Darley yorkshire oaks (gr1) : blue bunting, en force

Autres informations / 18.08.2011

Darley yorkshire oaks (gr1) : blue bunting, en force

Comme

avec le regretté Rewilding (Tiger Hill), dans les Prince of Wales’s Stakes

(Gr1), Frankie Dettori a dû sortir les arguments frappants pour amener au

poteau Blue Bunting (Dynaformer) dans les Yorkshire Oaks (Gr1). Ce n’est qu’à

l’issue d’une vive lutte avec son aînée, Vita Nova (Galileo), que Blue Bunting

est parvenue à s’imposer. Après les 1.000 Guinées de Newmarket et les Oaks du

Curragh, elle remporte là son troisième Gr1, le premier face à ses aînées. «

Elle ne fait jamais grosse impression, ni gagne de loin, commentait Frankie

Dettori. Mais elle est très dure à dépasser à la lutte. Aujourd’hui, elle

n’était pas tout à fait à son travail. Ce fut donc difficile pour moi. Mais

elle aime les duels et j’avais confiance en elle. » OBJECTIF "ST

LEGER"

Interrogé

après la course, Simon Crisford, racing manager de Godolphin, a révélé : « Le

St Leger de Doncaster pourrait être son prochain objectif. La distance de ce

classique devrait lui convenir. Nous allons voir comment elle encaisse cette

course mais c’est notre principale cible avec elle. Il est également possible

qu’elle dispute en fin de saison une épreuve de la Breeders' Cup ou s'aligne au

Japon. Blue Bunting va dans tous les terrains. Je pense que sa résistance est

l’une de ses principales forces » Simon Crisford a également expliqué que si

cheikh Mohammed voulait courir le St Leger, c’est aussi parce qu’il s'y était

imposé avec une pouliche d’exception. C’était Oh So Sharp, en 1985. Oh So Sharp

est la dernière détentrice de la triple couronne anglaise des pouliches. Elle

avait remporté le St Léger mais aussi auparavant les Oaks d’Epsom et les 1.000

Guinées de Newmarket. Blue Bunting était proche de cet exploit. Sauf qu’elle

n’a pu terminer que quatrième des Oaks d’Epsom, prenant sa revanche dans ceux

du Curragh.

VITA

NOVA SE REVELE A CE NIVEAU

Âgée de

4ans, Vita Nova n’en était qu’à sa sixième sortie. Elle a effectué de tardifs

débuts, le 30 juin 2010, et compte trois victoires et trois deuxièmes places.

C’était sa première participation à un Gr1 et elle est passée proche de

l’exploit. Sir Henry Cecil était ravi de la performance de sa protégée et il

commentait : « Elle a vraiment bien couru et m’a beaucoup plu. J’aime gagner

mais je ne peux vraiment rien reprocher à ma jument qui, en plus, a été

longtemps sur la touche de 3ans à 4ans. Elle est très grande et a besoin de

temps. Elle restera à l’entraînement l’an prochain et, en attendant, nous allons

courir avec elle les Pride Stakes à Ascot lors du British Champion Day. »