Vichy, prix madame jean couturie (l) : le grand plongeon reussi de pacifique

Autres informations / 17.07.2011

Vichy, prix madame jean couturie (l) : le grand plongeon reussi de pacifique

Concurrente

la moins expérimentée au départ du Prix Madame Jean Couturié (L), Pacifique

(Montjeu) a tenu la dragée haute à ses rivales, s’imposant sans trop d’émotion,

avec une marge évidente. Vite dans le sillage des animatrices, elle a pris le

meilleur peu après le passage de route. Visuellement, elle allait par-dessus

les autres. C’était déjà gagné. Ce n’était que la deuxième sortie de Pacifique

et vu l’impression qu’elle a laissé dimanche, on peut légitimement penser

qu’elle devrait tirer son épingle du jeu au niveau Groupe. D’autant plus que,

comme le rappelait son jockey, Gérald Mossé, Pacifique n’avait pas son terrain

de prédilection ce dimanche : « Pacifique sera mieux en terrain bien plus

souple. C’est très bien ce qu’elle fait aujourd’hui, car elle n’avait qu’une

course dans les jambes. Passer d’un maiden à une Listed reste toujours une marche

qui n’est pas évidente à franchir. Et cela, même si Pacifique avait bien gagné

en débutant, dans un lot qui tenait la route puisque la troisième avait regagné

depuis. Pacifique a réussi ce challenge et elle a montré beaucoup de classe.

Elle devrait refaire parler d’elle encore. »

ALAIN DE

ROYER DUPRE CONSERVE SON TITRE

En 2010,

Alain de Royer Dupré avait remporté ce Prix Madame Jean Couturié. C’était avec

Maria Royal, qui était également une fille de Montjeu. Cette pouliche un peu

peureuse, souvent munie d’un bonnet, avait ensuite gagné à Longchamp le NYSE

Euronext Prix de Royallieu (Gr2).

DU MIEUX

POUR FUTURISTA

Très

nette gagnante d’un des premiers gros handicaps pour 3ans en région parisienne,

Futurista (Awesome Again) avait ensuite vraiment déçu dans le Prix de la Seine

(L) à Longchamp mi-mai. Sur la distance de 2.200m, elle avait terminé septième

sur sept. Dimanche, elle s’est complètement réhabilitée en terminant bien pour

prendre la deuxième place.

UNE

DECEPTION CONTRASTEE AVEC NONSUCH WAY

Placée de

Gr1, Nonsuch Way (Verglas) était en théorie la pouliche de la course. Après un

bon parcours, elle a bien fini pour venir arracher la troisième place, à

distance du trio de tête. « C’est une déception contrastée, car elle effectuait

une rentrée, nous rappelait Fabrice Vermeulen, son entraîneur. Elle s’était

blessée avant le "Diane" et nous avons pris notre temps avec elle.

Sur ce qu’elle montre aujourd’hui, on peut croire qu’elle peut être rallongée.

Mais c’est une pouliche qui a besoin de temps pour se lancer. Elle a toujours

couru des courses qui roulent et là, ça n’a pas été le cas. On pensait courir

le Prix de la Nonette, mais il risque d’y avoir Golden Lilac. Dans ce cas-là,

on pourrait envisager l’option de la Turquie ou celle de Dubaï. »

UNE

SOEUR INSCRITE AUX VENTES D’AOUT

Lors des

prochaines ventes d’août d’Arqana à Deauville, une soeur de Pacifique sera

présentée sur le ring. Il s’agit du lot 119, dont le père est Dansili. Cette

yearling est donc la propre soeur de Prudenzia, gagnante de Listed.

LA SOEUR

DE PRUDENZIA

Élevée

par l’Écurie des Monceaux et Skymarc Farm, Pacifique a pour mère Platonic

(Zafonic), gagnante d’une petite course à La Gacilly. Elle a déjà produit

Prudenzia (Dansili), gagnante à Longchamp du Prix de la Seine (L) à 3ans, ainsi

qu’en débutant, du Prix de la Chapelle (F), maiden assez réputé. Suite à

Pacifique, Platonic a donné naissance à Astronomy Domine (Galileo), vendue

280.000 €,en août 2010 à Arqana Deauville et actuellement à l’entraînement à

l’étranger. Deuxième mère de Pacifique, Puce (Darshaan) a gagné trois courses,

dont une Listed en Italie. Elle est la mère de Pongée (Barathea), gagnante des

Lancashire Oaks (Gr2) et deuxième des Yorkshire Oaks (Gr1). Cette famille se

rattache à celle de la championne Alexandrova, gagnante des Oaks d’Epsom, de

celles du Curragh et des Yorkshire Oaks (Grs1).