The president of the uae cup – uk arabian derby (gr1 pa) : kiss de ghazal, le rayon de soleil d'ascot

Autres informations / 24.07.2011

The president of the uae cup – uk arabian derby (gr1 pa) : kiss de ghazal, le rayon de soleil d'ascot

Dans une

réunion d'Ascot endeuillée par le dramatique accident de Rewilding dans les

"King George", Kiss de Ghazal (Dormane) a réchauffé les coeurs en

effectuant une démonstration de classe comme elle sait le faire. Montée à

l'arrière-garde par son jockey fétiche, Jean-Bernard Eyquem, elle est venue

dans le dernier tournant pour s'imposer de sept longueurs dans la ligne droite

finale ! Meilleure pouliche de 3ans la saison passée, elle passait cette fois

un premier test à l'étranger et face à une opposition plus conséquente et

composée de mâles. La preuve est faite qu'elle sait voyager et que l'adversité

ne lui fait pas peur. Divamer (Amer) s'est emparé de la deuxième place suivi du

cheval irakien entraîné en Suède, Gharraa IQ (Matador), qui réussit une belle

performance également.

LES

REACTIONS

Jean-François

Bernard, entraîneur de Kiss de Ghazal, était ravi de ce nouveau succès, qui

vient lui apporter du baume au coeur, dans une saison pas toujours facile : «

Le rêve continue ! Dernière toute la course, elle venue l'emporter de sept

longueurs, sans un coup de bâton. Des victoires comme celle-ci aident à se

lever le matin ! Elle devrait de nouveau courir à La Teste début septembre,

avant le grand rendez-vous des pouliches de 4ans la veille de “l'Arc”, suivant

l'opposition, notamment les pensionnaires qu’Alban de Mieulle enverra. Reste

qu'il serait ridicule de laisser cette course-là à quelqu'un d'autre.

Maintenant, elle n'a que 4ans, elle a tout son temps et il faut y aller

progressivement. » Jean-Pierre de Gasté, représentant du propriétaire saoudien,

M. Haif bin Mohammed al Ghatani, était lui aussi pleinement satisfait : « Nous

sommes pleinement rassurés car on ne savait pas exactement le niveau des

pouliches de 4ans au niveau international et face aux mâles. Cela nous permet

d'avoir une "ligne" beaucoup plus précise sur le niveau de la

pouliche et... elle est bonne ! Les seuls ordres que l'on a donnés au jockey

étaient de ne pas utiliser la cravache ! Son jockey l'a montée à la perfection

et on peut saluer encore une fois le travail de Jean-François Bernard et de

toute son équipe car c'est un entraîneur exceptionnel et il le prouve une

nouvelle fois avec des chevaux de tous les horizons, de toutes les origines. »