Prix al rayyan cup - prix kesberoy (gr1 pa) : « meilleur est le lot, moins il y a de partants »

Autres informations / 09.08.2011

Prix al rayyan cup - prix kesberoy (gr1 pa) : « meilleur est le lot, moins il y a de partants »

C’est

par ces mots que Robert Litt a commenté le petit nombre de partants (six) dans

ce nouveau grand rendez-vous pour les 3ans PSAR après la Qatar Coupe de France

des Chevaux Arabes (Gr1 PA), disputée le 3 juillet dernier. Ces deux épreuves

sont d’ailleurs financées intégralement par le Qatar Racing and Equestrian Club

et qualificatives (pour le vainqueur) à l’Emir’s Sword (Gr1 PA) qui se

disputera en mars 2012 à Doha. Les qataris ont d’ailleurs les meilleures cartes

en main puisque Tabarak GB (Nizam), vainqueur platonique à Chantilly début

juillet, est de nouveau présent. Paré des couleurs d’Umm Qarn Farms, il se

dresse comme un incontestable favori ici. Son entraîneur, Alban de Mieulle, le

juge « toujours aussi bien et on va voir s’il confirme sa dernière sortie. » La

distance ? (plus longue de quatre cents mètres cette fois) : « Non, cela ne va

pas le gêner, je pense, au contraire. » L’écurie du Cheikh Abdullah bin Khalifa

al Thani aura un autre représentant avec la pouliche Shafihah Qa (Nizam) : « Je

suis sûr qu’elle devrait se plaire sur cette distance. Elle va avoir bien sûr

besoin de courir après ses débuts (3e) à Duindigt, aux Pays-Bas, dans un

terrain défoncé et sur une distance trop courte. Elle travaille beaucoup mieux

et c’est une pouliche qui progresse. Pour le moment, elle est en dessous de

Tabarak mais devrait être un bon cheval pour l’avenir. »

LA

"LIGNE" DE LA COUPE DE FRANCE

Dauphin

de Tabarak à Chantilly,       Areem

(Mahabb) portera les espoirs de Robert Litt : « Le cheval est bien, a travaillé

correctement et la distance devrait lui aller. Maintenant, on n’est pas tout

seul (rires). » Arrivé cinquième puis battu de peu à La Teste le 24 juillet

dans le Prix Tidjani (Gr3 PA), Valiant Boy (Darweesh) « allait bien derrière le

leader avant de prendre un coup par le futur gagnant au moment de se décaler.

Le cheval a alors un peu regardé autour de lui avant de revenir très bien

finir. La distance sera sans doute un plus pour lui », a confié Jean-Pierre

Daireaux, son entraîneur.

LES

AUTRES CHALLENGERS

Jean-François

Bernard présentera Josco du Cayrou (Munjiz), « un cheval arrivé à l’écurie il y

a pas très longtemps, acheté par les Écuries Royales d’Oman avec l’aide de

Jean-Pierre Deroubaix. Ils me l’ont gentiment confié. Je l’avais vu très bien

courir le jour de ses débuts. Il fait partie des très bons mâles de sa

génération. C’est un cheval que j’aime beaucoup et que j’estime. La distance

sera, je pense, un avantage. Cela fait plaisir à ses propriétaires de courir

cette épreuve ; de même, je suis ravi d’avoir un représentant de leur écurie

car nous avons travaillé ensemble pendant deux saisons et cela fait partie de

mes meilleurs souvenirs. Cela serait la cerise sur le gâteau si l’on pouvait

réussir. » Usimir de Montegut (Tidjani), vainqueur des Emirates Equestrian

Federation International Stakes (Gr2 PA) à Newbury le 17 juillet, peut

continuer sur sa lancée et ravir son entourage, l’entraîneur Thierry Lemer et

le Haras de Montegut, son éleveur. Troisième de cette même épreuve, Aziz Al

Shahania GB (Prince d’Orient), qui porte les couleurs d’Al Shahania Stud,

éternel rival d’Umm Qarn Farms sur la piste de Doha, effectuait des débuts en

compétition honorables. Son entraîneur, Julian Smart, qui a remporté cette

année l’Emir’s Sword, est très adroit. Autant de raisons de penser que des

progrès sont envisageables pour ce poulain, supplémenté pour être au départ ce

mardi !