Prix d’auberville (f) : tai chi, un potentiel qui ne demande qu’a eclore

Autres informations / 19.08.2011

Prix d’auberville (f) : tai chi, un potentiel qui ne demande qu’a eclore

Tai Chi

(High Chaparral) a réalisé une performance peu commune en s’imposant dans le

Prix d’Auberville. Très brillant, 

jusqu’à mi-tournant final, le pensionnaire de Werner Baltromei a

cependant été capable d’accélérer dans la phase finale avant de laisser ses

poursuivants à nette distance. Le Bahamien (Kentucky Dynamite), qui avait débuté

très correctement à Compiègne, par une troisième place, termine à 2,5 longueurs

de Tai Chi. Dominique Boeuf a dû avoir des sueurs froides en début de parcours

car son poulain lui "arrachait" littéralement les bras. Il est

toutefois parvenu à le placer dans le sillage de Green Art (Excellent Art) et

Tai Chi a fini par se poser sur sa main. Néanmoins, il a usé beaucoup d’influx

pendant la majeure partie du parcours. Le jockey explique : « Werner l’estime

beaucoup et le poulain confirme sur la piste. Il y a encore des réglages à

effectuer, car il a beaucoup tiré, mais il possède un vrai potentiel. Il n’a

pas vraiment respiré, sinon il aurait eu une action plus déliée. Nous avons

certainement commis l’erreur de le courir sur 1.000m, pour ses débuts, et il a dû

s’en souvenir aujourd’hui. Mais, lorsqu'il va apprendre à se gérer, cela va

faire un très bon cheval. »

LE

PREMIER PRODUIT D’UNE PLACEE DE LISTED

Élevé

par le Gestu¨t Hachtsee, qui en a encore la propriété, Tai Chi est issu de la

bonne Taita (Big Shuffle), deux fois deuxième de listed en Allemagne, dont il

est le premier produit. Taita appartient à une souche maternelle à qui l’on

doit notamment The Spring Flower (Kornado), gagnante de listed et placée de Gr3

en

Allemagne.