Prix de la paquine : belgarde fait honneur a son pedigree

Autres informations / 07.08.2011

Prix de la paquine : belgarde fait honneur a son pedigree

Belgarde

(Kapgarde), soeur du champion Bel la Vie (Lavirco), a remporté sa troisième

victoire consécutive à l’occasion du Prix de la Paquine. Elle a triomphé de

bout en bout, avec assurance. Belgarde avait débuté dans le Prix Auricula,

l’une des bonnes courses pour les débutantes de 3ans, à Auteuil. La pouliche

n’avait pu s’y monter dangereuse, terminant septième. Guillaume Macaire a alors

décidé de prendre la direction de la province et c’est à Marseille qu’elle est

allée chercher ses deux première victoires. Jacques Ricou explique : « C’est

une pouliche assez brillante. C’est pour cela qu’à Paris, c’est un peu

compliqué pour elle.  Aujourd’hui encore,

elle était assez allante, mais elle a pris de la force et sur un terrain pourtant

pénible, elle est allée au bout. Il faut encore qu’elle s’endurcisse. Elle

pourra alors réaliser des choses intéressantes. 

Elle fait partie des pouliches estimées au sein de l’écurie. » Hyde

(Poliglote), la soeur de Spice (Bering), s’est bien comportée pour prendre la

deuxième place. Elle aussi jouit d’une certaine estime auprès de son

entraîneur, qui n’avait pas hésité à la débuter dans le Prix Wild Monarch (L).

Elle concluait alors cinquième.

LA SOEUR

DE BEL LA VIE

Lors du

succès de Bel la Vie dans le Prix Renaud du Vivier (Gr1), Benoît Gabeur, son

éleveur, nous avait raconté l’histoire de Bibelle (Le Balafré), la mère de ces

deux éléments. « Bibelle a couru “à réclamer” à Lisieux. Guy Petit l’a achetée

[pour 7.000€, ndlr]. Le lendemain, lorsque j’ai vu dans le journal que c’était

lui qui l’avait réclamée, je l’ai appelé et lui ai proposé de la reprendre. Guy

Petit ne l’avait pas achetée pour un propriétaire en particulier et il me l’a

donc revendue. Je ne l’avais pas vue courir, mais, ce qui m’intéressait

surtout, c’était son potentiel génétique. » Bibelle est née de Miss Tracy

(Misti), qui a notamment remporté le Prix Maurice Gillois (Gr1). Après sa

victoire “à réclamer” et six courses disputées, Bibelle est donc directement

partie au haras. Elle a donné quatre produits dont les trois, en âge de courir,

ont gagné. Elle est morte l’hiver dernier après avoir donné naissance à un

poulain de Network.