Télécharger l'édition du jour
Jour de Galop

JOUR DE GALOP

Prix roland de chambure (l) : le coup de rein decisif d’american devil

Autres informations / 14.07.2011

Prix roland de chambure (l) : le coup de rein decisif d’american devil

Dans le

rond de présentation, American Devil (American Post) sortait du lot et a

confirmé cette excellente impression visuelle sur la piste en s’imposant dans

un éclair de classe à l’issue du Prix Roland de Chambure (L). L’imposant bai

brun de John Van Handenhove a voyagé dans le sillage du favori et animateur,

Aesop’s Fables (Distorted Humor), et n’a pas manqué de lui souffler la victoire

au prix d’une simple accélération. Ronan Thomas n’a pas eu à puiser dans les

ressources de son partenaire pour aller chercher son succès, American Devil est

resté longtemps au chaud, avant que son principal rival n’accélère à trois

cents mètres du but. Naturellement, la porte s’est donc ouverte pour American

Devil, qui est sorti aussitôt du sillage de son adversaire. La suite est simple

et tout aussi imp r e s s i o n n a n t e . American Devil s’est allongé et a

facilement fait la différence pour finir. « C’est un bon poulain, confie à

chaud son entraîneur. Il fallait battre le cheval d’André Fabre qui était plus

expérimenté, il l’a fait. On va savourer ça désormais et probablement attendre

le Prix de la Rochette (Gr3) avant de penser au Prix Jean-Luc Lagardère (Gr1).

Le cheval avait été impressionnant pour ses débuts, il fallait lui élaborer

tout un programme pour arriver ici au top, ce n’était pas évident. Gérer des

bons chevaux comme lui, ça devient tout de suite beaucoup plus stressant. Le

plus dur, ç'a été hier soir, il y avait un feu d’artifice à Lamorlaye, alors

j’ai passé une partie de la nuit avec lui dans son box. » John Van Handenhove

peut se rassurer,  American Devil a

répondu parfaitement à ses attentes et peut désormais rêver à un bel avenir.

AESOP’S

FABLES BATTU AU SPRINT

Grand

favori de l’épreuve, Aesop’s Fables a assumé cette position en donnant le ton

de l’épreuve. Le poulain d’André Fabre a mené à allure régulière en galopant

sur sa main, parfois brillamment. Il a accéléré progressivement l’allure en

sortant de la fausse ligne droite et a été capable de placer une deuxième

accélération à trois cents mètres du but. S’il a décramponné la plupart de ses

adversaires, ça n’était pas le cas d’American Devil, qui s’est révélé meilleur

que lui aujourd’hui.

VIZIR

BERE PROGRESSE

Physiquement,

vizir Béré (Hurricane Cat) a montré d’importants progrès, qui se sont aussi

traduits sur la piste. Vizir Béré a longtemps attendu avant de placer sa pointe

de vitesse. Ce jeudi à Longchamp, jour de lice à zéro, il était très dur de

revenir. Vizir Béré n’a pas réussi a refaire son écart, mais n’a pas perdu de

terrain sur ses adversaires. Il prend finalement une méritoire troisième place.

« Il a été un peu piégé par son numéro dans les stalles puis il a été obligé de

déboîter du sillage du "O'Neill" qui plafonnait, mais il a bien fini,

analysait Didier Prod’homme après la course. Peut-être qu'avec un parcours plus

limpide, il aurait pu finir deuxième. Ce n'est pas évident de faire le tour des

autres à 2ans. Il faut voir aussi que les deux premiers étaient dans le rail et

que, depuis le début de la soirée, les chevaux bien placés dans les stalles ont

fait l'arrivée. Mais il fait une très bonne course. Il sera mieux en fin d'année,

sur des distances plus longues. Sa tenue s'explique par le fait qu'il

appartient à la famille de Dahlia. C'est un poulain que l'on a acheté "à

réclamer" et l'on s'amuse déjà bien avec lui. On va certainement courir le

Critérium du Fonds Européen de l'Elevage (L) avec lui. »

AUX

ORIGINES D’UNE PLACEE D'OAKS

Elevé

par ses prorpiétaires au Haras de Quetieville, American Devil est né de

l’étalon du HGaras d’Etreham American Post et d'Alcestes Selection (Selkirk).

Il est le deuxième produit de la fille d'Attitre (Mtoto), qui s’est, en son

temps, placée deuxième des Oaks d’Italie (Gr1) sur les 2.200m de l’hippodrome

de Milan. Attitre est ensuite devenue la mère de Belle Isnarde (Desert Prince),

qui a triomphé au niveau Listed sur cette même distance de 2.200m.