Prix saint-patrick (l) : blue soave n’attend personne

Autres informations / 10.07.2011

Prix saint-patrick (l) : blue soave n’attend personne

On

pouvait avoir quelques craintes quand Blue Soave (Soave) a pris une bonne

dizaine de longueurs d’avance sur le peloton du Prix Saint-Patrick (L). Mais le

pensionnaire de Fabrice Chappet est allé au bout de son effort, et même s’il

s’est logiquement un peu raccourci à la fin, il a passé le poteau avec une

longueur et demi d’avance sur Lustre (American Post). Du fait du rythme imposé

par l’alezan, le peloton a cheminé en file indienne. Gemix (Carlotamix)

emmenait le reste de l’opposition, suivi par Mister Iceman (Iceman), Maiguri

(Panis) et Lustre. Le pensionnaire 

d’Yves de Nicolay, qui courait rapproché après sa sixième place dans le

Prix Daphnis (Gr3) a refait pas mal de terrain dans la ligne droite,

fournissant une bonne valeur sur un terrain qu’il aurait sans doute préféré

plus souple. Quant à Mister Iceman, qui a au contraire bénéficié d’un petit

break, il s’est bien comporté, comme le confirme David Smaga : « Il court très

bien et n’a pas d’excuses. Je l’avais laissé un peu tranquille car il a eu un

début de saison chargé et il faut bien penser à l’arrière-saison... Il devrait

courir une autre listed sur cette piste, en début de meeting, le Prix de

Tourgeville. » En s’imposant dans sa première listed, Blue Soave ne fait que

confirmer son excellent début d’année, de Cagnes où il s’est vraiment révélé

jusqu’à sa récente troisième place dans le Prix Paul de Moussac (Gr3), tout

près de Mutual Trust (Cacique), futur lauréat du Prix Jean Prat (Gr1).  Fabrice Chappet résume : « Il s’est montré un

peu brillant. Je pensais qu’il allait se reprendre, lorsqu’il a pris la tête,

mais il a continué à dérouler. Heureusement, Thierry Thulliez l’a laissé

souffler et, finalement, il ne fait que confirmer sa performance dans le Paul

de Moussac. La suite de son programme n’est pas encore définie. Je n’ai pas

très envie de courir le Quincey qui se dispute en ligne droite. Nous allons

savourer cette victoire avant de réfléchir à la suite… »

LA BELLE

REUSSITE DE L’ELEVAGE DE KARINE BELLUTEAU

Blue

Soave offre une première listed en plat aux couleurs de Karine Belluteau, qui a

élevé le poulain avec son compagnon, Christophe Gustave, dans leur haras des

Petits Champs, à Gémozac, non loin de Royan. Le couple connaît une excellente

réussite puisqu’avec un effectif très restreint, ils ont déjà “sorti” le bon

Blue Panis (Panis), deuxième de l’Oak Tree Derby (Gr2) à Hollywood Park, mais

aussi gagnant du Prix de Tourgeville (L), l’an dernier, à Deauville, en

appliquant la même tactique que son petit frère. Tous deux sont en effet issus

de Rhapsody in Blue (Bering). Après être restée vide une année puis avoir coulé

de Poliglote et de Le Havre, la poulinière est désormais pleine de... Le Havre.

Karine Belluteau nous a confié : « Nous orientons désormais notre élevage sur

le plat. Nous avons gardé deux poulinières d’obstacle avec de très bons

pedigrees, Daraé (Robin des Champs) et ilarepa (Turgeon), la mère de Mavirco

(Lavirco). En plat, en plus de Rhapsody in Blue, nous avons deux autres filles

de Bering et une fille de Poliglote, qui a un 2ans par Indian Rocket lequel va

bientôt aller à l’entraînement chez Fabrice Chappet. » Blue Soave avait été

présenté yearling aux ventes Osarus, où il avait été racheté pour 14.000euros.

Sa deuxième mère par Crystal Glitters a donné Oh So Fast (Highest Honor),

troisième du Prix de Condé (Gr3) de Poliglote.