Deauville – prix du haras de fresnay-le-buffard–jacques le marois : immortal verse detrone l’idole

Autres informations / 15.08.2011

Deauville – prix du haras de fresnay-le-buffard–jacques le marois : immortal verse detrone l’idole

Immortal

Verse (Pivotal) a remporté le Prix du Haras de Fresnay-le-Buffard - Jacques Le

Marois (Gr1), une longueur devant la grandissime favorite Goldikova (Anabaa),

qui a elle-même gardé un nez devant l’excellente finisseuse Sahpresa (Sahm).

Dernière pendant la majorité du parcours, la pouliche de Robert Collet s’est

portée à hauteur de la ligne de tête dans un canter, à la corde, avant de

placer une accélération qui n’appartient qu’aux chevaux de très grande classe.

En trois foulées, la course était pliée et, dans les derniers mètres, Gérald

Mossé lui a simplement interdit de se relâcher. Goldikova et Sahpresa, elles

aussi attentistes, avaient choisi de venir à l’extérieur. Jamais elles n’ont pu

mettre en doute la supériorité d’Immortal Verse. Et "Goldi", gênée à

la distance, a même dû mettre tout son coeur dans la bataille pour sauver la

deuxième place, un nez devant Sahpresa. Immortal Verse avait été inouïe lors de

sa victoire dans les Coronation Stakes (Gr1) à Ascot ; dimanche, la France a

découvert tout le génie de cette "crevette" (vraiment, elle ne

ressemble pas à son "monstre" de père, Pivotal…). Elle a le droit,

désormais, d’aller défier le phénomène Frankel (Galileo) à Ascot, en octobre.

L’autre Gr1 de la journée (même s’il n’a encore, sur le papier, que le label

Gr2), le Prix Guillaume d’Ornano, a sacré Galikova (Galileo). La pouliche de

l’écurie Wertheimer & Frère a pris sa revanche sur Golden Lilac (Galileo),

troisième seulement. Cette victoire de la casaque bleue coutures blanches était

la troisième de la journée, après le doublé des Laffon-Parias/Wertheimer dans

les deux maidens-inédits du jour. Il ne leur aura donc manqué que la victoire

de Goldikova pour que la journée soit parfaite. Enfin, Olivier Peslier a signé

un coup de quatre, avec Galikova, les deux inédits de Carlos Laffon-Parias et

le "Wattel" Best Dating (King’s Best) – lauréat très attendu du Grand

Handicap de Deauville. Malgré le soutien de nombreux fans, la championne

Goldikova (Anabaa) n’a pas réussi à endiguer une bombe venue à l’intérieur du

peloton, Immortal Verse (Pivotal). Impressionnante dans les Coronation Stakes

(Gr1), la pouliche de Robert Collet l’a de nouveau été lundi à Deauville. Quant

Gérald Mossé a commencé à la solliciter, il n’y a plus eu de course. Au retour

dans le rond, Robert Collet est félicité de toute part. « T’as vu

l’accélération qu’elle a ? » répond-t-il à chaque interlocuteur, avant de nous

raconter : « J’ai toujours dit qu’Immortal Verse était une pouliche

d’exception. On l’a toujours beaucoup estimée, même quand les choses ne se

passaient pas comme on le souhaitait. Elle n’a pas pu courir le Prix

Rothschild, mais gagner le "Le Marois", c’est encore mieux ! C’est

toujours une course qui me fait rêver. Immortal Verse possède une pointe de

vitesse vraiment fantastique. Elle peut battre n’importe qui grâce à cela.

Quant à Royal Bench, il a manqué un peu pour finir, mais il court très bien. »

Depuis six Perfections en 2003, aucune pouliche de 3ans n’avait gagné cette

épreuve. Dans sa quête de son quinzième Gr1, Goldikova a donc été battue.

