Cirrus des aigles, une des etoiles du week-end

Autres informations / 12.08.2011

Cirrus des aigles, une des etoiles du week-end

Les deux

champions français le plus populaires seront en piste ce week-end. G o l d i k

o v a (Anabaa) participera au Prix Fresnay-Le-Buffard-Jacques Le Marois (Gr1),

lundi, alors que Cirrus des Aigles (Even Top) essaiera d’enlever le sixième

Groupe de sa carrière dans le Prix Gontaut Biron (Gr3), dimanche. Récent facile

lauréat du Grand Prix de Vic h y -A u v e r g n e (Gr3), Cirrus des Aigles est

bien rentré de son voyage dans l’Allier. Son entraîneur, Corine Barande-Barbe,

nous a déclaré au sujet de la dernière sortie de son pensionnaire : « Sa course

de Vichy lui a fait le plus grand bien. Il a très bon moral et a parfaitement

récupéré de ses efforts. C’est pour cela que l’on court. Pendant une semaine, il

a fait de la promenade, ensuite il a fait des canters et après il “casse tout”.

Il a besoin de courir et cela ne sert à rien d’organiser des galops du matin. »

DEAUVILLE

PLUTOT QUE YORK : LES RAISONS

Engagé

dans les Juddmonte International Stakes (Gr1) de mercredi, Cirrus des Aigles va

finalement s’orienter vers Deauville. Son mentor nous a expliqué en ces termes

sa décision : « Il a été deux fois deuxième de Gr1 en tentant le défi face à de

bons éléments, et si l’on se déplaçait en Angleterre pour les Juddmonte

International Stakes, c’était dans le but gagner. Mais il y aura certainement

au départ Twice Over et Midday. Au total, six gagnants de Gr1 sont engagés dans

ces “Juddmonte”, même si certaines pouliches vont s’orienter vers les Yorkshire

Oaks. Et nous nous étions dit que nous nous déplacerions à York que s’il n’y

avait qu’un cheval à battre. Là, sa tâche est plus difficile. De plus, on

préfère lui donner d’autres opportunités sans avoir de combats durs et lui

faire mal. D’autant qu’il va avoir une longue carrière... S’il peut avoir des

courses faciles, on ne va pas s’en priver. Le Prix Gontaut Biron, il l’a déjà

couru l’an dernier, terminant deuxième face à un cheval de la trempe de Vision

d’État alors qu’il effectuait sa rentrée. C’est amusant de retenter notre

chance dans cette épreuve. Une course n’est jamais gagnée d’avance et les

chevaux qu’il va affronter peuvent avoir progressé, mais c’est vrai que

“Cirrus” est très bien. »

UN

AUTOMNE RICHE EN AMBITIONS

Le

programme de “Fighting Cirrus” peut passer par plusieurs épreuves et la

décision d’éviter une course dure en Angleterre est empreinte de sagesse, en

vue du futur de son cheval. Corine Barande-Barbe nous a en effet détaillé les

courses envisagées pour son protégé: « Il y a l’option du Grand Prix de

Deauville, à la fin du mois, mais aussi le Prix Dollar qu’il a enlevé l’an

dernier et les Champion Stakes. Sans oublier Hongkong qui est aussi une

possibilité. En fait, tout un programme qui s’ouvre à lui. C’est aussi pour

cela que l’on ne multiplie pas les voyages. »