Copa de oro donostia 2016 - 9e etape du defi du galop (l) : jo all the way, le "conquistador" d’elie lellouche

Autres informations / 16.08.2011

Copa de oro donostia 2016 - 9e etape du defi du galop (l) : jo all the way, le "conquistador" d’elie lellouche

En

s’imposant facilement dans la Copa de Oro (L), neuvième étape du Défi du Galop,

Jo all the Way (Gold Away) est devenu le cinquième vainqueur français de la

course depuis 2000. Le lauréat de l’édition 2009 et actuel leader du

"Défi", Young Tiger (Tiger Hill), n’a pu doubler la mise et asseoir

sa suprématie sur le challenge européen. Tenu un peu loin sur ce parcours

spécial, le protégé de Javier Gispert a terminé quatrième. Bien placé à

proximité des animateurs, tactique primordiale sur ce tracé où les attentistes

sont souvent condamnés, Jo all the Way a accéléré dès l’entrée de la longue

ligne droite de six cent cinquante mètres. Et il a assommé d’emblée ses rivaux,

passant le poteau relâché, deux longueurs et demie devant Abdel (Dyhim

Diamond). Son entraîneur, Élie Lellouche, avait déjà gagné la Copa de Oro,

c’était en 1998, avec kashwan. Ce succès lui permet de prendre la tête du

classement des entraîneurs du "Défi". Joint par téléphone, il nous a

confié : « C’est un bon cheval qui méritait de gagner puisqu’il est très

régulier. Il est maniable, donc je n’avais pas peur du tracé. Je suis content

également car il était monté par Philippe Sogorb, qui a été apprenti chez moi.

Il va continuer le challenge et nous allons voir ce que nous allons courir. » Jo

all the Way s’est orienté vers le Défi du Galop cette année, après avoir gagné

des courses à conditions. Troisième du Grand Prix de Lyon (L), il a tout à fait

le profil d’un cheval pour ce challenge. 

Clin d’oeil de l’histoire, Jo all the Way appartient à Gérard

Augustin-Normand, dont c’est la première victoire en Espagne et la première

course du programme de San Sebastian portait le nom du Haras de la Cauvinière.

Le haras de Gérard Augustin-Normand.

ABDEL,

UN POULAIN DE LISTED

Prometteur

gagnant à 2ans sur l’hippodrome de Madrid, Abdel avait terminé troisième du

Gran Premio Nacional (A), une sorte de derby entre les produits nés et élevés

en Espagne. Tardif comme le sont souvent les produits de Dyhim Diamond, le

pensionnaire de Joanes Osorio a fourni la meilleure performance de sa carrière

en prenant le premier accessit. Tout de suite dans le sillage du leader,

Pazifiksturm (Samum), il s’est montré courageux pour conserver le premier

accessit. Il a tout pour devenir un cheval de Listed en France.

FESTEIRO,

UNE SUPERBE PERFORMANCE POUR LA "DER" DE MAURICIO DELCHER PERE

Mauricio

Delcher père présentait son dernier partant en Espagne avec Festeiro (Fol

Parade) dans cette Copa de Oro. Et son pensionnaire a accompli une ligne droite

superbe pour venir échouer de peu pour le premier accessit. Son mentor

craignait la distance, mais il l’a très bien fait sur ce tracé rapide. Lauréat

de la Poule d’Essai et du Gran Premio Nacional en Espagne, il confirme que la

génération des poulains de 3ans ibériques est bonne. Logiquement, Festeiro

devrait être revu dans une Listed marseillaise.

YOUNG

TIGER NE PEUT DOUBLER LA MISE

Attentiste

dans la seconde moitié du peloton, Young Tiger a déboîté à l’entrée de la ligne

droite. Après avoir fait un bel effort, il a plafonné à la fin, restant sans

réaction. Le pensionnaire de François Rohaut effectuait sa rentrée après quatre

mois d’absence.

BERNARD

FERRAND, VICE-PRESIDENT DU DEFI DU GALOP

« La

victoire de Jo all the Way, appartenant à Gérard Augustin-Normand, m’a fait

très plaisir. Il a beaucoup investi dans les courses et le Défi est flatté

qu’un propriétaire de cette importance ait couru et gagné la Copa de Oro. Mon

souhait serait que, pour le suspens, le cheval continue, d’autant qu’un cheval

qui remporte le Défi du Galop permet à ses propriétaires d’engranger environ

500.000 €. Au final, je tiens à dire bravo à Gérard Augustin-Normand et à toute

son équipe, et particulièrement à Sylvain Vidal et Mathieu Alex. Également, je

tiens à souligner que c’est un étalon français qui l’emporte avec Gold Away, un

étalon de qualité, dont nous avons l’habitude de voir les produits gagner de

belles courses. »

JEROME

CARRUS, VICE-PRESIDENT DE SAN SEBASTIAN

« Les

chiffres des enjeux sont moins bons qu’à la première réunion espagnole. Mais

par rapport à l’an dernier, nous avons fait 10 % de plus au P.M.H. En revanche,

ce n’est pas comparable au niveau du PMU puisque cette année, toute la réunion

était à enjeux nationaux. L’an dernier, seule la Copa de Oro était PMU. La

réunion se tenait alors qu’il y avait plusieurs belles courses en France.

Prochainement, nous serons en PMU les mercredis et jeudis, qui sont des jours

plus propices pour les enjeux. Nous avons eu un beau vainqueur de la Copa de

Oro avec une belle course tactique. Le propriétaire Gérard Augustin-Normand

gagne cette course pour la première fois. C’est une belle écurie française qui

s’impose et cela va faire taire les mauvaises langues qui disent que les

chevaux sont dopés à San Sebastian. Les chevaux sont contrôlés par un

laboratoire français et les règles sont les mêmes qu’en France. Nous avons fait

à peu près 6.500 entrées dont pratiquement les 9/10e d’entrées payantes. Seule

la retransmission télévisée a connu quelques soucis. De fait, les prises de vue

ont été faites par la TVE qui met des plans fixes entre chaque course et les

gens aiment bien voir les chevaux. On changera cela pour la prochaine réunion

du 25 août. »