L’accélération qu’a placée Immortal Verse nous a rappelé celle de Goldikova

dans cette course il y a deux ans. Désormais, Goldikova à 6ans et elle ne fait

plus les écarts de façon aussi nette qu’avant. Il reste qu’elle n’a pas à

rougir de sa défaite, d’autant qu’elle était du côté extérieur du peloton, là

où cela a pas mal "tamponné"…Un grand malheureux était d’ailleurs de

ce côté, c’est Tin Horse (Sakhee). Goldikova devance de nouveau sa

contemporaine de 6ans Sahpresa (Sahm), comme dans le Prix Rothschild (Gr1),

mais l’écart est plus faible cette fois. D’ailleurs, Goldikova empêche la

famille Collet de faire un joli tir groupé, comme dans les Coronation Stakes.

Robert prend la première place et aussi la quatrième avec Royal Bench

(Whipper). Rodolphe est troisième avec Sahpresa. Comme le disait Freddy Head

aux "Collet", père et fils, venus le féliciter, aux écuries : « Ah

les Collet, il faut se les faire ! » Blessée après le Prix d’Aumale (Gr3),

Immortal Verse a mis du temps pour revenir en forme. Cela plus de la malchance

dans les "Guinées" – non partante car elle est devenue folle à cause

du bonnet derrière les stalles – et la Poule d’Essai– battue en raison d’un

mauvais numéro de corde – lui ont fait manquer le printemps classique. Elle

rattrape le temps perdu et est invaincue en deux sorties avec Gérald Mossé. Ce

dernier disait après la course : « Je dois tout d'abord dire un grand bravo à

l'entraîneur. Il m'avait dit après la course d'Ascot que l'on allait gagner le

"Jacques Le Marois". J'étais très confiant. Comme à Ascot, elle est

venue avec beaucoup de ressources en quelques foulées et elle a doublé ses

adversaires de manière impressionnante. »Rencontrée après le succès d’Immortal

Verse, Nadège Ouakli nous a raconté : « Il n'y a pas plus facile qu'elle. Elle

fait ses travaux sérieusement même si elle a plus tendance à en faire moins le

matin, comme tous les très bons chevaux. »

DU COTE

DES BATTUS

Freddy

Head : « Il n'y a rien à dire. Elle tombe simplement sur une très bonne

pouliche et elle a maintenant 6ans. »

Rodolphe

Collet : « C’est bizarre de dire cela alors que Sahpresa n’a pas gagné de Gr1

cette année, mais je la pense vraiment meilleure que jamais. Elle a encore

progressé depuis l’an dernier. Une nouvelle fois, elle court super bien. Même

si, bien sûr, l’assouplissement récent de la piste n’a pas joué en sa faveur.

Un moment, elle a un peu cherché son action. Dans tout cela, la victoire

d’Immortal Verse offre une bonne "ligne" à Nova Hawk. »

UNE

FAMILLE BIEN CONNUE PAR ROBERT COLLET

E´leve´e

par Kilfrush Stud Farm, Immortal Verse est la nièce de Last Tycoon (Try my

Best), vainqueur du Breeders’Cup Mile, des Nunthorpe Stakes, des King’s Stand

Stakes (Grs1) et de trois Grs3 en France. Elle est aussi la nièce d’Astronef

(Be my Guest), triple lauréat de Groupe, de Save me the Waltz (Kings Lake) –

mère de Valentine Waltz (Be my Guest), gagnante de la Poule d’Essai des

Pouliches (Gr1) –, de The Perfect Life (Try my Best), lauréate des Prix du Bois

(Gr3) et Imprudence (L), et de Flowerdrum (Sadler’s Wells), lauréate de Listed.

Également, Immortal Verse est la nièce de Zelda (Caerleon) qui a donne´ les

chevaux de Groupe : Nipping (Night Shift), Zipping (Zafonic) et Zelding

(Warning). Immortal Verse est aussi la fille de Side of Paradise (Sadler’s

Wells), lauréate du Prix La Camargo (L) quelques semaines après avoir remporte´

sa première course a Hyèr es. Elle a pris quatre places de Gr3, concluant sa

carrière sur une deuxième place dans le Prix Fille de l’Air (Gr3). Au haras,

elle a donne´ Go Lovely Rose (Pivotal), deuxième du Prix des Marettes.

Troisième mère d’Immortal Verse, Irish Lass II (Sayajirao) a produit Irish Ball

(Baldric), qui a remporte´ le Derby irlandais (Gr1).