Prix du bois (gr3) : un "bois" deserte

Autres informations / 03.07.2011

Prix du bois (gr3) : un "bois" deserte

Bizarrement,

aucun poulain ayant participé au Prix de la Flèche (L), première course

principale pour 2ans, en France, ne prend part au Prix du Bois (Gr3). Ils ne

seront finalement que cinq au départ de ce Gr3. Côté français, le plus titré se

nomme Family One (Dubai Destination), facile lauréat de ses deux premières

sorties, avant d’être devancé par Ruby’s Day (Vital Equine), à Chantilly. La

pensionnaire d’Eoghan O’Neill s’est ensuite bien défendue, à Royal Ascot, dans

les Queen Mary Stakes (Gr2), et elle devrait être revue dans le Prix Robert

Papin (Gr2). Family One disputera lui son premier groupe. Le professionnalisme

du poulain de Yann Barberot et sa vitesse intrinsèque en font une valeur sûre

dans cette épreuve.

BAY

SHORE, LA BELLE HISTOIRE

Bay

Shore (Kheleyf) présente un profil très différent puisque cette pouliche a été

réclamée par Jean-Claude Rouget avant de gravir progressivement les échelons.

Lauréate d’une G, d’une F puis d’une B, elle s’attaque dimanche au niveau

supérieur. Son entourage abordera ce rendez-vous sans pression car la pouliche

a certainement déjà largement dépassé leurs espérances. Il faut aussi souligner

que, sous la même casaque, court également un certain Mac Row (La Vei di

Colori), invaincu en deux sorties, mais qui n’a pas encore attaqué les groupes.

On peut imaginer qu’il sera préservé pour le "Robert Papin". Dernier

atout tricolore, Murano (Whipper), lauréat pour ses débuts à Maisons, se

recommande de la ligne d’Aesop’s Fables (Distorted Humor). Ce pensionnaire

d’André Fabre, qu’il avait sûrement devancé le 9 juin, s’est imposé nettement

dès sa sortie suivante.

BOOMERANG

BOB SUR LA FOI DE SA PERFORMANCE DANS LE NORFOLK STAKES

Les

Britanniques délèguent trois représentants. Tom Dascombe, qui avait engagé Bear

Behind (Kodiac) et Pyman’s Theory (Exceed and Excell), n’a finalement laissé

que cette dernière sur la liste. Après un succès acquis dans une listed, la

pouliche n’a pu faire mieux que neuvième dans le Norfolk Stakes (Gr2), à Royal

Ascot, une course dont Boomerang Bob (Aussie Rules) a pris la deuxième place.

Ce protégé de John Hills semble donc le plus dangereux pour les poulains

français même s’il se présentera avec moins de fraîcheur que Family One, par

exemple.