Prix helleniqua (d) : dabirsim apprend avant les gros morceaux

Autres informations / 06.07.2011

Prix helleniqua (d) : dabirsim apprend avant les gros morceaux

Impressionnant

lauréat pour ses débuts, Dabirsim (Hat Trick) n’a pas manqué son deuxième

rendez-vous avec la piste et s’est imposé sans mal dans le Prix Helleniqua (D).

À n’en pas douter, ce 2ans dispose d’une classe évidente et aurait aussi bien

pu prendre la direction de Longchamp et le Prix Roland de Chambure (L), plutôt

que de poursuivre son apprentissage à La Teste-de-Buch. « J’avais laissé

sous-entendre que le poulain pourrait s’engager à Paris mais j’ai préféré

courir ici pour lui donner un peu plus de maturité, a expliqué Christophe

Ferland. J’avais demandé à Philippe Sogorb de le cacher, afin qu’il apprenne

quelque chose. J’ai eu un peu peur à mi ligne droite, ça a mis du temps à

s’ouvrir et finalement il s’est imposé dans un éclair de classe, il va deux

fois plus vite que les autres. » Lors de ses débuts, Dabirsim s’était imposé

quasiment de bout en bout, laissant ses adversaires à dix longueurs.

Aujourd’hui, Philippe Sogorb l’a caché dans le dos de l’animateur et a attendu

son heure pour trouver son jour. Pendant un long moment, il n’a pu sortir du

sillage de ses rivaux et son jockey a préféré ne pas forcer les choses, ce qui

semble finalement plus prudent avec un 2ans si inexpérimenté. Mais, lorsqu’il a

trouvé son jour, il a pris l’avantage en deux foulées, sans que son partenaire

n’ait à lui demander d’avancer. Dabirsim s’est finalement imposé de moins d’une

longueur devant Skadar Lake (Footstepsinthesand), mais l’impression visuelle a

été saisissante. Toutefois, le fils de Hat Trick s’est un peu perdu dans son

action pour finir. Il est encore un peu vert, mais dispose d’un moteur hors du

commun. Sa dauphine, Skadar Lake, restait sur une deuxième place dans une

course B à Chantilly, ce qui représente déjà une bonne "ligne" pour

le champion en herbe de Christophe Ferland et tout indique qu’il peut se

frotter aux meilleurs 2ans actuels.

LE

"ROBERT PAPIN" OU LE CRITERIUM DU BECQUET EN LIGNE DE MIRE

Dabirsim

devrait désormais être revu à un niveau bien supérieur, en passant d’une course

D au minimum à une Listed. « J’ai envie d’essayer la ligne droite de

Maisons-Laffitte en l’engageant dans le Prix Robert Papin (Gr2), poursuit

Christophe Ferland. C’est une course qui colle bien avec ses aptitudes. Sinon,

il va rester ici pour s’engager dans le Critérium du Becquet (L). »

AUX

ORIGINES D’UNE GAGNANTE D’OAKS

Acheté

30.000 € aux ventes d’août Arqana par son propriétaire actuel, Simon Springer,

Dabirsim fait partie de la première génération de l’étalon d’origine japonaise

Hat Trick (Sunday Silence), qui était un champion miler. Hat Trick est un

vainqueur du Hong Kong Mile et du Mile Championship (Grs1) et fait désormais la

monte dans le Kentucky, à Walmac International, pour 6.000 $.Dabirsim est le

frère de Preferred Yield (High Yield), un multiple placé de Listed aux

États-Unis. Bright Generation (Rainbow Quest), sa deuxième mère, est une

gagnante des Oaks d’Italie qui s'est également classée deuxième des Moyglare

Stud Stakes (Grs1) sur la piste du Curragh à 2ans. En remontant la généalogie,

on retrouve Malina, une gagnante de "Morny" qui a aussi pris la

deuxième place du Prix de la Salamandre (Gr1), avant de donner naissance à

Nonoalca,

lauréate des Prix du Réservoir et de la Grotte (Grs3) et deuxième de la Poule

d’Essai des Pouliches (Gr1).