Deauville, darley prix morny (gr1) : dabirsim prend le pouvoir chez les 2ans et rend le "morny" a la france

Autres informations / 22.08.2011

Deauville, darley prix morny (gr1) : dabirsim prend le pouvoir chez les 2ans et rend le "morny" a la france

Le

Darley Prix Morny (Gr1) est historique en bien des points. D’une part il a mis

en avant un très bon cheval, Dabirsim (Hat Trick), invaincu en quatre sorties

et qui mérite d’être considéré comme le meilleur mâle de 2ans en France, si ce

n’est d’Europe. Il est mis au point par un jeune entraîneur, Christophe

Ferland, qui sellait son premier partant dans un Gr1. Il permet également au

centre d’entraînement de La Teste de gagner pour la première fois le

"Morny". Depuis 2004, les Français étaient toujours battus dans ce

Gr1 pour juvéniles. La donne a changé cette année et c’est logique. Les

Irlandais et Britanniques n’ont pas encore sorti – en ont-ils d’ailleurs ? – de

phénomène chez les 2ans. Ceux qui étaient venus dimanche sont loin d’être les

meilleurs outre-Manche, même si Frederick Engels (Iceman), décevant dimanche,

est gagnant de Gr2. Dès lors, il est logique de penser et d’affirmer qu’à

l’heure actuelle, Dabirsim est le meilleur 2ans d’Europe. Pour conclure sur la

note historique de ce "Morny", il faut mettre en avant la deuxième

place de Family One (Dubai Destination). Lui aussi a pour mentor un jeune

entraîneur, Yann Barberot, dont c’était le premier partant dans un Gr1. Et lui

aussi est entraîné en province. Pour l’instant, les 2ans de Chantilly sont

plutôt discrets. Les jeunes entraîneurs comme Christophe Ferland et Yann

Barberot, qui représentent la relève en France, ont bien raison de ne pas

hésiter à courir leurs chevaux. Ils en ont été récompensés dimanche.

CHRISTOPHE

FERLAND SUR UN NUAGE

En

remportant son premier Gr1 dans une épreuve convoitée et prestigieuse comme le

"Morny", Christophe Ferland a frappé fort. Il a façonné son cheval en

lui apprenant à courir à La Teste avant de le lancer dans le grand bain.

Dimanche, il était sur un nuage et ses premiers mots dans le rond à notre

encontre ont été « vous pouvez dire ce que vous voulez ! » avant de poursuivre

: « La pression est en train de retomber. Avec Yann Barberot, nous nous sommes

appelés durant la semaine pour savoir dans quel état nous étions. Nous avons

joué le jeu avec la presse qui a fait du bon travail. Les limites de Dabirsim ?

Déjà, il a sa place au haras, ce qui est très bien. C'est vrai que

j'intériorise beaucoup grâce à une personne, Richard Gibson. Je crois

d'ailleurs que j'arrive à bien gérer la pression. Mais il faut demander à ma

femme... Dabirsim a pu avoir une bonne préparation. Je suis allé contre des

conseils de grands entraîneurs qui pensaient que Dabirsim devait rester à

Deauville. Mais je ne voulais pas perturber le cheval et préférais qu’il

retrouve son environnement. Il a eu la course parfaite et cette victoire

récompense un vrai travail d’équipe. Il ne faut pas oublier son jockey. Celui

qu’il l’a monté aujourd’hui, tout comme Philippe Sogorb, qui l’a monté

auparavant et le remontera sûrement. Dabirsim est un cheval exceptionnel. Il

est très calme et se fout de tout. »

LES

MIDDLE PARK STAKES EN POINT DE MIRE

Concernant

les prochains objectifs possibles de Dabirsim, Christophe Ferland a raconté : «

Dabirsirm a beaucoup de vitesse. Je pense qu’il serait stupide de vouloir le

rallonger à tout prix. C’est pourquoi une épreuve comme les Middle Park Stakes,

sur 1.200m, représente un objectif possible. » Dabirsim n’est pas engagé dans

les Middle Park Stakes. S’il veut y courir, ce sera par le biais d’une

supplémentation. Deuxième, Family One pourrait également courir cette course.

FRANKIE

DETTORI : « IL VA GAGNER D’AUTRES GROUPES »

Cette

fois, l’entourage de Dabirsim avait fait appel à Frankie Dettori pour monter le

cheval. Ce dernier le découvrait et a dit : « C'est un bon cheval qui a

beaucoup de vitesse avec un bon changement de vitesse. C'est le meilleur 2ans

que j'aie monté cette année. Je crois qu'il va gagner d'autres Groupes. Je

pense qu'il ferait un bon cheval pour les "Middle Park". Et l'année

prochaine, il devrait faire 1.600m sans problème. Cette victoire me fait

plaisir pour son entraîneur que j'ai connu à Newmarket. »

FAMILY

ONE NE DEMERITE PAS

Auteur

du doublé Prix du Bois-"Robert Papin", Family One est cette fois

tombé sur plus fort que lui. Il n’a pas démérité et c’est lui qui a pris ses

responsabilités en allant devant, puisque le britannique Gatepost

(Footstepsinthesand) a été repris peu après le départ par son jockey. « Le

cheval court super, disait Yann Barberot. Mais il ne sait pas lutter encore et

n’a donc pu répondre tout de suite à Dabirsim. Également, la distance de 1.200m

représente le bout du monde pour lui en allant devant. Il est battu par un bon

cheval et je pense que nous pourrions tenter notre chance dans les Middle Park

Stakes. Là-bas, il devrait trouver des chevaux pour aller devant. »

DU BONUS

POUR VLADIMIR

L’espagnol

Vladimir (Kheleyf), récent gagnant du Critérium du Béquet (L), n’avait rien à

perdre en se présentant ici. Un moment pris de vitesse, il est revenu prendre

la troisième place, le long de la corde. « Nous venions sans trop de

prétention, disait après la course Mauricio Delcher-Sanchez. Il venait de

gagner une Listed et, cette fois, on courait dans un Gr1. Vladimir est un

cheval d’avenir et nous sommes très contents de sa performance. » Sur le

poteau, il est venu dominer Sofast (Rock of Gibraltar). Poulain le moins

expérimenté de la course, il réalise une performance très encourageante et

s’annonce comme un cheval à suivre pour l’avenir.

LE

PETIT-FILS D’UNE CHAMPIONNE

Élevé en

Bretagne par Madame Michel Monfort, Dabirsim a pour mère une américaine,

Rumored (Royal Academy), qui a pris deux places aux États-Unis. À ce jour, son

meilleur produit a été Prefered Yield (High Yield), placé de Listed aux

États-Unis. Rumored a été achetée par Samuel Blanchard pleine de Hat Trick aux

ventes de Keeneland, en novembre 2008, pour Michel Monfort. La deuxième mère de

Dabirsim est Bright Generation (Rainbow Quest), championne en Italie à 3ans.

Elle a gagné les Oaks d’Italie (Gr1 à l’époque) et a aussi terminé deuxième des

Moyglare Stud Stakes (Gr1). Hat Trick, le père de Dabirsirm, était entraîné au

Japon par Katsuhiko Sumii. Il est stationné aux États-Unis, à Walmac

International. Son premier gagnant en France est un 2ans. Très bon miler, Hat

Trick a notamment remporté en 2005 le Mile Championship et le Hong Kong Mile

(Grs1).