aussi Secret Form dans son pedigree, il s’agit d’une gagnante du Prix de

l’Opéra (Gr2) et du Prix Thomas Bryon (Gr3), qui s’est aussi classée deuxième

de la Poule d’Essai des Pouliches, du Prix Saint-Alary et du Prix de Diane

(Grs1). Elle était “tombée” quant à elle sur Baiser

Volé et

Lacovia.